Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Placard du Comité de Salut Public

République Sociale Française Liberté – Égalité – Fraternité

Comité de Salut Public Élections

CITOYENS,

Ce qui se passe en ce moment est l’éternelle histoire des Nantis cherchant à maintenir, voire à amplifier leurs privilèges.

Aidés d’une poignée de faussaires, de parjures, de traîtres, de pseudo-frondeurs, de calomniateurs et de folliculaires stipendiés, ils souhaitent en finir avec l’idée même de justice sociale, pousser toujours plus loin leurs avantages, détricoter les acquis sociaux, héritage du Conseil National de la Résistance.

La peste soit de l’avarice et des avaricieux.

CITOYENS, l’avenir du Pays reste dans vos mains, ne soyez pas les jouets des sombres manipulateurs. C’est la reconnaissance ou la malédiction des générations futures qui vous attend.

Ne vous trompez pas : c’est toujours la même lutte, c’est le parasitisme et le travail, l’exploitation et la production qui sont aux prises. Si vous êtes las de végéter dans la désinformation, et de subir les diverses difficultés du quotidien ; si vous voulez que vos enfants soient des personnes libres ayant le bénéfice de leur travail, et non des sortes d’automates, œuvrant pour la fortune d’un exploiteur ou usant leur santé pour un despotisme sans visage, soyez debout ! Et que vos fortes mains jettent sous vos talons l’immonde réaction, qui ose, même, galvauder, salir le terme de Révolution.

Ne soyez pas dupes de la duplicité du chérubin, adepte des clins d’œil complices : il n’est que le rejeton du CAC 40 et de la ploutocratie.

Il n’est que le funeste messager de la précarité, il ne sera que le fossoyeur des acquis sociaux : il vous trahira comme ses propres mains le trahissent déjà.

Il est cultivé, mystique, plutôt retors ; son verbe est aisé, son regard mobile, sa gestuelle acérée. À l’évidence, nous avons affaire à un animal politique d’une nouvelle espèce, nous avons affaire à un rapace, au service exclusif du capital. N’oubliez jamais que le faucon n’obéit qu’à son fauconnier.

CITOYENS, vous les gens, vous tous qui cherchez de bonne foi la solution des problèmes sociaux, le Comité de Salut Public vous adjure de rester intransigeants et unis vers le progrès. Le bonheur reste une idée neuve.

Certes une bataille a été perdue, mais le combat contre les forces obscures de l’argent continue.

Donnons-nous rendez-vous, pour la revanche, les 11 et 18 juin 2017.

Vive la Sixième République ! Vive l’Idée du Commun !

6 floréal an 225 (25 avril 2017)

URL de cet article 31815
   
Roger Faligot. La rose et l’edelweiss. Ces ados qui combattaient le nazisme, 1933-1945. Paris : La Découverte, 2009.
Bernard GENSANE
Les guerres exacerbent, révèlent. La Deuxième Guerre mondiale fut, à bien des égards, un ensemble de guerres civiles. Les guerres civiles exacerbent et révèlent atrocement. Ceux qui militent, qui défendent des causes, tombent toujours du côté où ils penchent. Ainsi, le 11 novembre 1940, des lycées parisiens font le coup de poing avec des jeunes fascistes et saccagent les locaux de leur mouvement, Jeune Front et la Garde française. Quelques mois plus tôt, les nervis de Jeune Front avaient détruit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.