Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Israël s’en prend aux chrétiens

Loi du talion. « Cela nous rappelle toutes les lois de même nature qui ont été appliquées aux juifs durant les heures sombres de l’Europe » ont déclaré, hier, les responsables chrétiens qui ont pris la grave décision « sans précédent » (les médias occidentaux préfèrent le mot « rare ») de fermer l’église du Saint Sépulcre à Jérusalem-Est.

Cette église est le plus important symbole de la religion chrétienne. Elle renferme le tombeau du Christ. Un million de fidèles s’y rendent chaque année. Cette fermeture intervient en signe de protestation contre le gouvernement israélien qui veut taxer fortement « les propriétés des églises » qu’il considère comme « commerciales ». Pour les responsables chrétiens cette fiscalité ouvre la voie à « l’expropriation des terres des églises ». Pour ces mêmes responsables, il n’y a aucun doute que cette imposition n’est rien d’autre qu’une « tentative d’affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem ». Or Jérusalem-Est (où se trouve l’église qui vient d’être fermée) est un territoire palestinien occupé avant d’être annexé par Israël. Toute la communauté internationale considère illégale cette annexion. L’Etat hébreu n’en a cure. Au contraire, cette « imposition » considérée par les responsables chrétiens comme un acte « odieux » ressemble trop à une répression contre les chrétiens qui, en plus « des heures sombres » de l’histoire, ne reconnaissent pas cette annexion. Et, plus grave encore, ont reconnu l’Etat de Palestine et la solution à deux Etats. Cet événement exceptionnel et historique a été traité a minima par tous les médias occidentaux. Ils ont tous utilisé, à la virgule près, le même texte. Un texte qui, au passage, a édulcoré les mots qui fâchent. « Sans précédent » a été changé par « rare ». « Mesure fiscale » a été changé par « collecte d’impôt ». La pensée unique dans toute sa splendeur chez les chantres de la démocratie et de la liberté d’expression. Il s’agit, tout de même, du premier lieu saint de la chrétienté pour plus de 2 milliards de fidèles.

Une telle fermeture aurait mérité mieux qu’une simple dépêche. On a failli dire tract reproduit à l’identique par tous ces destinataires. C’est dire le gros fil à la patte qui retient les médias internationaux. C’est dire aussi qu’il y a lieu de douter que parmi tous ces médias aucun n’appartient à des chrétiens. De deux choses l’une : ou bien « les heures sombres » de l’histoire continuent de hanter les Occidentaux et donc laissent faire ? Ou alors il s’agit, pour ces médias, de ne pas prêter le flanc à la provocation sioniste et faire le dos rond. Dans les deux cas, Tel-Aviv avancera de plus belle ses pions contre la chrétienté. Il suffit d’avoir en mémoire l’appel « à brûler les églises et les mosquées » lancé, en août 2015, Ben-Zion Gopstein, leader d’un groupe qualifié d’extrémiste en Israël. Pour les mosquées c’est déjà fait et personne ne s’en cache. Pour les églises c’était, jusque-là, plus feutré. Depuis hier, le voile est tombé. Qui s’en étonnera ?

URL de cet article 32982
   
« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

Martin Luther King


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.