RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Thème : Ana Belén Montes

Ana Belén Montés : soixante ans très bientôt...

Jacqueline ROUSSIE
Chers amis, Le 28 février prochain, Ana Belén Montés « fêtera » ses 60 ans. En réalité un bien triste anniversaire pour elle qui vit cloitrée et malade dans sa cellule. Son cancer l’oblige a subir des séances de radiothérapie. Depuis sa mammectomie elle ne peut pas écrire, elle ne peut donc correspondre avec sa cousine Miriam. Elle téléphone quand même tous les dimanches à sa mère qui répercute à Miriam les nouvelles. Vous avez en fichier joint une traduction de la lettre écrite par Miriam le 10 février transmise par le responsable de la coordination de la solidarité pour Ana. Le Président Obama n’a malheureusement pas mis Ana dans sa liste des personnes a qui il a accordé une réduction de peine. Par contre nous nous réjouissons de celle du Portoricain Oscar Lopez Rivera, après 36 ans d’emprisonnement. Il est maintenant assigné à résidence chez lui en attendant sa libération définitive qui aura lieu à la mi-mai. C’est de lui dont parle Miriam dans sa lettre. La libération d’Ana est prévue pour le 7 janvier (...) Lire la suite »

Jour de grâce

Jacqueline ROUSSIE
Chers amis, Le gouvernement Cubain a décidé d'amnistier 787 prisonniers, répondant ainsi à l'appel à la clémence lancé à tous les chefs d’État par le pape François pour le "Jubilé de la Miséricorde". Comme le 26 novembre est le jour de la « Thanksgiving », jour de grâce aux Etats-Unis, nous envoyons un courrier à Obama lui demandant de grâcier Ana Belén Montés, et d’autres prisonniers politiques emblématiques des Etats-Unis. Vous pouvez renforcer cette action par un courriel, même très bref, à Obama à l’adresse : info@mail.whitehouse.gov Plusieurs d’entre vous savent déjà qu'aux dures conditions d’emprisonnement d'Ana Belén Montés s’est ajouté la maladie. Un comité cubain envoie régulièrement à Obama, et ce jusqu’à la fin de son mandat, une lettre pour demander sa grâce. Une centaine d’entre vous l’a signée. Nous vous joignons la troisième de ces lettres. L' association France-Cuba a elle aussi écrit dans le même sens au président Obama. Vous pouvez envoyer un petit mot à Ana, même s’il y a de fortes chances qu’il ne (...) Lire la suite »

Que fera Hillary Clinton d’Ana Belen Montés ?

Jacques LANCTOT
Je prends un petit repos de la politique québécoise aujourd'hui pour vous parler d'un événement qui est passé pratiquement inaperçu parce qu'il s'est produit dix jours après les attaques contre les tours jumelles, le 11 septembre 2001. Il s'agit de l'arrestation d'Ana Belen Montés, 44 ans, d'origine portoricaine, qui travaillait comme analyste de première main au sein de l'Agence de renseignement pour la Défense du Pentagone (DIA), et de sa condamnation à 25 ans de prison, en mars 2002 pour espionnage. Elle avait d'abord été accusée de haute trahison et risquait, si elle était reconnue coupable, d'être condamnée à la peine de mort. L'accusation : avoir fourni au gouvernement cubain des renseignements sensibles sur les plans d'agression militaire ou autre des États-Unis contre l'île cubaine. Elle n'a jamais été rémunérée pour ce travail, il est bon de le préciser. Ses motivations étaient autres. Ana Belen Montés est entrée au service du Pentagone en 1985, après avoir obtenu un baccalauréat en relations (...) Lire la suite »

Portrait d’Ana Belén Montes

Miriam Montes

Portrait d’Ana Belén Montes – c’est celui d’une femme éprise de justice, rédigé par sa cousine, Myriam Montes, et que nous a transmis depuis Cuba Julián Gutiérrez Alonso, un des responsables de la CIM, la Campagne Internationale pour Ana Belén Montes.

