RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
15 

Macron et Poutine même combat …contre les écologistes !

La coïncidence est terriblement éloquente : le même jour, le mercredi 21 juin 2023, presque au même moment, Macron et Poutine ont déclaré la guerre à tous ceux et celles qui prennent au sérieux la protection de la nature, de l’humanité et de notre planète ! Macron et son gouvernement ont décidé et annoncé la dissolution de l’important collectif écologiste Soulèvements de la Terre. Et Poutine a décidé et annoncé l’interdiction de l’organisation non gouvernementale internationale WWF (Fonds mondial pour la nature) ! En somme, Poutine-Macron même combat...

Mais pourquoi tout cet acharnement anti-écologique de ces deux présidents et de leurs régimes ? Dans les deux cas, les raisons en sont aussi transparentes que les vraies motivations de leurs auteurs. Dans l’oukase des autorités russes on lit que l’interdiction du WWF est due au fait que “ les initiatives du WWF visent les grandes entreprises actives dans les secteurs de l’énergie, du pétrole et du gaz, ainsi que celles impliquées dans le développement de gisements de minéraux et de métaux précieux ”. Et aussi que “ le WWF mène des activités visant à empêcher la mise en œuvre de la politique du pays sur le développement industriel de l’Arctique et l’exploitation des ressources naturelles dans les territoires arctiques ”. Sans oublier que le WWF a également “ collecté des informations sur la situation environnementale dans les régions de Russie ” et “ préparé des évaluations tendancieuses ” ayant pour but, selon lui, d’“ entraver le développement économique » du pays” !

Comparé à Macron et son gouvernement qui préfèrent parler de la prétendue “ violence ” des Soulèvements de la Terre pour justifier sa dissolution, le mérite du très autoritaire président Russe est qu’ils ne mâche pas ses mots, qu’il dit – à sa façon – la vérité : évidemment, le WWF a fait en Russie tout ce que le régime russe l’accuse d’avoir fait, parce qu’il fait la même chose partout dans le monde ! Pas de surprise donc, si le WWF est interdit par quelqu’un comme Poutine qui, il y a encore quelques années, aimait exprimer son attachement aux combustibles fossiles en disant que le changement climatique ne pouvait que bénéficier à la Russie car... il allait transformer la Sibérie en un jardin (!). D’ailleurs, avant l’interdiction du WWF, Poutine et ses acolytes avaient déjà déclaré Greepeace “ indésirable ” car représentant une “ menace aux fondements de l’ordre constitutionnel et à la sécurité ” de la Russie et cherchant à y “ renverser le pouvoir de façon anticonstitutionnelle ”...

Évidemment, le tristement célèbre ministre de l’intérieur de Macron ne bénéficie pas de la liberté d’expression qui caractérise Poutine et son procureur général, quand il parle de la “ violence ” des Soulèvements de la Terre. Mais, la presse française abonde en reportages que l’interdiction de ce mouvement écologiste, qui brille par sa capacité de mobiliser des milliers de manifestants, non seulement sert directement les intérêts de l’agro-industrie, mais est aussi faite pratiquement sur commande de son principale représentant, le syndicat FNSEA des grands exploitants agricoles et autres patrons de l’agro-business ! Ce n’est pas donc un hasard si le principal dirigeant de la FNSEA, qui est lui même à la fois grand exploitant céréalier et grand patron de l’agro-industrie, a su “ persuader ” Macron d’interdire les Soulèvements en menant campagne avec des déclarations plus qu’alarmistes du genre “ l’impunité des Soulèvements va conduire tout le monde à la guerre civile ”.

La différence – de taille – entre la France de Macron et la Russie de Poutine est qu’en Russie pratiquement personne n’ose critiquer publiquement l’interdiction du WWF, tandis qu’en France sont légion ceux et celles qui fustigent la dissolution des Soulèvements de la Terre et sont des milliers et des milliers ceux et celles qui manifestent dans des dizaines de villes contre cet énième acte antidémocratique de la Macronie. Cependant, cette différence entre les deux régimes tend à diminuer si on tient compte du fait que la police de Macron procède ces derniers jours à des dizaines d’arrestations des militants des Soulèvements de la Terre et autres activistes écologistes, exactement comme le fait Poutine et ses forces de répression contre ses propres écologistes depuis déjà belle lurette...

En réalité, la dissolution des Soulèvements et l’interdiction du WWF ne sont pas des exceptions à la règle mais plutôt deux manifestations emblématiques d’une même politique de destruction de la nature menée par le capitalisme mondial et de son personnel politique ! Et ce n’est pas de nouveau un hasard si leurs campagnes médiatiques contre leur dernière trouvaille destinée à faire peur, l’éco-terrorisme, et leurs politiques répressives contre ce que tout ce bon monde appelle des “ éco-terroristes ” sont en train de faire tache d’huile à l’est comme à l’ouest, au nord comme au sud de ce monde capitaliste. Car c’est un fait que ce monde du profit à tout a prix, qui commence à avoir peur des révoltes populaires de plus en plus massives et de plus en plus radicales provoquées par les conséquences de ses politiques (anti)environnementales, préfère prendre les devants et réprimer toujours plus brutalement avant qu’il ne soit pas trop tard pour contenir le tsunami populaire qui s’annonce et se dessine déjà a l’horizon.

Au moment où les grandes puissances ne font qu’aggraver la crise climatique, et qu’en Europe on assiste pratiquement sans réagir au terrible “ écocide ” que provoque la destruction du barrage ukrainien de Kakhovska, réagir et manifester dans la rue contre la répression grandissante des mouvements et des activistes écologistes par nos gouvernants, est plus qu’un simple devoir militant. Comme l’a encore répété Greta Thunberg manifestante entourée des militants des Soulèvements de la Terre au lendemain de sa dissolution, “ c’est une question de droit de manifester et de défense de la vie ” !

URL de cet article 38735
  

Les trajectoires chinoises de modernisation, Jean-Claude Delaunay
La Chine est entrée dans les temps modernes, au xixe siècle, avec un mode de production inapte à assurer sa modernisation. La dynastie Qing en a fait l’expérience. Le républicain Sun Yatsen n’a pas réussi à le dépasser. Seule la révolution communiste a débarrassé ce pays de ses structures anciennes. Depuis lors, son économie a suivi de nouvelles trajectoires. La première partie du livre décrit les trajectoires réelles contemporaines de la Chine (démographiques, agricoles, industrielles, commerciales). Elle (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"L’Occident a dominé le monde non pas par la supériorité de ses idées, de ses valeurs ou de sa religion mais par sa supériorité à recourir méthodiquement à la violence. Les occidentaux l’oublient souvent, les autres ne l’oublient jamais."

Samuel P. Huntington

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.