RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La Libye et la racine du mal

Al Qaîda en Libye innove : ses terroristes creusent des tunnels pour passer en Tunisie. L’Algérie déploie d’intenses efforts pour une étroite coopération avec les pays du Sahel pour sécuriser et développer à terme la région. C’est le sens de la dernière tournée effectuée en Mauritanie, au Mali et au Niger par notre ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Les forces de l’ONU, les militaires africains et l’armée malienne pourchassent les terroristes au Nord Mali.
Cela reste insuffisant, car chacun sait que le germe du fléau terroriste se trouve en Libye.

À l’intérieur de ce pays, les groupes armés évoluent en toute impunité. Les dirigeants peinent à y assurer l’ordre dans leur territoire qui s’étend sur près de 2 millions de km². Une situation qui dure depuis 2011 et qui s’aggrave au fil du temps. D’autant que les groupes terroristes se servent de la Libye comme sanctuaire d’où ils lancent leurs opérations sur l’ensemble de la région du Sahel. Ils disposent de quatre « portes de sortie » (Algérie, Niger, Tchad et Soudan) qui donnent directement sur le champ de bataille. Des passages dont la longueur cumulée s’étend sur plus de 3000 km en zones désertiques. Si les pays dits du champ s’organisent, à l’est et à l’ouest de la Libye, les terroristes ont la partie plus facile.

Tant la Tunisie à l’Ouest que l’Égypte à l’Est sont en proie à des problèmes internes qui limitent leurs moyens d’intervention aux frontières. Ils font cependant ce qu’ils peuvent. Pour déjouer les surveillances terrestres et aériennes, les terroristes creusent des tunnels et traversent avec armes et bagages les frontières. Sans être fin stratège militaire, il est clair que toutes les opérations qui peuvent être entreprises en aval si elles peuvent déboucher sur des victoires ne régleront cependant pas définitivement la crise au Sahel.

C’est en amont, à la racine du mal qu’il faut chercher la solution. Cette racine est localisée en Libye. La situation y est tellement incontrôlable que la grande criminalité se confond avec le terrorisme. Lundi dernier, c’est un fourgon transportant des fonds qui a été attaqué par un groupe armé qui a ainsi fait main basse sur 65 millions de dollars. Quand un ambassadeur des États-Unis se fait assassiner, quand le Premier ministre du pays se fait lui-même enlever, on ne peut que mieux mesurer la profondeur du désastre. Plus les jours passent et plus la situation se complique.

Le temps joue en faveur du terrorisme. Hier, des informations faisaient état de terroristes déployés en Syrie qui se replient en Libye depuis que les forces de l’ordre syriennes ont repris l’avantage sur le terrain. Il est certain que tout ceci n’a pas échappé aux pays du champ ni aux puissances comme les États-Unis et la France. Personne ne doute que d’immenses intérêts pétroliers en Libye pèsent dans la prise de décision des moyens à mettre en œuvre pour neutraliser le terrorisme en Libye. L’uranium du Niger aussi.
Quoi qu’il en soit et tant que la partie nord du Mali est quadrillée par les militaires de la Minusma et les forces françaises, ce sont les frontières Est et Ouest de la Libye qui vont subir les assauts des terroristes. Les attentats terroristes signalés, chaque jour, en Égypte et en Tunisie, en sont la preuve. Avec pour effet d’entraver le déroulement du processus de paix engagé entre les Palestiniens et Israël. Ce qui convient tout à fait à l’État hébreu qui trouve son compte dans ce désordre et lui permet de mieux traîner les pieds dans les négociations.

En attendant, les pays du Sahel devraient, pour ne pas perdre de temps, se consacrer au développement qui conditionne la paix. En attendant aussi, les tunnels par lesquels les terroristes s’infiltrent en Tunisie représentent une nouvelle menace. C’est pourquoi il faut extraire le mal à la racine !

Zouhir MEBARKI

»» Lexpressiondz.com
URL de cet article 23124
  

Même Thème
Libye, OTAN et médiamensonges
Michel COLLON
Les « armes de destruction massive », ça n’a pas suffi ? Le martyre de l’Irak, frappé d’abord par les médiamensonges et ensuite par les bombes, on n’en a pas tiré les leçons ? Non, on n’en a pas tiré les leçons. On sait que les Etats-Unis ont menti sur le Vietnam, l’Irak, la Yougoslavie, l’Afghanistan et Gaza, mais on croit que cette fois-ci, sur la Libye, ils disent la vérité. Etrange. La majorité de nos concitoyens croient encore ce que l’Otan a raconté sur la Libye. Y compris les Arabes car cette fois, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Chaque fois que nous sommes témoins d’une injustice et que nous n’agissons pas, nous entraînons notre caractère à être passif en sa présence et nous finissons par perdre toute capacité de nous défendre et de défendre ceux que nous aimons. Dans une économie moderne, il est impossible de s’isoler de l’injustice."

Julian Assange - Wikileaks

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.