RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Israël s’en prend aux chrétiens

Loi du talion. « Cela nous rappelle toutes les lois de même nature qui ont été appliquées aux juifs durant les heures sombres de l’Europe » ont déclaré, hier, les responsables chrétiens qui ont pris la grave décision « sans précédent » (les médias occidentaux préfèrent le mot « rare ») de fermer l’église du Saint Sépulcre à Jérusalem-Est.

Cette église est le plus important symbole de la religion chrétienne. Elle renferme le tombeau du Christ. Un million de fidèles s’y rendent chaque année. Cette fermeture intervient en signe de protestation contre le gouvernement israélien qui veut taxer fortement « les propriétés des églises » qu’il considère comme « commerciales ». Pour les responsables chrétiens cette fiscalité ouvre la voie à « l’expropriation des terres des églises ». Pour ces mêmes responsables, il n’y a aucun doute que cette imposition n’est rien d’autre qu’une « tentative d’affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem ». Or Jérusalem-Est (où se trouve l’église qui vient d’être fermée) est un territoire palestinien occupé avant d’être annexé par Israël. Toute la communauté internationale considère illégale cette annexion. L’Etat hébreu n’en a cure. Au contraire, cette « imposition » considérée par les responsables chrétiens comme un acte « odieux » ressemble trop à une répression contre les chrétiens qui, en plus « des heures sombres » de l’histoire, ne reconnaissent pas cette annexion. Et, plus grave encore, ont reconnu l’Etat de Palestine et la solution à deux Etats. Cet événement exceptionnel et historique a été traité a minima par tous les médias occidentaux. Ils ont tous utilisé, à la virgule près, le même texte. Un texte qui, au passage, a édulcoré les mots qui fâchent. « Sans précédent » a été changé par « rare ». « Mesure fiscale » a été changé par « collecte d’impôt ». La pensée unique dans toute sa splendeur chez les chantres de la démocratie et de la liberté d’expression. Il s’agit, tout de même, du premier lieu saint de la chrétienté pour plus de 2 milliards de fidèles.

Une telle fermeture aurait mérité mieux qu’une simple dépêche. On a failli dire tract reproduit à l’identique par tous ces destinataires. C’est dire le gros fil à la patte qui retient les médias internationaux. C’est dire aussi qu’il y a lieu de douter que parmi tous ces médias aucun n’appartient à des chrétiens. De deux choses l’une : ou bien « les heures sombres » de l’histoire continuent de hanter les Occidentaux et donc laissent faire ? Ou alors il s’agit, pour ces médias, de ne pas prêter le flanc à la provocation sioniste et faire le dos rond. Dans les deux cas, Tel-Aviv avancera de plus belle ses pions contre la chrétienté. Il suffit d’avoir en mémoire l’appel « à brûler les églises et les mosquées » lancé, en août 2015, Ben-Zion Gopstein, leader d’un groupe qualifié d’extrémiste en Israël. Pour les mosquées c’est déjà fait et personne ne s’en cache. Pour les églises c’était, jusque-là, plus feutré. Depuis hier, le voile est tombé. Qui s’en étonnera ?

URL de cet article 32982
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Israël, Les 100 pires citations
Jean-Pierre Bouché, Michel Collon
Ce livre contient 100 citations de dirigeants, stratèges et penseurs sionistes, des origines du mouvement jusqu’à aujourd’hui. À partir de ces citations, il s’agit pour les auteurs de faire une analyse à la fois documentée et ludique de la pensée sioniste à travers les années. Les auteurs montrent ainsi qu’il y a bien une pensée sioniste cohérente qui se perpétue à travers le temps. Le conflit israélo-palestinien ne vient pas de nulle part : il prend sa source au moment même où le projet sioniste s’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est difficile d’intéresser ceux qui ont tout à ceux qui n’ont rien.

Helen Keller

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.