RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Appel : Un chantier collectif pour démystifier la ’Déclaration universelle des droits de l’homme’ ?

J’aimerais continuer, approfondir, enrichir et compléter l’analyse de la ’Déclaration universelle des droits de l’homme’, que j’ai présentée sur ’legrandsoir’ comme "Universalité des ’droits universels’ ?"

Je remercie tous les camarades qui ont ajouté à mon texte leurs réactions et suggestions ; mais je me suis rendu compte d’avoir été très peu clair et explicite sur le sens même de ma démarche ; il s’agissait, en réalité, d’une ’demande d’aide et collaboration’, pour réussir à transformer un texte encore en germe, très partiel dans l’analyse même si très (trop ?) ambitieux dans l’intention, dans un texte complet et convaincant.

Le concept qui a inspiré et guidé ma tentative a été :

"J’aimerais présenter brièvement ma lecture du texte de la DUDH du 1948, comme une tentative pitoyable de réaffirmer la suprématie morale de l’Occident, alors que les empires coloniaux s’effondraient... De quel ciel ces ’droits’ sont tombés sur l’humanité ? Choisis par des intellectuels représentant les puissances victorieuses d’une guerre qui s’était glorieusement terminée par le massacre de civils par 2 bombes nucléaires ?", et le cadre interprétatif que j’ai utilisé de façon cohérente a été :

"Les rapport économiques sont-ils réglés par des idées juridiques on n’est-ce pas, au contraire, les rapports juridiques qui naissent des rapports économiques ?"
(K.Marx et F.Engels : Critique des programmes de Gotha et d’Erfurth (1875). marx-engels-programme-gotha.pdf, p.28

mais, à partir de ces deux jolies phrases, le contenu de mon texte est bien pauvre : seulement 3 des 30 articles de la DUDH sont partiellement analysés (2., 13., 18.) à la lumière du
concept et du cadre interprétatif ci-dessus

J’aimerais demander aux camarades intéressés à ma démarche de se joindre à moi, au fin de compléter et enrichir cette analyse ; la DUDH fascine, par la fausse promesse de paix et de liberté universelle que ses rédacteurs ont fait miroiter devant les yeux de populations détruites par des années de dictatures et de massacres (un parfait exemple de fake-news !) ; la presse bourgeoise, mais pas seulement, en a tout récemment exalté le 70ème anniversaire ; je sens qu’il y a urgence à la démystifier et à crier ’le roi est nu !’, mais je ne saurais pas emmener à terme seul cette tâche. J’aimerais suggérer aux camarades intéressés de me contacter pour discuter ensemble les modalités d’une telle collaboration :

deuxkamikaze2@yahoo.com

merci ! à vous lire...

Bruno Vitale,
Genève

sources :
en tant que physicien théoricien, ma familiarité avec la réflexion politique/sociologique/économique et ’l’histoire’ est un peu épisodique ; mais j’ai trouvé des indications utiles, pour époques et situations assez différentes, dans :

(9ème-13ème siècle)
M.Bloch : La société feudale. Paris : Albin Michel, 1939 [en particulier, ’La contribution humaine : le témoignage du droit et de la structure sociale’ ; ’Les liens juridiques et le contact humain’ ; ’Caractères généraux du régime juridique’]

(16ème-19ème siècle)
G.Myrdal : An American dilemma ; The Negro problem and American
democracy. New York : Harper & Row, 1962 [1944] [en particulier : Part VI : Justice, pp.523-572]

(18ème-19ème siècle)
E.P.Thomson : The making of the English working class. London : Gollancz, 1965 [en particulier : ’The Laws against Combination’, as "to obtain more restricted laws against combinations of journeymen for increase of wages", p.501]

URL de cet article 34187
  

Même Thème
Double Morale. Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme
Salim LAMRANI
En juin 2003, sous l’impulsion de l’ancien Premier ministre espagnol, José Marà­a Aznar, l’Union européenne décide d’imposer des sanctions politiques et diplomatiques à Cuba. Cette décision se justifie, officiellement, en raison de la « situation des droits de l’homme » et suite à l’arrestation de 75 personnes considérées comme des « agents au service d’une puissance étrangère » par la justice cubaine et comme des « dissidents » par Bruxelles. Le seul pays du continent américain condamné par l’Union européenne (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Informer n’est pas une liberté pour la presse, mais un devoir. La liberté de la presse a bien une limite : elle s’arrête exactement là où commence mon droit à une véritable information.

Viktor Dedaj

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.