RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Mon ennemi n’est ni la Russie ni la Chine

Le Pentagone a publié le 2 février dernier un rapport sur le dispositif nucléaire étasunien pointant très clairement la Chine et la Russie comme étant deux puissances « menaçantes » et donc que les pays du « monde libre » devraient se préparer à une potentielle confrontation.

Notons que cette présentation de la menace russe est particulièrement présente aux Etats-Unis, à un niveau qui frise la paranoïa : pensons à tous ceux, même à gauche, qui pense que Trump n’est que la marionnette de Poutine, voire que son élection est due au maître du Kremlin. Cela bien que toute une série de preuves manquent pour que ses accusations soient crédibles ! Et le pire c’est quand ont fini par présenter le boucher de l’Irak (George W. Bush) et la bouchère de la Libye (Hillary Clinton) comme des progressistes en comparaison de la grossière ex-star de la télé-réalité.

En France aussi ce mal nous touche ! Que l’on pense à l’affaire des « Macron leaks » dont on a dit qu’ils venaient tout droit de la Russie. Ou encore de la fameuse ONG qui s’est chargé de classer les comptes Twitter en fonction de leur proximité véritable ou non avec la « désinformation russe » !

La Chine n’est pas non plus épargnée ! Malgré son statut de grande puissance, elle fait toujours l’état de commentaires désobligeant de la part des médias occidentaux. Rappelons aussi que les Etats-Unis encerclent militairement la Chine comme le note le journaliste John Pilger.

Rappelons encore qu’actuellement l’OTAN masse ses troupes à la frontière russe, avec notamment des troupes françaises... Est-ce par amour de la paix ?

Mon, notre véritable ennemi, n’est ni la Russie, même du réactionnaire Poutine, ni la Chine : l’ennemi c’est le capitalisme entré dans sa phase destructrice !

Le véritable ennemi c’est l’impérialisme étasunien et ses corollaires, l’impérialisme européen, qui n’est que l’impérialisme allemand couplé de l’impérialisme français, les vulgaires nazillons d’Ukraine, les terroristes djihadistes et le colonialisme israélien.

« Un peuple n’a qu’un ennemi dangereux, c’est son gouvernement. », disait le camarade Louis-Antoine de Saint-Just. C’est toujours vrai, alors arrêtons un peu d’accuser de manière paranoïaque la Russie et la Chine de tous les maux, arrêtons de soutenir sans esprit critique toutes les contre-révolutions qui se font dans les pays déplaisant à l’OTAN. Ouvrons nos yeux et relançons en France un vaste mouvement anti-impérialiste comme il se doit. Le monde en a besoin, car hier comme aujourd’hui : socialisme ou barbarie !

»» http://jrcf.over-blog.org/2018/08/mon-ennemi-n-est-pas-la-russie-ni-la...
URL de cet article 33758
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
HOLLYWOOD PROPAGANDA
MATTHEW ALFORD
Examinant le fonctionnement interne de l’industrie hollywoodienne, cet ouvrage révèle les liens étroits entre le cinéma et les forces politiques américaines les plus réactionnaires. Ses analyses détaillées de nombreux films démontrent qu’Hollywood, loin d’être le lieu d’expression de la gauche américaine, n’est que le versant culturel d’une politique impérialiste. Alors que des films comme Transformers, Terminator ou La Chute du faucon noir, ouvertement financés par l’armée, glorifient l’hégémonie (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes.

Karl Marx

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.