RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Mort de Zineb Redouane : pas de sanction administrative pour le CRS mis en cause

Le CRS mis en cause dans l’affaire Zineb Redouane, personne âgée de 80 ans, décédée le 2 décembre 2018 à Marseille après avoir été touchée au visage par une grenade lacrymogène, ne sera pas renvoyé en conseil de discipline, sur décision du patron de la police nationale. Ainsi que l’a rapporté l’AFP le 30 octobre, le directeur général de la police nationale (DGPN) Frédéric Veaux a décidé de ne pas suivre l’avis de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) qui préconisait, dans les conclusions de son enquête administrative, un renvoi devant le conseil de discipline du CRS mis en cause dans l’affaire Zineb Redouane. Dans son rapport transmis le 20 mai, l’IGPN a estimé que le CRS avait bien réalisé un tir réglementaire sans viser délibérément la victime mais avait manqué à « l’obligation de discernement par une action manifestement inadaptée », selon une source proche du dossier citée par l’AFP.

Le lance-grenades du CRS avait une portée de 100 mètres tandis que l’immeuble de Zineb Redouane se situait à une trentaine de mètres. Deux policiers « très bien notés » Le DGPN, qui a statué en juillet, a tenu compte dans sa décision de la « fatigue », du « manque de visibilité », de la « tension » et de la « nécessité légalement établie de tirer », mentionnés dans le rapport IGPN, pour dispenser le CRS d’une sanction disciplinaire, selon la même source. Lire aussi Mort de Zineb Redouane : une contre-expertise indépendante accable les CRS. Le policier qui supervisait le CRS au moment du tir, pour lequel l’IGPN recommandait aussi un passage en conseil de discipline, y échappe également. Les deux fonctionnaires vont devoir effectuer « un stage » pour se faire « rappeler les consignes en vigueur sur l’emploi des moyens de défense ».

L’enquête administrative a été versée à l’information judiciaire, dépaysée à Lyon et toujours en cours. La justice n’a communiqué sur aucune éventuelle mise en examen jusqu’à présent. Zineb Redouane est décédée tandis qu’elle fermait une fenêtre de son appartement dans le centre-ville, où des manifestations se déroulaient. Un rapport d’expertise remis en mai 2020 dans le cadre de l’information judiciaire avait conclu que le tir policier avait été effectué dans les règles, en cloche, et avait atteint la victime accidentellement. Une contre-expertise indépendante, publiée fin 2020, avait conclu au contraire à un tir tendu, pratique interdite face à un immeuble d’habitation.

30 oct. 2021

»» https://francais.rt.com/france/92129-mort-zineb-redouane-pas-sanction-...
URL de cet article 37496
  

Agent Orange - Apocalypse Viêt Nam
André BOUNY
Si un jour existe une unité capable de mesurer la douleur et la souffrance, elle devra s’appeler Viêt Nam. « De tous les crimes de guerre, celui de l’Agent Orange au Viêt Nam est particulièrement hideux. » Noam Chomsky, membre du Comité International de Soutien aux victimes de l’Agent Orange Dow Chemical, Monsanto, Diamond, Uniroyal, Hercules… Découvrez les crimes impunis des marchands de la mort. L’effroyable réalité d’un écocide chimique Si l’histoire de l’utilisation des poisons, (venins et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Sous une dictature, il y a une chose pour laquelle nous avons plus de chance que vous en Occident. Nous ne croyons à rien de ce que nous lisons dans la presse, à rien de ce que nous voyons à la télévision, parce que nous savons que c’est de la propagande et des mensonges. Contrairement aux Occidentaux, nous avons appris à voir au-delà de la propagande et à lire entre les lignes et, contrairement à vous, nous savons que la vérité est toujours subversive.

Zdener Urbanek

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.