Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Mexique : Contre AMLO, des attaques sans fondement. (TeleSur)

Après des dizaines d'années de gouvernement du PRI et du PAN, qui volent depuis trente ans la victoire électorale à la gauche mexicaine, Andres Manuel Lopez Obrador a enfin été largement élu président du pays le 1er juillet dernier. Il prend officiellement ses fonctions demain et nous invitons tous nos lecteurs à suivre cet événement sur Telesur. Mais laissons la parole à un chroniqueur de telesur : Miguel Angel Ferrer
.

La droite pripaniste et le pouvoir économico-financier disposent d’une artillerie abondante et puissante pour attaquer le nouveau gouvernement : l’appareil médiatique privé, la haute bureaucratie déplacée, les réseaux sociaux réactionnaires et les nostalgiques de l’ancien régime de la honte actuellement sur le point de s’éteindre. Et ils n’ont pas arrêté de l’utiliser depuis le 1er juillet. Mais ils l’ont utilisée avec des munitions sans poudre ou avec de la poudre mouillée : inventions, calomnies, commérages, exagérations, déformations et histoires terrifiantes.

Car jusqu’à présent, López Obrador n’a pas fourni à ses adversaires des munitions qui leur soient vraiment utiles. Pas de mesures anti-populaires et antinationales. Rien contre les travailleurs.

C’est pourquoi le soutien des citoyens et de la population au nouveau gouvernement et à López Obrador reste intact et même croissant. Cinq mois après l’élection présidentielle, le pourcentage qui lui a donné la victoire reste le même : 70 contre 30.

Aussi, jusqu’à présent, les attaques et les agressions ont été basées sur des niaiseries et des tempêtes dans un verre d’eau. Comme ce scandale suite à une expression verbale pas très fine et certainement hors de propos de Paco Ignacio Taibo. Rien de substantiel. Rien qui ne puisse être réglé par des excuses publiques. Mais rien qui puisse nuire aux travailleurs, à l’énorme et active base sociale de l’obradorisme.

Cette attitude de la droite s’appelle "chercher un mouton à cinq pattes". Et il faut s’attendre à ce que ces recherches inutiles, irrationnelles et sordides se poursuivent et augmentent. Ces attaques sont des bulles de savon, de la mousse de capuchino au café. Rien de substantiel.

Et très bientôt, à partir du 1er décembre, jour de l’inauguration, des mesures et des politiques largement populaires commenceront à se concrétiser, des mesures qui permettront de maintenir ce soutien majoritaire au parti Morena, à López Obrador et au nouveau gouvernement.

Personne n’aspire et personne ne devrait aspirer à faire l’unanimité. Le Mexique vit, sans violence, une nouvelle étape de la lutte de classe millénaire et universelle. L’oligarchie fait et fera tout son possible pour faire dérailler le nouveau gouvernement populaire. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour reprendre les rênes de l’État qu’elle ne tient pas entièrement entre ses mains aujourd’hui.

Même sans fondement et sans substance, le pripanisme et les pouvoirs de facto continueront avec une guerre sale et la propagande noire. Mais ils ne pourront pas faire beaucoup de mal si le nouveau gouvernement reste fidèle au mandat qu’il a reçu des urnes.

Miguel Angel Ferrer

»» https://www.telesurtv.net/bloggers/Contra-AMLO-ataques-sin-sustancia-2...
URL de cet article 34163
   
Communication aux lecteurs
PARIS - Rassemblement pour Julian Assange (Acte IV)
Samedi 20 avril 2019

Avec les Gilets Jaunes.

Participation aux cortèges avec panneaux et banderoles de soutien à Julian Assange

A l’appel de citoyens engagés

"Pas d’extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis"

Un page de ressources sur Julian Assange
https://www.legrandsoir.info/julian-assange-prisonnier-politique-depui...

Même Thème
La Nuit de Tlatelolco, histoires orales d’un massacre d’Etat.
Elena Poniatowska
« Pour le Mexique, 1968 se résume à un seul nom, à une seule date : Tlatelolco, 2 octobre. » Elena Poniatowska Alors que le monde pliait sous la fronde d’une jeunesse rebelle, le Mexique aussi connaissait un imposant mouvement étudiant. Dix jours avant le début des Jeux olympiques de Mexico, sous les yeux de la presse internationale, l’armée assassina plusieurs centaines de manifestants. Cette histoire sociale est racontée oralement par celles et ceux qui avaient l’espoir de changer le Mexique. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

(...) je suis d’accord avec le fait que le tsunami a été une merveilleuse occasion de montrer, au-delà du gouvernement des Etats-Unis, le coeur du peuple américain.

Condoleezza "oui, j’ai un grain" Rice
devant la commission sénatoriale des relations étrangères US - janv. 2005


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.