RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Éducation nationale

Rentrée des classes 2021 : enjeux et perspectives

Olivier FOREAU

Un entretien sans concessions avec Jean-Michel Blanquer

P. M. Comment s’annonce la rentrée des classes 2021 ? J.-M. B. Comme chaque année, nous prévoyons environ 400.000 morts (dont 352.400 dans les classes maternelles). Vous voulez dire, si nous ne faisons rien ? Si nous ne faisons rien, ce sera le double. Mais nous sommes déterminés à agir. Comment est-ce possible ? Est-il encore temps ? Bien sûr et ce que nous pouvons faire dès maintenant, c’est réaménager les programmes scolaires pour les adapter à l’urgence. Une nouvelle grille de contenus pédagogiques vient d’être élaborée dans le bunker antiatomique de l’Élysée, qui devrait permettre aux enfants de se protéger les uns contre les autres, tout en s’amusant. Intitulé Delta Force IV, ce programme est disponible aussi en vidéo. C’est une excellente nouvelle pour les enfants, et aussi pour leurs parents, qui vivent dans la terreur depuis qu’ils ont appris qu’il y aurait une rentrée des classes cette année. L’axe numéro 1 consiste à privilégier l’activité physique, propre à stimuler l’immunité contrairement (...) Lire la suite »

Des enseignants français inféodés au capitalisme financier

Bernard GENSANE
François Ruffin est tombé récemment sur un sujet de bac en sciences économiques conçu pour les candidats libres, c’est-à-dire ceux qui ne peuvent, pour diverses raisons, suivre les cours en lycée : « Á l’aide de vos connaissances du dossier, vous montrerez que les politiques de flexibilisation du marché du travail permettent de lutter contre le chômage structurel. » On note que ce sujet ne pose pas une question mais demande de justifier une affirmation (zum Befehl !). Tout aussi scandaleusement tendancieuse eût été la proposition inverse : « Á l’aide de vos connaissances du dossier, vous montrerez que les politiques de flexibilisation du marché du travail contribuent à l’aggravation du chômage structurel. » François Ruffin qui, comme le banquier éborgneur est amiénois, a fait ses études au collège-lycée confessionnel La Providence à Amiens. Je suis toujours amusé de voir des enfants issus de milieux pas foncièreme catholiques étudier « chez les curés », comme on disait de mon temps. Mais, dans La Distinction, (...) Lire la suite »
17 

Ivan Illich et le système sanitaire

Rosa LLORENS
Dans les années 1970, Ivan Illich a joui d’une popularité sans doute fondée sur un malentendu, le succès de Une société sans école qui, tout de suite après sa parution aux Etats-Unis, en 1971, a été traduit en français et est devenu un best seller. On l’associait facilement à un autre best seller, Libres enfants de Summerhill, d’Alexander S. Neill (publié en français en 1970). Pourtant, l’envergure intellectuelle des deux auteurs est sans commune mesure, de même que la portée de leurs réflexions. A partir des années 80, Illich a été plus ou moins oublié ; mais aujourd’hui, cet auteur redevient incontournable : « Le séisme du covid-19 réhabilite ses thèses », écrit Richard Werly, dans un article du Temps du 9 octobre 2020, « Ivan Illich, la nostalgie du prophète ». Loin de l’hurluberlu en chemise à fleurs qu’on pouvait imaginer dans le contexte de mai 68, Illich est issu d’une famille catholique, de propriétaires terriens croates, établis en Autriche. Ordonné prêtre, il s’est mis en congé de l’Église dès 1969, mais (...) Lire la suite »

