RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Sarkozy et l’argent de Kadhafi

"La république se prostitue,sur le trottoir des dictateurs.
Leurs belles paroles on y croit plus,nos dirigeants sont des menteurs."
Monsieur Sarkozy vient de perdre son poste protecteur : dans un mois, l’immunité judiciaire qui le protège sera levée. Espérons que la justice pourra travailler correctement. Personnellement, j’espère que Mediapart sera lavé de tout soupçon, et que N.S payera ses fourberies à leur juste valeur !

Financement de Sarkozy par Kadhafi : la trilogie, coffret collector

"La république se prostitue,sur le trottoir des dictateurs.

Leurs belles paroles on y croit plus,nos dirigeants sont des menteurs."

Extrait de la chanson « on lache rien » - HK & les Saltimbanks

Episode 1 : Le bon la brute et le truand

Featuring :

Edwy Plenel
Nicolas Sarkozy
Mouammar Kadhafi

Synopsis :

Le site Mediapart, avec son chef de file Edwy Plenel (le bon) révèle, preuve à l’appui, que la campagne présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy (le truand), a été financée, à raison de 50 millions d’euros, par Kadhafi (la brute).

Nicolas Sarkozy porte plainte contre Mediapart pour "faux et usage de faux" ; en retour, Mediapart porte plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Episode 2 : Un génie, deux associés, une cloche

Featuring :

Béchir Saleh
Moussa Koussa
Le CNT
Baghdadi Ali Al-Mamhoudi

Synopsis :

Béchir Saleh, ancien directeur de cabinet de Kadhafi, et Moussa Koussa, ancien chef des services secrets libyens (les deux associés), invalident le document publié par Mediapart.

De son côté, le Conseil National de Transition (la cloche) affirme que la note publiée par Mediapart est un faux.

Seul soutien envers Stephane Arfi (rédacteur de l’article "polémique" de Mediapart), l’ex premier ministre libyen Baghdadi Ali al-Mahmoudi (le génie) confirme qu"’il existe bien un document signé Moussa Koussa, et qu’un financement a bien été reçu par Monsieur Sarkozy". Il affirme, par la même voix : "Nous avons participé à la réussite de M. Sarkozy et au financement de sa campagne 2007".

Episode 3 : Tripoli pour être honnête

Synopsis :

Toute cette histoire ressemble très fort à un complot contre Nicolas Sarkozy ; sauf que ... :

Bachir Saleh, qui affirme que le document impliquant N.Sarkozy est un faux, est recherché par Interpol, et réclamé par la Libye. Il réside confortablement en France, où il est protégé par l’état français qui se refuse à l’extrader ...

Moussa Koussa, qui affirme lui aussi, que le document de Mediapart est un faux, est réfugié (et protégé) au Qatar, et il aurait fait l’objet d’un chantage à l’expulsion vers la Libye, où il est visé par des accusations de tortures, s’il ne démentait pas la version de Mediapart.

Le CNT (Conseil National de Transition), actuellement à la tête de l’état libyen, qui dément, lui aussi, la véracité de la note publiée par Mediapart, a été mis en place par Nicolas Sarkozy, et continue à être financé par lui, et l’entreprise Total.

Les témoignages défendant Nicolas Sarkozy semblent désormais bien peu objectifs, abordés sous cet angle, non ?

Mais les rebondissements ne s’arrêtent pas là  : comme dans tout bon coffret trilogique, digne de ce nom, il y a un DVD "bonus" !

Bonus : les coulisses du tournage

Fouillant dans les scènes coupées, les non-dits, en vrac, trois petits "bonus" assez croustillants...

Bachir Saleh voulait investir 20 millions d’euros dans un journal naissant, créant ainsi une "société écran". Ce journal au modeste capital de 150000 euros et de 4 mois d’existence, devait être racheté pour la "modique" somme de 20 millions d’euros, par les fonds de Libyan African Portfolio (dont le président était ... Bachir Saleh, directeur de cabinet de M. Kadhafi).

Fait divers : le 29 avril 2012, l’ancien ministre du pétrole libyen, Choukri Ghanem, a été découvert mort dans le Danube à Vienne, où il s’était exilé, suite à la "révolution populaire" libyenne. Citation : "aucun signe de violence sur le corps n’a été constaté ; il est possible qu’il ait été pris d’un malaise, et qu’il soit tombé à l’eau".Choukri Ghanem avait été le chef du gouvernement libyen de 2003 à 2006, et ministre du pétrole, ainsi que président de la compagnie publique pétrolière de 2006 à 2011.

C’est la France, à peine une semaine après les soulèvements populaires en Libye, qui a été l’instigatrice de l’intervention onusienne. Pourquoi une telle réactivité ? Quand on voit qu’en Syrie, un scénario présenté comme identique dure depuis plus d’un an ...Kadhafi a été traqué puis abattu comme une bête. Pourquoi méritait-il une chasse à l’homme et un non-jugement ? Avait-il des choses à révèler ? Dès le départ, qui s’est empressé de « déclarer la guerre » à l’état libyen ? Qu’est ce qui justifiait cet empressement à intervenir et à se débrarasser de Kadhafi ? Il est clair qu’une campagne électorale financée par un dictateur avéré, ça ferait mauvais genre !

Monsieur Sarkozy vient de perdre son poste protecteur : dans un mois, l’immunité judiciaire qui le protège sera levée. Espérons que la justice pourra travailler correctement. Personnellement, j’espère que Mediapart sera lavé de tout soupçon, et que N.S payera ses fourberies à leur juste valeur !

Sources (et détails) :

http://www.streetpress.com/revue-du-web/31023-sarkogate-moussa-koussa-...

http://www.mediapart.fr/journal/international/020512/sarkozy-kadhafi-l...

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/affaire-kadhafi-...

http://www.humanite.fr/politique/nicolas-sarkozy-menace-mediapart-de-p...

http://www.lesoir.be/actualite/monde/2012-04-29/le-corps-de-l-ancien-m...

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120503.O...

http://www.agenceecofin.com/investissement/0105-4635-quand-bachir-sale...

http://www.europe1.fr/International/Kadhafi-execute-dans-son-ambulance-794519/

L’article chez lui : Financement de Sarkozy par Kadhafi : la trilogie, coffret collector

URL de cet article 16626
  

La traque des lanceurs d’alerte
Stéphanie Gibaud
Préface de Julian Assange Les lanceurs d’alerte défrayent l’actualité depuis une dizaine d’années. Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning était en prison, Stéphanie Gibaud et bien d’autres sont dans une situation (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La différence entre antisionisme et antisémitisme ?
Environ 80 points de QI.

Viktor DEDAJ

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.