RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
10 

Universalité des "droits universels" ?

A l’occasion du 70ième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), une orgie d’articles a été publiée, en général concordant sur l’appréciation de la DUDH comme "un outil incomparable pour s’insurger face à l’inacceptable" ou – selon la page Internet réservée par les Nations Unies à la DUDH – comme la déclaration qui "a aidé un nombre incalculable de personnes à gagner leur liberté et leur égalité". Je suis d’un tout autre avis, et j’aimerais présenter brièvement ma lecture du texte du 1948, comme une tentative pitoyable de réaffirmer la suprématie morale de l’Occident, alors que les empires coloniaux s’effondraient.

Ici, quelques exemples :

a : éthiques proclamées :

art.2.1 : Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration

De quel ciel ces ’droits’ sont tombés sur l’humanité ? Choisis par des intellectuels représentant les puissances victorieuses d’une guerre qui s’était glorieusement terminée par le massacre de civils par deux bombes nucléaires ?

D’autres anciens codes éthiques proclamés ont été jugés être “ pierres milliaires de l’histoire de l’humanité ”, comme le code d’Hammurabi, -XX siècle ; ces codes concernaient exclusivement les “ devoirs ”, jamais les “ droits’ ”des sujets ; mais ils n’étaient pas toujours vide d’une bonne dose d’hypocrisie :

- Exode XX : Elohim dit [à Moïse] : Je suis Iahvé, ton Dieu ... Tu ne tueras pas ;

Mais : Nombres XXXI : Et Moïse s’irrita contre les proposés à la troupe, chefs de milliers et chefs de centaines, qui revenaient de l’armée de combat. Moïse leur dit : “ Avez-vous donc laissé vivre toutes les femelles ? ... Maintenant donc, tuez tout mâle parmi les petits enfants et toute femme qui a connu un homme par cohabitation maritale. Mais toutes les petites filles qui n’ont pas connu de cohabitation maritale, laissez-les vivre pour vous ! ”

Mais l’hypocrisie domine surtout les codes qui concernent les “ droits’ ”des personnes :

- 1776 : Déclaration d’indépendance des États-Unis : "Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux" ; prélude à un siècle d’esclavagisme cruel [relisons Un dilemme américain de Gunnar Myrdal, 1944)]

- 1789 : Déclaration des droits de l’homme en société : "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune" ; prélude à plus qu’un siècle de violences coloniales, terminées par les guerres d’Indochine et d’Algérie

b : arrogance intellectuelle a-historique :

art.18 : “ Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites ”

Je pense à la vie sociale en Angleterre, XVII-XVIII siècles ; une période dure de lutte de classe, de prévarication d’un capitalisme industriel triomphant ; 1535-1679 : exécution de nombreux catholiques, sous prétexte de complot. Il y a seulement trois siècles ! A ce moment-là en Angleterre, la DUDH aurait été jugée, au mieux – par les seules classes qui avaient le droit de juger ! – comme une douce utopie [relisons The making of the English Working Class’ (E.P.Thompson, 1963)]

Et maintenant, les intellectuels derrière la DUDH prétendent de pouvoir proclamer des “ droits universels ” d’origine structurelle, économique, sociale, inconnue et de l’imposer à l’Afghanistan, dominé par des structures claniques, à l’Inde cristallisée dans ses préjugés de caste qui cachent la violence de classe, à tous les pays africains ; toutes sociétés qui sont bien plus éloignées, aujourd’hui, de nos sociétés industrialisée – qui ont concocté la DUDH – de l’Angleterre d’il y a seulement trois siècles !

c : les nouvelles nécessités du capital, la mobilité :

art.13.2 : “ Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien ”

En Inde, des milliers de jeunes profitent d’une formation universitaire de base en médecine et ingénierie informatique, très onéreuse pour le pays, et partent pour les États-Unis ou la Suisse, se perfectionnent et ne rentrent plus ; la mobilité est un cadeau pour eux, nos caisses et l’idéologie libérale, pas pour leur pays ! Les “ droits ” individuels priment sur les “ devoirs ” sociaux

d : que faire ? peut-être, ne pas oublier des vieilles gouttes de sagesse !

- "Les rapports économiques sont-ils réglés par des idées juridiques ou n’est-ce pas, à l’inverse, les rapports juridiques qui naissent des rapports économiques ?" Marx : Critique au programme de Gotha (1891)

Bruno Vitale
Genève

Bruno Vitale, communiste ; professeur ordinaire de mécanique quantique, université de Naples ; retraité

URL de cet article 33554
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Double Morale. Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme
Salim LAMRANI
En juin 2003, sous l’impulsion de l’ancien Premier ministre espagnol, José Marà­a Aznar, l’Union européenne décide d’imposer des sanctions politiques et diplomatiques à Cuba. Cette décision se justifie, officiellement, en raison de la « situation des droits de l’homme » et suite à l’arrestation de 75 personnes considérées comme des « agents au service d’une puissance étrangère » par la justice cubaine et comme des « dissidents » par Bruxelles. Le seul pays du continent américain condamné par l’Union européenne (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"c’est un cliché de journaliste que de souligner le caractère futile de lancer des pierres contre des tanks. Faux. Il est certain qu’il s’agit là d’un acte symbolique, mais pas futile. Il faut beaucoup de courage pour affronter une monstre d’acier de 60 tonnes avec des pierres ; l’impuissance du lanceur de pierres à arreter le tank ne fait que souligner l’impuissance du tank à faire ce qu’il est censé faire : terroriser la population."

Gabriel Ash

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.