Stanislas s’en va-t-en guerre... contre les étudiants

Pierre SAUVE
Stanislas Guerini député de Paris, délégué général de LREM dans l'émission “ Le temps du débat ” du 4 février, sur France Culture, propose aux étudiants de s'endetter pour pouvoir faire des études. Stanislas, fils du directeur de Air Products France, inscrit, enfant, à l'École alsacienne, a fait ses études au lycée Henri IV. Diplômé d'HEC, il crée son entreprise Watt & Home. Il fait partie de la dream team de Strauss-Khan avec Ismaël Emelien, Benjamin Griveaux et d'autres qui ont défrayé la chronique... Les enfants chéris de la macronie qui ont biberonné au rocardisme. Nul étonnement que ce néolibéral s'attache à faire passer cette idée géniale. Le prêt étudiant, un assujettissement. Le prêt étudiant qui n'était jusqu'alors qu'un produit financier très marginal deviendrait un mode banalisé de financement des études. Stanislas Guerini prend des précautions tant cette pratique du prêt étudiant est sulfureuse dans notre pays aux traditions opposées à celles des pays anglo-saxons. Le prêt de 10 000 euros serait (...) Lire la suite »
21 

Tribune (Café pédagogique) : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de Jean-Michel Blanquer

Groupe Grenelle

- Nous voyons tout d'abord un immense mensonge. - Mise au pas - Scientisme - Un projet réactionnaire - Éducation à la citoyenneté et laïcité dévoyés

"Nous observons, consternés, un système éducatif détourné de ses fondements républicains et de ses valeurs et ne pouvons nous taire". C'est un groupe d'une quinzaine de hauts fonctionnaires de ce même ministère (Dasen, inspecteurs généraux, cadres du ministère) qui nous a fait parvenir cette tribune. Les mentions de deux rapports internes non publiés de l'Inspection générale montre l'origine du texte. Ils dénoncent une "mise au pas" du ministère qui va des cadres aux enseignants de terrain astreints à suivre des guides pédagogiques. Plus que "l'aveuglement scientiste " de ce dernier, ils démontent les politiques menées par JM Blanquer depuis 2017. D'abord sur l'enseignement professionnel, officiellement "réévalué", alors que s'applique en fait un véritable hold up sur l'avenir des jeunes des lycées professionnels à qui on ferme toute perspective de poursuite d'études. Même logique pour les autres lycéens, engagés avec les E3C dans une course perpétuelle à la performance qui élimine les faibles. La (...) Lire la suite »
12 

Alerte : deux bandits masqués occupent une école !

Jean-Michel HUREAU
Ce 5 mai 2020, à la manière de Zorro et de son fidèle Bernardo, deux individus portant des masques noirs se sont introduits dans une école de Poissy, dans les Yvelines. On constate immédiatement que le maire de la commune, présent lors des faits, est complice du coup de force. Visiblement ignorants des mesures de sécurité sanitaire, les malfaisants ne respectent pas les distances minimales à observer, se touchent le masque et se découvrent en risquant de contaminer l'entourage. C'est alors, avec la plus grande stupeur, que nous constatons qu'il s'agit du Président de la République et de son Ministre de l'Education Nationale. Effectivement, nous n'avions pas observé la présence de Tornado dans les parages. C'est avec un soulagement que nous les voyons s'adresser avec amabilité aux élèves présents. D'abord, Blanquer ne sait pas trop quoi leur dire. On voit tout de suite que ça fait un bon moment qu'il n'est pas entré dans une salle de classe pour s'adresser à des mômes de 6 ans. Dans une autre (...) Lire la suite »

Doter les élèves des outils informatiques nécessaires !

Paul ARIES, Nathalie PERRIN-GILBERT
L’Inspection Académique de Lyon déclare le 19 mars 2020 : " La continuité pédagogique des élèves issus des milieux les plus fragiles socialement nécessite de prendre en compte les difficultés rencontrées par ceux-ci pour avoir les connexions internet leur permettant de bénéficier de la continuité pédagogique. Pour leur permettre de se rendre dans leur école ou établissement pour récupérer ou rendre les travaux demandés pour les enseignants, je vous prie de trouver en pièce jointe le modèle d’autorisation de déplacement qu’il convient de leur délivrer. Celui-ci a été validé par le préfet du Rhône et transmis aux forces de l’ordre. Je vous remercie pour votre action pour faire vivre la justice sociale dans cette période très difficile". Ainsi au nom de la solidarité avec « les élèves issus des milieux les plus fragiles socialement », ces mêmes élèves devraient se rendre dans leur école ou établissement pour récupérer du travail scolaire. Est-il raisonnable, que chaque semaine, ces jeunes ou leurs familles, prennent (...) Lire la suite »

