RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Vietnam

A l’occasion du 110e Anniversaire de la naissance du Général Giap (25/8/1911 -25/8/2021) – le héros de la bataille de Dien Bien Phu

Alain RUSCIO
Si l’on devait résumer d’une formule la vie et la personnalité de Vo Nguyen Giap, celui qu’Ho Chi Minh considérait comme un de ses « fils préférés », avec Pham Van Dong, on pourrait, on devrait dire : cet homme a toujours eu un mal fou à dire « je ». Il riait lui-même beaucoup des formules lues sous la plume d’observateurs occidentaux, du type « Le vainqueur de Dien Bien Phu », « L’ennemi le plus redoutable des Français, puis des Etasuniens ». Giap n’aimait pas personnaliser les événements, comme toujours les Vietnamiens, comme souvent les communistes. Ce n’était pas de la fausse modestie : quand il affirmait que « c’étaient les masses » qui « faisaient l’histoire », il croyait ce qu’il disait. Précisons pourtant : il fut bel et bien « le père de l’armée populaire vietnamienne ». IL fut bel et bien « le vainqueur de Dien Bien Phu ». Il fut bel et bien « le stratège de la guerre contre les États-Unis ». Certes, parmi bien d’autres officiers et soldats, mais bien à sa place, la première. En bon marxiste, Giap aurait dû (...) Lire la suite »
Les expériences de la Chine, du Vietnam et de Cuba sont intéressantes pour nos luttes.

À quelle rupture la crise actuelle du capitalisme appelle-t-elle

Rémy HERRERA

Retranscription de l’intervention en visioconférence de Rémy HERRERA du 6 novembre 2020 lors du débat organisé pour le centenaire du PCF.
Les trois questions posées initialement étaient :
- Pourquoi une rupture avec le capitalisme ?
- Pourquoi le choix d’une alternative socialiste ?
- Quelles leçons tirer de la Chine, du Vietnam, de Cuba ?

Bonsoir à toutes et à tous, camarades. Je veux remercier les organisateurs de cette initiative pour leur invitation à parler, à reparler de socialisme. C’est heureux, car cela fait des lustres que le PCF a renoncé à en parler et, en réalité, a renoncé au socialisme tout court. Et je pense, personnellement, que c’est notamment à cause de ce renoncement que le Parti est là où il est, c’est-à-dire au plus bas. Le problème, c’est qu’en abandonnant le socialisme – qui est une voie, qui est une transition –, le Parti a aussi abandonné la recherche de l’idéal communiste ; d’où cet état actuel de dérive, ou cette impression de perdition. Donc, je vous avoue que – je suis certes très satisfait de cette initiative, mais que – je me sens un peu comme un prêtre ouvrier invité à un concile du Vatican, ou un membre des alcooliques anonymes invité à un salon des vins et spiritueux pour dire : « il faut arrêtez de boire ! ». Permettez-moi de dire ça en plaisantant pour ne pas être trop déplaisant. J’ai accepté d’être là et de (...) Lire la suite »
18 
75e anniversaire de La Révolution d’Aout (19/8/1945 - 19/8/2020) et fête de l’indépendance du Vietnam (2/9/1945-2/9/2020)

Indépendance du Vietnam : la double rupture (suivi de "Le Vietnam Libre")

Mohamed Nemamcha, Zaïnab Cherrat
La genèse de l’identité vietnamienne s’est illustrée tout au long d’un fécond processus historique surtout par les résistances farouches des populations locales contre les agresseurs étrangers dont particulièrement celle menée par la dynastie Tran contre les Mongoles dans les années 1225-1400, ainsi que par d’autres contre les empires chinois de Ming, Song et Qing…. L’État-nation vietnamien moderne né d’une des révolutions les plus épiques à travers le monde. Le pays de Ho Chi Minh qui a imposé la décolonisation à un empire français révolu. Le 19 aout 1945 a été cette date charnière au cours de laquelle le combat s’est couronné par la naissance de la république démocratique du Vietnam en date du 2 septembre 1945. La proclamation du manifeste du 25 Octobre 1941 du Front Viet Minh fut ce catalyseur des vietnamiens et des vietnamiennes inscrivant d’une manière massive leur adhésion au sursaut révolutionnaire. Ce manifeste interpelle « l’union de toutes les couches sociales, de toutes les organisations (...) Lire la suite »

Paix et stabilité en Mer de Chine méridionale pour l’intérêt commun de la communauté internationale