Diverses campagnes internationales ont mis en lumière le cas d’Ana Belén Montes, qui depuis 15 ans est détenue dans une prison pour malades mentaux des USA, avec une condamnation à 25 ans de prison pour avoir fourni des renseignements top secrets à Cuba. Pour tous ceux qui, comme moi, ne connaissent pas grand-chose d’Ana Belén, voici un portrait rédigé par sa cousine, Myriam Montes, et que nous a transmis depuis Cuba Julián Gutiérrez Alonso, un des responsables de la CIM, la Campagne Internationale pour Ana Belén Montes. Un portrait qui va bien au-delà de l’image transmise dans les habituelles campagnes : celui d’une femme éprise de justice. Il faudrait beaucoup d’Ana Belén pour que le monde soit plus vivable. Annie Arroyo * * * El 21/06/2016 21:05, Miriam Montes escribió : Apreciado Julián, Vicente y el resto de los compañeros que luchan por Ana : J’ai lu avec beaucoup d’intérêt et pas mal d’émotion les échanges qu’il y a eu au sein de la CIM. Je vais arrêter là avec mes remerciements, vous savez (...) Lire la suite »

Lettre à Obama pour Ana Belen

Jacqueline Roussie, Maurice Lecomte
Monsieur le Président Obama The White House 1600 Pennsylvania Avenue N.W. Washington DC 20500- USA Monsieur le Président, A quelques mois de votre fin de mandat nous vous sollicitons à nouveau pour la libération d’Ana Belén Montés. Comme bien des héros tels José Marti [Votre hommage du 21 mars 2016 à La Havane] ou Nelson Mandela (votre discours du 10 décembre 2013 à Johannesburg) qui ont connu l’exil ou la prison, et à qui l’histoire a donné raison, Ana Belén Montés a anticipé sur les futures relations entre les Etats-Unis et Cuba. Elle n’a pas espionné au profit de Cuba dans le but de nuire au peuple des Etats-Unis, mais bien pour protéger le peuple cubain d’attaques agressives fomentées par votre pays. Le 22 mars 2016 vous avez déclaré lors de votre venue à La Havane, Monsieur le Président : "Je suis venu ici pour enterrer les dernières séquelles de la Guerre froide dans les Amériques. Je suis ici venu ici pour tendre la main de l’amitié au people cubain”. Vos paroles vont dans le sens de celles (...) Lire la suite »

Ana Belén Montés : Pour bien commencer l’année.

Jacqueline Roussie, Maurice Lecomte
L’année 2015 est à marquer d’une pierre blanche pour avoir été celle qui aura donné un élan à la connaissance de l’histoire inhumaine d’Ana Belén Montés. Deux livres ont publié son histoire. En mars 2015, celui d’Hernando Calvo Ospina « Latines, belles et rebelles », et en avril 2015 celui de Patrick Pesnot (Monsieur X) « Le grand livre des espions ». Son histoire a aussi été publiée dans des revues d’amis de Cuba. En cette année 2015, un comité « pour un traitement humain d’Ana Belén Montés » est né dans la société Cubaine. De tels comités ont aussi été crées à Porto Rico, en Italie, en Suisse, en Espagne et sont en cours de création dans d’autres pays. En France nous en sommes aux balbutiements. En attendant, Jacqueline Roussie et Maurice Lecomte assurons la liaison en France, et relayons les actions en faveur d’Ana. Par sa mère, Ana a appris le mouvement de solidarité naissant et en a été bouleversée. Au delà de la cause d’Ana Belén Montés, ne perdons pas de vue que c’est son positionnement intimement articulé (...) Lire la suite »

Sortons Ana de l’enfer ("Lettre à Obama" suivi de "Carswell, hôpital des horreurs")