Mobilisation contre la fermeture de classe à Carbonne

Bureau de la FCPE de l'école Chanfreau de Carbonne.
Le couperet est tombé le 12 février : une classe sera supprimée à l’école maternelle Henri Chanfreau l’an prochain. Une décision qui suscite l’incompréhension et l’indignation de l’Association des Parents d’Elèves. « Les effectifs prévisionnels ne justifient pas une fermeture, nous ne sommes pas au seuil de blocage et encore moins au seuil de fermeture ! », insistent leurs membres. En effet, en septembre, lorsque les chiffres prévisionnels ont été communiqués, 107 élèves étaient prévus, justifiant la fermeture de classe, mais depuis, suite à l’arrivée de nouveaux habitants, 118 élèves devraient rentrés en septembre, soit un effectif de 29,5 élèves par classe en moyenne. Une surcharge difficilement acceptable, qui, selon l’Association, nuira forcément à la qualité d’accueil et d’enseignement. D’autant plus que ces chiffres ne tiennent pas compte des arrivées en cours d’année (10 /an), des enfants relevant du dispositif d’inclusion ULIS (jusqu’à 3 élèves par classe), ni des projections à moyen terme en matière (...) Lire la suite »

« L’école de la confiance » (1), c’est « la défiance du peuple »

Fabrice AUBERT
Facile : parfois, il faut le dire et le reconnaître : les « hommes du Capital », sont tellement surs d’eux, de leur puissance donné par la constitution, protégés par les « dark-vadors » de « l’ordre juste » et les médias associés, qu’ils utilisent des termes, dont l’intitulé même de leur projet de loi, permet de les massacrer sans avoir besoin de chercher les « détails de la loi ». Ainsi en est-il de ce bon ministre Blanquer, dont le projet de loi, qui vise « l’école de la République » s’intitule « Ecole de la confiance ». N’a-t-il donc rien appris à son « école bourgeoise » que les mots ont un sens précis, qui renvoient à des philosophies ? A-t-il à ce point été médiocre, au point d’oublier Rabelais « casser l’os pour trouver la moelle », car derrière les « mots » d’un ministre libéral, récitant la messe, se cachent les « maux » du capitalisme… Qu’est-ce qu’une école ? Dit ainsi, comme on l’a tellement vécu, que tout le monde sait ce qu’est une école… Mais non, on ne sait jamais assez. L’école comme tous les mots ont une (...) Lire la suite »
10 

Les mensonges de la ministre de l’Enseignement supérieur

Groupe Jean-Pierre Vernant
Elle aurait tort de se gêner, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur. Depuis plusieurs années – au moins depuis le passage de la loi LRU en 2007 – universitaires et étudiants sont assommés, tétanisés, anesthésiés, écrasés. Sans parler des lycéens qui ont à peine réagi lorsque le banquier de Rothschild a dénationalisé le baccalauréat et l’a privé de sa qualité de premier grade universitaire. Á Rennes, tout récemment, trois étudiants et demi tentaient de mener une pauvre – quoique méritante – action face à 300 Robocops aux ordres du banquier. Prêts à matraquer durement (je m’apitoierai sur les affres des policiers quand j’aurai un moment). L’université française va mourir. Sous les coups de boutoir de tous les responsables politiques depuis Giscard et Saunier-Séïté. Avec la complicité passive de quatre enseignants sur cinq. Je surprend toujours lorsque je dis que mes conditions d’enseignement dans l’Université de Côte d’Ivoire il y a quarante ans étaient bien meilleures que celles des collègues (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10