Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Quand la désinformation de la désinformation, croyant réinformer, désinforme !

La semaine dernière le journal Libération sur son site en ligne publiait le court article suivant : "Besancenot rêve des retraites allemandes. L’ancien porte-parole du NPA vante un modèle allemand... dont il réécrit largement les règles."

J’ai visionné la vidéo liée à l’article, puis, sceptique, je suis allé faire mes recherches ...

Et voilà le résultat des reniflages de Chien Gué...

La semaine dernière le journal Libération sur son site en ligne publiait le court article suivant :

Besancenot rêve des retraites allemandes

Sarah BOSQUET 18 octobre 2013

L’ancien porte-parole du NPA vante un modèle allemand... dont il réécrit largement les règles. [1]

Retrouvez Désintox TV du lundi au jeudi dans 28 Minutes, sur Arte. [2]

Renifleur d’avant-garde, votre Chien Gué est allé enquêter de lui-même, et voilà ce qu’il a trouvé :

Pourcentage de décote en France

Lorsque le fonctionnaire part en retraite avant la limite d’âge sans justifier de la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une pension à taux plein, le montant de sa pension est réduit en fonction du nombre de trimestres manquant à raison d’1% par trimestre manquant dans la limite de 20 trimestres. Ce pourcentage de décote passera à 1,125 % par trimestre manquant en 2014, puis à 1,25 % à partir de 2015. (soit 25% de perte de ressources pour un départ anticipé de 5 ans, c’est à dire après 37,5 années de cotisations, quel que soit l’âge).  [3]

Allemagne : un départ possible après 35 ans de cotisations, contre une décote de 7 %.

En Allemagne, en échange d’une décote de 7 %, la retraite anticipée est possible à partir de 63 ans avec 35 ans de cotisations, ou même 60 ans avec 35 ans de cotisations et un an de chômage, ou encore, pour les personnes invalides, à partir de 60 ans mais 35 ans de cotisations. (soit une perte de salaire d’à peine 7 %, pas avant l’age de 63 ans, certes, mais dès 35 ans de cotisations).

Un peu plus loin, la source précise : "La retraite en France a une décote de seulement 5 % mais par année de cotisation manquante, avec un plafonnement maximum de 25 % par la loi Fillon de 2003". [4]

Qui est le plus menteur ? Besancenot ? Désintox TV, sur Arte ? Libération qui semble cautionner la vidéo ?

En attendant, le grand gagnant, c’est l’État, et ses réformes, car ce galimatias (organisé ?) fait que les ouvriers cotisants acceptent tout par dépit, alors que ce sont eux les seuls perdants …

L’article chez lui, avec la vidéo...

Chien Guevara

»» http://forget.e-monsite.com/pages/les-scandales/quand-la-desinformatio...

URL de cet article 23129
   
Même Thème
LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le déficit de l’Etat était l’objet même de spéculations. A la fin de chaque année, nouveau déficit. Au bout de quatre ou cinq ans, nouvel emprunt. Or chaque emprunt fournissait à l’aristocratie une nouvelle occasion de rançonner l’Etat, qui, maintenu artificiellement au bord de la banqueroute, était obligé de traiter avec les banquiers dans des conditions toujours plus défavorables.

Karl Marx
La lutte des classes en France. 1850


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.