RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Un journal allemand atlantiste reconnait que l’attaque au gaz sarin de Ghouta a été perpétrée par Al-Qaïda

Le journal allemand Die Welt est un inconditionnel avéré de l’OTAN et des Etats-Unis. Il suit toujours la ligne de propagande conservatrice officielle, jusqu’au dernier point sur le dernier i. Mais dans l’édition de dimanche, aujourd’hui, un de ses journalistes, bien en cour et chef de département, plaide pour un changement de cap en Syrie : Assad ne va pas disparaître et « l’ouest » doit l’accepter pour empêcher une prise de contrôle salafiste de ce pays.

Enterré dans un article de langue allemande, on trouve cette analyse de l’attaque au gaz sarin sur Ghouta en 2013 et du « manque de réaction » de l’administration Obama :

Lorsque le 21 août 2013, le gaz neurotoxique sarin a été utilisé dans Ghouta, une banlieue de Damas, [Obama] a dû prendre une décision. Il a ordonné de se préparer à tirer des missiles de croisière depuis la mer. Mais les services secrets britanniques étaient en possession d’un échantillonnage du gaz sarin utilisé. Une analyse a montré que le gaz sarin n’appartenait pas au régime syrien, mais à al-Nusra. Obama a renoncé à son projet d’attaque.

Il y a plusieurs problèmes avec cette description des d’événements. Le parlement britannique avait rejeté une attaque sur la Syrie. Le Congrès des Etats-Unis avait refusé d’en autoriser une. Si Obama avait attaqué, les républicains auraient, sans nul doute, entamé une procédure de destitution contre lui. Ce sont des questions de politique intérieure, et non pas la découverte de la réelle origine du gaz sarin, qui ont stoppé les plans d’attaque d’Obama.

L’explication du journaliste de Die Welt, à savoir que le gaz sarin d’al-Nusra était différent de celui du gouvernement syrien Sarin, est également contestable. Selon un récent rapport extensif, basé sur des entretiens avec un « rebelle » aligné sur al-Qaïda en Syrie, al-Qaïda a pris le gaz sarin dans une installation de stockage du régime syrien, quand il a conquis la base syrienne du Régiment 111, à la fin de 2012. C’était avant la scission d’al-Nusra et de l’Etat islamique. Si cela est exact, Il ne peut donc pas y avoir de différence entre le « gaz sarin du régime » et le « gaz sarin d’al-Qaïda ».

Mais, même mis à part l’origine du gaz sarin, les experts de missiles étasuniens savaient depuis longtemps que les missiles qui transportaient le gaz sarin ne pouvaient pas avoir été tirés depuis les zones tenues par le gouvernement. Leur portée était tout simplement trop courte. Ainsi, l’attaque ne peut qu’avoir été une attaque sous fausse bannière.

Malgré tout, l’analyse que fait ce journal allemand montre que le vent a tourné et que la tempête officielle de « changement de régime » est en train de se calmer. La perte d’un élément majeur de la propagande officielle, tel que l’attaque au gaz sarin, laisse penser qu’on va nous servir une nouvelle narrative. Laquelle ? Nous le verrons bientôt.

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2016/08/german-pro-atlantic-paper-admits-...
URL de cet article 30806
   
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Chasseurs de matières premières.
Michel COLLON
Chaque citoyen européen consomme par an en moyenne 26 kilos d’appareils[1] en tous genres : ordinateurs, téléphones, télévisions, électro-ménager... L’avons-nous décidé ? Le souhaitons-nous ? Quoi qu’il en soit, cet acte apparemment innocent a en réalité un impact énorme. Sur la Nature, on s’en doute, mais aussi sur des êtres humains. Des femmes et des hommes du Sud sont condamnés à mourir de faim, leurs enfants seront privés d’éducation, ils souffriront de la malaria, de la tuberculose et autres maladies (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Aussi longtemps qu’on ne le prend pas au sérieux, celui qui dit la vérité peut survivre dans une démocratie.

Nicolás Gómez Dávila
philosophe colombien

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.