Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

au mépris de la sécurité de la planète...

Quand la France et la Grande-Bretagne rament à contre-sens.

Le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron ont annoncé mardi 2 novembre à Londres, la signature de deux traités de coopération militaire.

« A l’aube du 21ème siècle, il faut de nouvelles idées. (…) Il faut provoquer des changements. (…) il faut une vision et une grande ambition » ont-ils indiqué en ouverture de leur conférence de presse. Pourtant,
leurs annonces s’inscrivent dans des conceptions bien anciennes de la sécurité.

Si l’argument principal avancé est le coût, il n’en demeure pas moins qu’il faut s’interroger sur la finalité de tels traités.

En effet les deux traités signés portent sur la création d’un corps expéditionnaire commun de plusieurs milliers d’hommes, la construction d’un centre de simulation des armes nucléaires, le lancement de
nouveaux programmes de missiles ainsi que la fabrication de drones européens.

Pour quoi faire ?

Pour le Mouvement de la Paix, cet accord annoncé comme historique comporte deux traités anachroniques, à contre-sens du contexte international, marqué par l’inefficacité et le rejet massif de solutions purement militaires, ainsi que par la dynamique planétaire en faveur de l’abolition des armes nucléaires.

Cette manière dominatrice de concevoir la sécurité de la Planète, s’appuie sur une arrogance à l’égard du monde, qui ne manquera pas d’isoler encore un peu plus la France et la Grande-Bretagne sur la scène
internationale. Au contraire, les pays européens auraient un rôle majeur à jouer pour bâtir la paix par la construction d’un monde plus juste, moins discriminant, plus démocratique.

En poursuivant dans la voie d’armes toujours plus sophistiquées, la France et la Grande-Bretagne tournent le dos à cette aspiration majoritaire des peuples de résoudre autrement que par la guerre et par la force les problèmes du monde. Aucun des deux pays n’est menacé sur son territoire. Quelle menace clairement identifiée justifie donc un
corps expéditionnaire commun, si ce n’est l’objectif politique d’être des gendarmes du monde ?

A quelques jours du sommet de L’Otan à Lisbonne qui doit valider le nouveau concept stratégique de l’alliance, Paris et Londres confirment leur vision d’une alliance atlantique à forte vocation politique, en concurrence directe avec l’Onu.

Alors que les puissances nucléaires (dont la France et la Grande-Bretagne) se sont engagées, lors de la Conférence d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire, en mai dernier à l’Onu, à présenter
en 2014 un rapport sur leurs engagements en matière de désarmement, voilà qu’elles annoncent une mesure de prolifération verticale par la création d’un centre d’expérimentation commune à Valduc
(Côte d’Or) et à Aldermaston (Grande-Bretagne).

Le Mouvement de la Paix considère au contraire que la France et la Grande-Bretagne auraient tout à gagner à agir ensemble pour mettre en oeuvre les engagements du TNP, accepter les contrôles de l’AIEA imposés à tous les pays non dotés d’armes nucléaires, et agir pour une zone exempte d’armes de destruction massives au Moyen-Orient.

Oui, il y a du nouveau à inventer au 21ème siècle. Notre planète dispose de suffisamment de richesses pour permettre à tous d’y vivre décemment et dignement, en intelligence et en coopération avec ses voisins. « Une grande vision et une grande ambition » seraient l’action résolue de la France et de la Grande-Bretagne pour répondre aux objectifs du Millénaire pour le développement ainsi que des initiatives pour la prochaine conférence de Cancun sur le Climat.

Les sommes colossales consacrées aux projets militaires communs y seraient bien plus utiles pour prévenir les guerres et construire la paix.
Pour Le Mouvement de la Paix, l’enjeu est le dépassement de la vieille culture de guerre - héritage d’un passé de dominations, d’obscurantisme et d’ignorance - par une culture de la paix, du quartier à la planète, comme un ensemble de valeurs, d’attitudes, de comportements et de modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs causes profondes et en résolvant les problèmes par la voie du dialogue et de la négociation entre les personnes, les groupes et les nations.

Oui, les peuples du monde ont à inventer les formes et les chemins de civilisations de paix.

A l’opposé de ces enjeux, Nicolas Sarkozy et David Cameron ont endossé les habits étroits de fantassins désuets.

LE MOUVEMENT DE LA PAIX - MAISON DE LA PAIX 9, rue Dulcie September - 93400 Saint-Ouen

Tel : 01 40 12 09 12 - Fax : 01 40 11 57 87 - Site web : www.mvtpaix.org - mail : national@mvtpaix.org

Agréé Association Nationale de la Jeunesse et d’Education Populaire

Le Mouvement de la Paix

Saint-Ouen, le 5 novembre 2010

Contacts : pierre.villard@mvtpaix.org - 06 82 92 29 46

catherine.rio@mvtpaix.org - 01 40 12 72 35

URL de cet article 11936
   
Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

’’Derrière chaque enfant qui meurt de faim se cache un assassin’’

Jean Ziegler ( Forum Social Mondial de Porto Alegre 2003)


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
54 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.