RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Revolution sociale ou guerre, rien n’est joué

Le mouvement se propage partout aux USA,d’Ockland a Philadelphie (intervention publique d’Angela Davis)

#OccupySunday : Angela Davis Speaks at Occupy Philadelphia ...
14 hours ago ... Civil Rights activist Angela Davis spoke to a crowd of more than 1000 people at Occupy Philly in People’s Plaza at City Hall on Friday night, ...

blog.sojo.net/.../occupysunday-angela-davis-speaks-at-occupy-philadelphia

Grève générale : Novembre 28, 2011 !

28 octobre 2011 | Auteur Steve
[Traduction]

La seule chose que nous avons a quitter, c’est notre travail. C’est ce que nous devons retenir.

Le « super comité » de la dette fait ses recommandations budgétaires le mercredi 23 Novembre, le jour avant Thanksgiving.

Nous savons que les recommandations incluront des réductions importantes à Medicaid, Medicare et la Sécurité sociale.

Nous savons que les républicains au Sénat et a la Chambre vont massivement approuver le plan d’austérité qui est sûr de venir à partir des recommandations du Super comité.

Nous savons aussi que les Démocrates vont accepter les mesures d’austérité.

Nous savons qu’ Obama va approuver les recommandations budgétaires.(Sinon, il aurait invoqué l’amendement 14 ème et relevé le plafond de la dette.)

De même, nous savons que le 23 Novembre, ironiquement, la veille de Thanksgiving, les mesures d’austérité seront promulguées et que la grande majorité va maintenant payer un prix supplémentaire pour la criminalité de l’oligarchie corporative, militaire et financière......

http://philosophers-stone.co.uk/wordpress/2011/10/general-strike-novem...

L’austerité est une politique mondiale,meme la Chine s’y colle, qui destabilise toute la société et devient le "moteur" de la contestation sociale anticapitaliste partout, inegale et eclectique,destabilisant par son existance prolongée, toutes les institutions :

A Londres

Les Eglises et Occupy

31/10/2011

L’éclectisme du mouvement est sans limites, du type « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés… ». Il faut dire qu’avec l’installation de Occupy London en plein coeur de la City, sur les marches de la cathédrale Saint Paul, l’Eglise anglicane s’est trouvée projetée au coeur d’une polémique qui la met fort mal à l’aise et d’où, jusqu’ici, elle n’apparaît pas grandie.

On peut même dire qu’il y a une sorte de schisme, au moins de communication, à la mode postmoderniste, dans cette Eglise, avec la décision de principe des autorités de la cathédrale de demander l’évacuation par la force de Occupy London, qui place cette direction aux côtés des banquiers de la City contre les protestataires de Occupy London ; et, d’autre part, le désaccord de nombre de cadres et de hauts dignitaires (notamment la démission forcée de deux personnalités de la cathédrale Saint-Paul), qui estiment conforme à la mission de l’église anglicane de considérer avec indulgence, sinon faveur, ces manifestation de contestation d’un système absolument injuste et corrompue.....

http://www.dedefensa.org/article-les_eglises_et_occupy_31_10_2011.html

la question sousjacente de la legitimité de cette politique d’austerité ;comme de toute politique :

Un droit de dissolution populaire ?

La forme démocratique doit prévoir des conditions de dissolution lorsque le détenteur du pouvoir, le peuple, considère que son intérêt n’est manifestement plus rencontré, plus servi par la classe politique à laquelle il a octroyé un mandat de gouvernance. Rien d"autre qu’un mandat de gouvernance......

......... Nous sommes donc face à un biais démocratique qui nous fait penser que la démocratie telle que nous la connaissons ne peut être la dernière forme d’amélioration du mode de gouvernement. La démocratie doit en effet être substance, non seulement forme. A cette fin, la forme démocratique doit quant à elle prévoir des conditions de dissolution lorsque le détenteur du pouvoir, le peuple, considère que son intérêt n’est manifestement plus rencontré, plus servi par la classe politique à laquelle il a octroyé un mandat de gouvernance. Rien d"autre qu’un mandat de gouvernance. A défaut de possibilité de dissolution d’un gouvernement qui s’écarterait de sa propre raison d’être, l’esprit démocratique - qui repose, précisément, sur cette notion de délégation de pouvoir - est victime d’une forme de perversion. D’appropriation arrogante du pouvoir. Ce qui ne peut être accepté. A l’aune de l’exemple italien, il nous semble donc important que cette réflexion soit menée non pas par le monde politique, qui ne peut réfléchir sur lui-même, mais par la société civile.

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/un-droit-de-dissol...

La legitimité de toute politique de fuite en avant dans la guerre, est deja posée, y compris par les militaires :

Les dirigeants israéliens veulent frapper l’Iran mais l’armée refuse

C’était prévu pour novembre. Encore un peu de retard en perspective...

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense Ehud Barak sont favorables à des frappes contre les installations nucléaires iraniennes, mais l’armée et les services de renseignement s’y opposent, rapportent vendredi soir les médias.

Selon les correspondants militaires des principales chaînes de télévision, Benjamin Netanyahu et Ehud Barak pressent les autres membres du gouvernement de soutenir une action militaire contre l’Iran.

Toutefois, le chef d’état-major, le général Benny Gantz, le patron du Mossad, Tamir Pardo, le chef du renseignement militaire, le général Aviv Kochavi, et le chef du Shin Beth (Sécurité intérieure), Yoram Cohen, sont hostiles à une telle attaque. [...]

RTBF, 28 octobre 2011

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_les-dirigeants-israeliens-veulent...

URL de cet article 15000
  

Le Grand Marché Transatlantique : La menace sur les peuples d’Europe
Raoul Marc JENNAR
« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. » Ces mots confiés par David Rockefeller au magazine américain Newsweek, le 1 février 1999, fournissent la clé pour comprendre ce qui se passe depuis une trentaine d’années et qu’on appelle « mondialisation néolibérale ». Déléguer au secteur privé la maîtrise des choix ou, pour l’exprimer à la manière pudique de journaux comme Le Monde ou Les Echos, « redéfinir le périmètre de l’Etat », c’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« LIBERTE. »

George W. Bush - Janvier 2005
mot prononcé 40 fois lors de son discours d’investiture qui a duré 20 minutes,
soit une moyenne d’une fois toutes les 30 secondes...

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.