Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Une université britannique n’accepte pas d’étudiants cubains par crainte des lois du blocus des États-Unis

LA Campagne de solidarité avec Cuba (CSC) au Royaume Uni a lancé des actions visant à lever l’interdiction des inscriptions d’étudiants cubains décrétée par l’une des plus grandes institutions éducatives de ce pays

LA Campagne de solidarité avec Cuba (CSC) au Royaume Uni a lancé des actions visant à lever l’interdiction des inscriptions d’étudiants cubains décrétée par l’une des plus grandes institutions éducatives de ce pays.

L’Open University est sous le feu des critiques pour avoir interdit l’accès aux étudiants cubains, qu’ils soient résidents dans ce pays ou pas, cédant aux lois du blocus économique, commercial et financier exercé par le gouvernement des États-Unis contre Cuba.

Pour sa part, cette université publique fondée en 1969 a signalé que ses démarches d’admission comportent une liste de pays qui ne sont pas acceptés, de peur de se rendre passible de sanctions de la part du Département du Trésor des États-Unis pour violation des lois du blocus si elle proposait ses programmes d’études aux étudiants cubains.

La nouvelle a émergé au grand jour lorsqu’un étudiant cubain ayant postulé pour un doctorat dans cette institution, au mois d’avril dernier, a été notifié qu’il ne pouvait pas être inscrit en raison de sa nationalité.

La CSC a souligné quant à elle qu’en refusant les demandes d’inscription d’un groupe d’étudiants sur la base de leur nationalité, The Open University agit à l’encontre de la législation en vigueur au Royaume Uni en matière de discrimination, stipulé dans la Loi d’égalité.

En réponse à l’initiative de la CSA, plus de 1 200 de ses affiliés ont écrit aux membres du Parlement britannique lui demandant d’intervenir dans l’affaire pour obliger l’Open University à modifier sa politique.

Sally Hunt, secrétaire générale de l’University and College Union (Syndicat des professeurs et des travailleurs des universités et des instituts de l’enseignement supérieur), a adressé une lettre au vice-recteur de l’Open University.

Il est précisé dans le document : « Nous tenons à exprimer notre inquiétude devant le caractère discriminatoire de la politique d’admission de The Open University qui, non seulement est contraire à sa mission d’accès ouvert, mais aussi à la pratique actuelle d’autres universités, où les étudiants cubains peuvent suivre des cours de base et de spécialisation ».

En plus de violer la Loi d’égalité, cette politique est également contraire au Protection of Trading Interests Act’ (sur la protection des intérêts commerciaux), en vertu de laquelle le Royaume Uni peut pénaliser les entreprises et organisations britanniques qui se plient au blocus extraterritorial des États-Unis contre Cuba.

En effet, The Open University place la législation anticubaine du blocus au-dessus de la loi nationale.

Ce genre de situation ne fait que confirmer la portée mondiale du blocus et son impact sur le peuple cubaine.

Cependant, il s’agit du premier exemple de ce genre de pressions découlant du blocus sur une institution éducative britannique. En 2002, Hilton Hotels avait tenté d’interdire à des nationaux cubains de s’héberger dans ses installations au Royaume Uni, arguant les mêmes raisons que l’Open University.

À la suite d’une campagne efficace menée par la CSC et une coalition de syndicats et de parlementaires, la chaîne hôtelière était revenue sur sa décision.

L’organisation de solidarité britannique avec Cuba estime que la décision de The Open University est à la fois contraire à l’éthique et illégale, selon la législation de ce pays d’Europe.

Le directeur de la CSC, Rob Miller, a déclaré : « Il est inacceptable à tous les niveaux qu’une université britannique interdise (l’accès) à tout un groupe d’étudiants en se basant uniquement sur leur nationalité, ce qui est contraire aux lois contre la discrimination et pour l’égalité d’opportunités. Dans cette action et cette justification, l’on punit le peuple cubain et on viole la souveraineté de la loi britannique. Ces étudiants cubains sont les bienvenus s’ils veulent étudier dans d’autres universités britanniques. Cette politique injuste, discriminatoire et désagréable de The Open University est un affront pour une institution qui se dit “ouverte à tous” ». (Campagne de solidarité avec Cuba en Grande Bretagne) 

»» http://fr.granma.cu/cuba/2017-08-03/une-universite-britannique-naccept...
URL de cet article 32166
   
Thomas Frank. Pourquoi les pauvres votent à droite ? Marseille : Agone, 2008.
Bernard GENSANE
Rien que pour la préface de Serge Halimi (quel mec, cet Halimi !), ce livre vaut le déplacement. Le titre d’origine est " Qu’est-ce qui cloche avec le Kansas ? Comment les Conservateurs ont gagné le coeur de l’Amérique. " Ceci pour dire que nous sommes en présence d’un fort volume qui dissèque les réflexes politiques, non pas des pauvres en général, mais uniquement de ceux du Kansas, dont l’auteur est originaire. Cela dit, dans sa préface, Halimi a eu pleinement raison d’élargir le débat et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Citoyens,

Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables. Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l’action ; ils sacrifieront tout à un beau discours, à un effet oratoire ou à mot spirituel. Evitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère. Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue. Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c’est aux électeurs à choisir leurs hommes, et non à ceux-ci de se présenter. Citoyens, Nous sommes convaincus que si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considèrent jamais comme vos maîtres.

Le Comité Central de la Garde Nationale »

Texte de l’affiche apposée avant l’élection de la Commune de Paris, 25 mars 1871.


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
96 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.