RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Position de la CGT des marins sur le Pacte d’avenir

Dans la continuité de ses engagements, la CGT des Marins du Grand Ouest souhaite par ce communiqué montrer son scepticisme, « son attitude de réserve » à l’annonce du Pacte pour l’Avenir de la Bretagne qui sera signé ce jour à Rennes par le Premier Ministre.

Ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne une fois de plus a oublié les marins et les ports (1ère activité du pays avec 320 000 emplois)… mais aussi toutes les activités maritimes… alors que les métiers de la mer sont indispensables au développement de la péninsule Bretonne, aux exportations et importations (5 milliards de tonnes de marchandise ont transité par la mer en 2012) les ports, le transport maritime, la pêche, les formations maritimes etc., sont les besoins essentiels pour que réussisse la Région Bretagne et la France. Dans une péninsule, toutes les activités sont liées agriculture, industrie etc.

Dans ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest aurait souhaité voir figurer des aides (contrôlées) pour toutes les formations liées à la mer. Il aurait souhaité voir y figurer un BTS « pont, machine et hôtelier » au Lycée professionnel maritime du Guilvinec avec tous les équipements nécessaires afin que la Région Française qui fournit le plus grand nombre de marins puisse continuer à le faire. Une section pour les personnels hôteliers navigants, plus de moyen pour tous les Lycées professionnels maritimes, afin que chacun puisse s’il le souhaite continuer une vraie formation professionnelle durant toute sa carrière.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest aurait souhaité voir figurer dans ce Pacte d’Avenir de vrais projets maritimes et le renforcement de la protection du littoral sur la côte Atlantique demandée « exigée » par Jean-Yves Le Drian lorsqu’il était le Président de la Région. Ainsi que des investissements pour enfin déconstruire les vieux navires civils et militaires, faire de Brest un port qui donnerait envie aux armateurs et aux industriels de s’y installer.

L’Union européenne va débloquer 26 milliards d’euros entre 2014 et 2020 pour améliorer la qualité des transports transeuropéens (voire la carte sur le net).
Une belle enveloppe qui passera très loin de la Bretagne, puisque aucune aide n’est prévue pour la Bretagne, et c’est bien ce qui inquiète le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest…

Pourquoi tous les élus Bretons ne font-ils pas une priorité du maritime et de ces activités ?

Ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne est une fois de plus de l’enfumage avec du réchauffé comme les investissements sur le port de Brest évoqués à chaque commission portuaire sans de véritables résultats, le discours satisfera « peut-être » un petit nombre… Pas le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest.

« Se défendre d’ici en Bretagne face à l’absence de vision maritime Parisienne et le faire savoir. »

Jean-Paul Hellequin , secrétaire adjoint et Porte parole
Landerneau le 13 décembre 2013.

»» http://7seizh.info/2013/12/13/position-de-la-cgt-marin-sur-le-pacte-d-avenir/
URL de cet article 23753
  

Même Thème
Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Toute manifestation à Cuba (ou à Miami, d’ailleurs) qui ne commence pas par "Abajo el bloqueo" (quoi qu’on dise ensuite) est une escroquerie ou une croisade de fous. Et brandir un drapeau états-unien à Cuba, c’est comme brandir un drapeau israélien à Gaza.

Viktor Dedaj

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.