Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

24 

Ohé, le Gars de la Manche !

Ohé, le Gars de la Manche !

Le nouveau ministre de l’agriculture, nommé il y a quelques jours par Charles XI, n’a rien lu ! Il n’a jamais entendu parler des dangers des pesticides, des néonicotinoïdes, des perturbateurs endocriniens (etc.). Aucun des travaux de milliers de chercheurs et de spécialistes, qui dénoncent les effets délétères de ces substances, n’ont abouti sur sa table de nuit. Il n’a ren lu !

À peine arrivé au ministère, il a été convoqué par les Parrains du « syndicat » de l’agro-chimie, qui commandent au ministère depuis des décennies et qui lui ont dit : « Assieds-toi là, mon p’tit gars, on va t’expliquer. Ce qu’on veut, c’est que plus rien ne pousse : pas une herbe folle, pas une fleur, pas un insecte, pas une abeille, pas un animal, on veut en mettre partout, du poison, et comme on est pour le « progrès » (Ça tombe bien, Charles XI aussi !) on veut des avions, des hélicoptères, pour que ça aille dans tous les recoins ». Bon, qu’y dit, le Gars de la Manche qu’a ren lu, si c’est ça que vous voulez, on y va ! Et tant pis pour les femmes enceintes, pour les nourrissons, pour les enfants, pour les paysans empoisonnés, pour la nature, pour la biodiversité, pour la Vie !

Y avait pas cinq jours qu’il était arrivé, le Gars de la Manche qu’a ren lu, qu’il défendait en public le parti des empoisonneurs et des assassins en herbe. Voilà où on en est en cinq jours...

Et le Nicolas H., dont les travaux d’Hercule consistent à réparer les méfaits des Parrains de l’agro-chimie, au lieu d’être tranquille dans son ministère, voilà qu’il a un ennemi au sein même gouvernement, le Gars de la Manche qu’a ren lu mais qui se met en Travert, qu’en veut du pesticide jusqu’à la mort ! Et même avec des avions, comme le napalm sur le Vietnam pour leur apprendre à ces ayatollahs d’écolos : y n’en faut partout !

Et devinez qui va gagner à la fin ? Le petit Nicolas ou le Gars de la Manche qu’a ren lu et ses Parrains ?

MONTAUBA

URL de cet article 32040
   
Une santé aux mains du grand capital ? L’alerte du Médiator.
Michel J. CUNY
Pendant plus de trente ans, un médicament, le Médiator, a réussi à défier le plus simple bon sens. Son histoire accompagne, et peut éclairer, celle de la montée en puissance des multinationales du médicament dont on découvre maintenant que les milliards qu’elles ont engloutis dans la recherche & développement n’ont à peu près rien produit du côté des améliorations thérapeutiques… En face de quoi, le flot des innovations est tout à fait démesuré : il permet de renouveler des brevets qui offrent à leurs (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est difficile d’intéresser ceux qui ont tout à ceux qui n’ont rien.

Helen Keller


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
96 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.