RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Pourquoi les croire ?

Oui les otages sont libérés ce dont chacun se réjouit, mais "libérés de qui" ?
Il reste un peuple irakien otage de la "coalition" et de l’armée US, ce
dont la "presse libre" ne paraît pas vraiment s’inquiéter. A quand une
annonce tous les soirs au journal télévisé : un peuple entier est pris en
otage depuis ... jours. Ne les oubliez pas !!!

Un ami me communique :
"Dans "l’immonde" des 19/20 décembre on peut lire que Robert Menard de RSF a déclaré a propos du fait que le chauffeur syrien, enlevé en même temps que les deux otages français, après avoir été torturé par les USA-man, a porté plainte contre les USA :
"Je comprends
l’exaspération de Mohamed Al-Joundi, mais je pense que c’est inopportun de
déposer plainte, car ça ne peut que compliquer les choses, entre les
autorités françaises et américaines, pour la libération de Georges
Malbrunot et de Christian Chesnot"
.
Outre le fait que c’est effectivement
"exaspérant" d’avoir été, entre autre gamineries, soumis à la gegenne,
d’avoir été battu à coup de bottes et d’avoir subi à trois reprises un
simulacre d’exécution, on pourra remarquer que Menard, bien connu pour ses
convergences plus que fréquentes, et donc suspectes, avec les positions de
la CIA pour l’Amérique latine, semble (à cause de ces convergences ?)
savoir ici presque explicitement que la libération des deux otages
français, réalisée depuis, était l’affaire de la France et des USA. " Fin
de message.

Vous remarquerez qu’il en est des malheurs de Mohamed Al-Joundi avec
l’armée américaine, comme des raisons de la mort d’Arafat. Ce sont des
sujets sur lesquels notre presse libre préfère ne pas insister alors que le
portrait du dirigeant ukrainien après son empoisonnement à la dioxine (?)
passe en boucle dans les médias télévisuelles et la presse. Les moeurs de
l’éternel KGB font encore frissonner nos salles de rédaction, alors que
celles du Mossad et de la CIA n’intéressent visiblement personne.

Autre vision du monde ou comment des soldats américains tués en Irak, alors
qu’ils n’ont rien à y faire, peuvent confirmer qu’il se mène là -bas une
grande bataille contre "le terrorisme". La preuve, ces "terroristes",
jamais qualifiés de "Résistants", tout au plus de "rebelles" veulent
empêcher le rituel "démocratique", contrôlé de A à Z de l’armée
d’occupation et de ses fantôches. Donc nous sommes bien devant "la juste
cause" occidentale en lutte contre "la barbarie". Posez une urne quelque
part et nos médias ignorent le monceau de cadavres sur lequel elle
repose.

Une population entière massacrée à Falloujah n’intéresse pas les salles de
rédaction. Pas plus que de savoir qui fait des attentats contre les
Chiites, ou enlève les Français. Negroponte, l’actuel ambassadeur US à 
Bagdad
, aurait radicalement changé depuis le Nicaragua où il créait "les
escadrons de la mort", c’est juré, le contexte irakien développe sa
propension à la démocratie et à l’humanisme désintéressé. Puisque c’est
Tony Blair qui vous le garantit. Vous savez bien celui qui vous a déjà 
affirmé qu’en quelques minutes les armes de destruction massive de Saddam
seraient sur nos chères têtes blondes (avec d’ailleurs quelques brunes et
mêmes crépues) de nos capitales européennes. C’est une garantie !!! Pour
nos médias du moins.

Bon tout cela est loin, notre presse est en grande difficulté financière,
elle ne peut pas se payer des correspondants partout. D’ailleurs regardez
même l’AFP ferme ses bureaux au Venezuela (pour cause de revendication
syndicales "excessives"
), elle se replie en Colombie, (avec la CIA et les
bases nord-américaine, comme les reporters "accréditése" en irak ont fait
la campagne dans les chars ? Pendant que les autres étaient tirés comme des
lapins jusque dans l’hôtel Palestine ? ).

Bon tout cela est loin, nos médias sont sans doute naïfs, cela prouve leur
pureté d’âme. Mais pourquoi ne pas lancer une grande campagne pour le
droit au logement en France, ou encore contre l’arbitraire patronal qui
licencie et ferme des entreprises qui font des bénéfices, comme Lustucru à 
Arles ? Il suffirait de multiplier des reportages, autant que sur
l’insécurité à la veille d’une présidentielle. En faire des "causes
nationales", et pour cela en parler autant disons que de Sarkozy ? est-ce
si difficile ? Tu es folle ma pauvre Danielle ? Tu as vu qui possède les
journaux, qui sont les annonceurs, tu veux que Dassault et Lagardère mènent
de telles campagnes ? Ou encore Publicis dont le principal client est
l’armée nord-américaine ? Il leur suffit d’être plus que généreux avec
Robert Ménard. RSF est leur "bonne oeuvre". Leur garantie du "droit à 
l’information". Ouf, nous voilà rassurés. Et le Medef aussi.

Alors pourquoi les croiriez vous quand il est question de l’irak ou de Cuba ?

Danielle Bleitrach

*** *** ***

- Vient de publier avec Viktor Dedaj et Jean François Bonaldi "Cuba est une île", Ed. Le Temps des Cerises.


Du même auteur :

- Le PCF, les USA et Cuba. (Avec Maxime Viva)

- L’ Amérique latine et Cuba, laboratoire d’ une nouvelle "mondialisation" anti-impérialiste.

- Quelques raisons d’ espérer.

- La situation de la Côte d’Ivoire.

- Mais qui s’ intéresse au Panama ... et pourtant ...

- Le peuple Cubain a besoin de nous.

- Les enjeux du Vénézuéla.

URL de cet article 1961
  

Même Auteur
Cuba est une île
Danielle BLEITRACH, Jacques-François BONALDI, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur " Cuba est une île. Comment l’aborder ? S’agit-il de procéder à des sondages dans ses eaux alentours de La Havane, là où gisent toujours les épaves des galions naufragés ? Ou encore, aux côtés de l’apôtre José Marti, tirerons-nous une barque sur la petite plage d’Oriente, et de là le suivrons -nous dans la guerre d’indépendance ? Alors, est-ce qu’il l’a gagnée ? C’est compliqué ! L’écriture hésite, se veut pédagogique pour exposer les conséquences de la nomenclature sucrière. L’épopée (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je n’en dors pas la nuit de voir comment, au cours des 11 dernières années, nous, journalistes, activistes, intellectuels, n’avons pas été capables d’arrêter ce monde à l’envers dans lequel de courageux dénonciateurs et éditeurs vont en prison tandis que des criminels de guerre et des tortionnaires dorment paisiblement dans leur lit."

Stefania Maurizi
28 octobre 2021, au cours du procès d’appel en extradition de Julian Assange

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.