Monsieur le Président Obama The White House 1600 Pennsylvania Avenue N.W. Washington DC 20500 (USA) Le dix sept décembre 2015 Monsieur le Président, Nous vous écrivons cette lettre le 17 décembre, jour du premier anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba. Ce jour là les Cinq étaient tous enfin libres, et nous en étions vraiment très heureux. Une ombre au tableau, Ana Belén Montés n’était pas libérée. Cette femme courageuse était elle une espionne, contrairement aux Cinq. Elle a d’ailleurs plaidé coupable lors de son procès. La plupart des espions vendent leurs renseignement, donc leur pays, pour s’enrichir personnellement. Un cas tout récent, celui de votre concitoyen Jonathan Pollard qui, alors qu’il était employé par les services du renseignement de la Marine américaine, avait vendu des milliers de renseignements à l’état hébreu. Condamné à perpétuité il y a trente ans, il a été libéré dans la plus grande discrétion le 20 novembre dernier. Ana Belén (...) Lire la suite »

Agissons pour Ana Belen Montes

Jacqueline ROUSSIE
Monsieur le Président Obama The White House 1600 Pennsylvania Avenue N.W. Washington DC 20500 (USA) Monsieur le Président, Un grand espoir est né, le 17 décembre 2014 avec l’annonce d’un changement dans vos relations avec Cuba, la libération des trois derniers prisonniers du groupe des « Cinq », le souhait d’une réouverture des deux ambassades, et la reconnaissance de l’échec de sanctions financières et économiques obsolètes. Cet espoir était un peu temporisé le surlendemain, lorsque vous avez déclaré à propos de Cuba au cours de la traditionnelle conférence de presse sur l’état de l’Union : « Ce qui est certain, c’est que nous allons nous trouver dans de meilleures conditions pour exercer notre influence et pouvoir utiliser aussi bien la carotte que le bâton ». Le vote des Etats-Unis à l’ONU le 27 octobre pour le maintien du blocus à l’encontre de Cuba a hélas renforcé nos craintes. Malgré tout, je reste optimiste pour l’avenir, et si je vous écris aujourd’hui, c’est que nous approchons du 27 novembre, (...) Lire la suite »

Ana Belén Montés...

Jacqueline ROUSSIE
Ana Belén Montés, née en 1957, est fille d’un médecin militaire d’origine portoricaine, qui travaillait au sein de l’armée US. Après avoir obtenu une licence, puis une maîtrise en relations internationales à l’Université de Virginie, elle est entrée à 28 ans à l’Agence de Renseignement pour la Défense du Pentagone (DIA), où elle devenait, 7 ans plus tard, analyste. Elle a eu quelques temps un emploi fictif à la représentation diplomatique à La Havane, soit disant pour « étudier » les militaires cubains. En 1998, retour dans l’Ile pour cette fois, « observer » le déroulement de la visite du Pape Jean-Paul II. Cette femme discrète, devenue analyste de première catégorie au Pentagone, spécialiste de Cuba, avait accès à presque toute l’information sur l’Ile dont disposait la communauté du renseignement, en particulier sur les activités militaires cubaines. De par son rang, elle était membre du très secret « groupe de travail inter agences sur Cuba », qui rassemble les principaux analystes des plus hautes agences de (...) Lire la suite »

Lettre de Janvier à Obama : la dernière.

Jacqueline ROUSSIE
Monsieur le Président, Comme des millions de personnes attachées à la liberté, j’ai eu une immense émotion en apprenant votre décision de rendre la liberté aux trois derniers des cinq cubains si injustement emprisonnés aux USA. Ce premier pas, ainsi que le rétablissement annoncé, des relations diplomatiques de votre pays avec Cuba, devrait ouvrir une nouvelle ère de respect mutuel entre vos deux pays. Je ne doute pas que cette décision aura ajouté une touche de bonheur au sein même de votre famille pour ces fêtes de fin d’année. Avec cette lettre, qui est la soixante quatorzième que je vous écris, je voudrais vous parler d’un autre cas douloureux, passé sous silence, lié aux relations entre Cuba et les Etats-Unis, celui d’Ana Belén Montes. Ce cas aurait quelque chose à voir avec ce « mystérieux espion cubain » que les autorités cubaines ont libéré avec Alan Gross. Vous n’avez pas encore mentionné son nom, mais selon la revue Newsweek, cet homme est vraisemblablement Rolando Sarraff Trujillo qui, alors (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10