RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Sarkozy, l’ami des USA et d’Israël ... il en fait trop... par Jean-Claude Meyer.


14 septembre 2006.


Sarkozy, aux USA, a déclaré : "Israël est la victime. Il doit tout faire pour éviter de passer pour l’agresseur."

Pauvre Nicolas ! Il en fait trop.Il vend la mèche !

Ou bien Israël est la victime et ça sauterait (sans ceinture explosive) aux yeux. Victime par essence, ISRAEL EST LA VICTIME. L’être même d’Israël résiderait en sa victimisation.

Les autres victimes ne sont pas des victimes (les 1042 Libanais, dont un tiers d’enfants, par exemple, les Palestiniens qui meurent tous les jours).

Israël a déposé le label VICTIME. Et tous ceux qui usurperont ce label seront poursuivis pour faux et usage de faux.

Mais alors, pourquoi Sarko juge-t-il bon d’ajouter son conseil ? Si Israël doit tout faire pour éviter de passer pour l’agresseur, c’est que le risque existe ?

Qu’est ce qui peut bien donner à Sarko cette impression ? Aurait-il un doute ? Israël ne serait pas LA VICTIME  ?

On conseille à Israël de se méfier de cet ami...

Jean Claude Meyer
http://schlomoh.blog.lemonde.fr



Sarkozy - Liban : "De combien de temps l’Etat d’Israël a-t-il besoin pour terminer le travail ?", par Xavier Ternisien.


Création d’ une structure pour les parlementaires européens amis d’Israël, par Yossi Lempkovicz.

Politique convergente : faucons étasuniens et israéliens, par Rita Di Leo.




URL de cet article 4097
  

Banque du Sud et nouvelle crise internationale
Eric TOUSSAINT
En pleine crise du subprime, dont les conséquences n’ont pas fini de se faire sentir dans l’économie mondialisée, sept pays l’Amérique latine lancent une Banque du Sud qui pourrait jeter les bases d’une autre architecture financière internationale. En combattant inlassable, Eric Toussaint propose dans ce livre une approche claire et synthétique, destinée à des non-spécialistes, de l’état des résistances au néolibéralisme, du contexte économique international contemporain ainsi que des principaux défis que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d’y penser.

Blaise PASCAL

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.