RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Pour Noël ! Offrons-nous la fin du monde… CAPITALISTE !

Non, le 21 décembre je n’irai pas à Bugarach .

C’est que je suis plus habitué au calendrier des PTT qu’au calendrier Maya.
Ceci étant, je ne vois aucun inconvénient à prévenir une catastrophe de fin de cycle façon maya en pratiquant quelque rituel, ou même des sacrifices inhumains et, par exemple, si ça ne dérange pas trop à l’UMP …, Copé et Fillon pourraient enfin servir à quelque chose … ...

Moi, je préférerais la fin du monde CAPITALISTE … ! Pour Noël, ce serait sympa !

Vous la voyez comment, vous ?

Les colonnes du Palais Brongniard s’écroulant dans un nuage d’Euros ?
Oui mais c’est vide le Palais Brongniard ! Et, si c’est vide, désolé mais ça ne fait pas catastrophe !

Alors, pourquoi pas un réveillon animé par Jean-Marc Sylvestre avec Arnaud, Bolloré, Mittal, la famille Peugeot, Parisot, les secrétaires généraux des syndicats, des pontes du FMI, Barroso, Minc, Attali, Bouton, Tapie et tutti quanti, en présence du premier Sinistre … ...

Mon dieu ! Mon diable ! Quelle catastrophe !!!

Mais ne soyons pas trop parisiens ! La fin du monde capitaliste manquerait d’intérêt (15% ?) sans un cataclysme épouvantable provoquant la destruction intégrale de la City et au passage de Buckingham (pour ne pas mégoter sur les petits plaisirs supplémentaires) !

Soyons planétaires ! Wall Street delenda est !

Non ! Ne me parlez pas d’avions et pour plein de raisons.

D’abord, je ne veux pas passer Noël à Guantanamo à écouter toute la nuit Jingle Bells à 130 décibels entre deux séances de champagneboarding !

Ensuite, l’idée de volatiliser les banquiers, why not mais les femmes de ménage, c’est injustifié, sauf pour DSK.

Et puis, en laissant faire ces cons d’Al Quaeda, les texans se sont fait des valseuses en or si énormes que des complotistes ont prétendu que Ben Laden n’était pour rien dans le complot.

Coulé, Oussama !

Non, je vois plutôt Wall Street noyé sous des tonnes de Big Mac et d’une purée de billets verts et de schistes bitumineux au Ketchup ! Miamm !

Pour la Suisse, la fonte intégrale des meules de gruyère provoquée par un réchauffement climatique accéléré pourrait engluer définitivement les banques et clouer au passage le bec aux détracteurs de Cahuzac qui y trouverait son compte.

Sans oublier Francfort, plate-forme boursière submergée par un déluge de saucisses qui réduirait à néant les fantasmes de Merkel d’un Saint-Empire Germanique du Kapital «  Ach Gross Bonheur ! »

J’écris donc sans tarder au Père Noël :

Cher Père Noël

Vous devez en avoir marre de vous habiller comme un con, (un peu à cause de Coca-Cola d’ailleurs)

et de vous coltiner régulièrement le transport de jouets hideux et de toute cette merde invraisemblable produite par une majorité d’abrutis pauvres et désespérés pour une minorité d’abrutis très riches et désespérés.

Cher Père Noël, vous comme moi et tous les autres n’avons pas besoin d’un break pour les fêtes si c’est pour recommencer à débloquer dès que le vomi des réveillons aura été épongé chez ceux qui ont de quoi becqueter !

Non, c’est du définitif qu’il nous faut !

Dans votre intérêt bien compris, dans le mien, et dans l’intérêt général, je vous suggère avant une retraite méritée, de déposer dans nos souliers un seul et dernier cadeau :

La fin du monde CAPITALISTE !!!!

Robespilhaouer

PS : N’oubliez pas ! Si je trouvais encore cette année dans mes souliers, le même genre de saloperie que l’année dernière, je vous considérerais comme complice du Kapital et ne pourrais plus rien pour vous devant le tribunal révolutionnaire .

URL de cet article 18649
   

Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais (prologue de Nelson Mandela)
Salim LAMRANI
En Occident - en Europe et aux Etats-Unis tout particulièrement -, Cuba suscite énormément de critiques et de controverses. Ce petit pays de onze millions d’habitants dispose d’une couverture médiatique disproportionnée par rapport à sa taille et les médias sont unanimes pour stigmatiser la plus grande île des Caraïbes et diaboliser son leader historique Fidel Castro. Les attaques sont virulentes, jamais nuancées et à sens unique. Cuba serait un enfer pour ses habitants avec un système archaïque et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au VietNam une tête coupée et un oeil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées. de tous ces prisonniers ficelés et interrogés, de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent. [...]

Aimé Césaire

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.