S.E.M. NGUYEN Thanh Vinh - Ambassadeur de la République Socialiste du Vietnam en Algérie
1. Importance de la Mer de Chine méridionale Étant l'une des mers les plus importantes du monde, reliant deux grands océans Indien et Pacifique, ainsi que deux continents d'Asie et d'Océanie, la Mer de Chine méridionale abrite un grand nombre des routes maritimes les plus importantes et animées du monde, avec un passage annuel d'une valeur des marchandises de plus de 5000 milliards USD, ce qui représente 50% du volume de transport maritime et un tiers du volume du transport commercial du monde. Elle constitue "l'espace de survie" pour plus de 500 millions d'habitants des dix Etats et territoires riverains ; l'un des lieux de biodiversité marine les plus élevées du monde où l'aquaculture représente 10% de la production mondiale et possède également d'importantes réserves de pétrole et du gaz et d'autres ressources minérales, y compris l'hydrate de méthane. A travers les activités de pêche, d'exploitation du pétrole et du gaz et du tourisme de mer, l'économie maritime a contribué de manière (...) Lire la suite »

Vietnam : Un témoignage historique de la sauvagerie de Washington (21st century wire)

Andre VLTCHEK
My Lai. My Son... Cette histoire est courte, mais elle est révélatrice. Et j'ai voyagé loin, pour la présenter à mes lecteurs. Le hameau de My Lai, au centre du Vietnam, est peut-être l'un des endroits les plus horribles et les plus symboliques du monde, comme Nankin ou Auschwitz. Il montre clairement à quel point la guerre peut être monstrueuse et à quel point les occupants peuvent devenir impitoyables et épouvantables. C'est aussi un lieu que nous devrions avoir sur les lèvres maintenant, quand il apparaît que l'"Empire" dirigé depuis Washington est à nouveau prêt à attaquer plusieurs pays, partout dans le monde. Mais le président Donald Trump est-il une anomalie folle, ou simplement la continuation de dirigeants impitoyables et sadiques ? Pour répondre à cette question, je suis retourné au Vietnam, un pays qui était mon foyer, il y a presque deux décennies. Situé près de la ville de Quang Ngai, le village de My Lai est à environ 150 kilomètres au sud de Danang, et il n'apparaît même pas sur la (...) Lire la suite »
12 

De l’agent orange étasunien au Roundup européen : Le Vietnam poursuit sa lutte !

Guillaume SUING
Le Vietnam vient d’interdire sur son sol l’usage du célèbre glyphosate, fleuron du géant euro-étasunien Bayer-Monsanto, mieux connu sous son nom commercial Roundup. Cette décision, dans le sillage de la résistance de l’agro-écologie cubaine contre l’agrobusiness depuis les années 2000, s’inscrit aussi dans une politique nationale qui avait déjà infligé à Monsanto une première défaite juridique concernant le funeste « agent orange », puissant désherbant jadis utilisé dans le génocide étasunien des vietnamiens (plus de trois millions de victimes atteintes de cancer jusqu’à aujourd’hui dans le pays). Monsanto a d’ailleurs été condamné à verser des indemnités aux victimes. Bayer-Monsanto, d’autant plus vorace qu’il est désormais quasiment seul sur le marché mondial, ne se laissera pas faire et s’apprête à déposer des recours contre le Vietnam auprès de l’OMC pour lui infliger des sanctions économiques. La firme est d’ailleurs engagée dans une véritable guerre médiatique pour cacher les effets néfastes de son produit (...) Lire la suite »
11 

Viêt Nam, voyages d’après-guerres

André BOUNY
Nul mieux qu’un écrivain ne peut faire découvrir un pays. Que saurions-nous de l’Écosse sans Boswell et Johnson et comment nous représenterions-nous la magnificence de l’Orient au XVIe siècle sans les Pérégrinations de Fernaõ Mendes Pinto ? André Bouny s’inscrit dans cette lignée de voyageurs. Sa plume trace avec précision ce que tous les sens perçoivent du Viêt Nam traversé. Elle le fait doublement en accompagnant son texte de ses prodigieux dessins à la mine de plomb qui emmènent le lecteur de Hanoi à l’ancienne Saigon, l’actuelle Ho-Chi-Minh-Ville, du passé au présent, des paysages immémoriaux aux lieux ravagés par les millions de litres de l’Agent Orange que les Américains déversèrent sur le pays durant l’interminable guerre. Du nord au sud, en train, en autobus, en bateau, les villes au nom mystérieux défilent, Lao Cai, Sa Pa, Hoa Lu, Tam Coc, Hai Phong, Ha Long, Phu Ly, Nin Binh, Thanh Hoa, Vinh, Ha Tinh, Dong Ha, Hué… font rêver, laissent deviner l’effervescence, l’énergie intense qui se déploient dans (...) Lire la suite »

Mer de l’Est pour les Vietnamiens ; mer de Chine méridionale pour les Chinois

André BOUNY
Il y a quelques mois, dans le cadre d’un article sur l’Agent Orange, j’avais élargi le cadre du rapprochement entre les États-Unis et le Viêt Nam confronté à l’expansionnisme chinois : « En 2009, la concession à la Chine (Chinalco) d’exploiter les importants gisements de bauxite (3ème au monde, minerai permettant la fabrication de l’aluminium) au sud des hauts plateaux vietnamiens fit grand bruit, outre celles de perspectives environnementales, humaines, sociales et sanitaires désastreuses, d’avoir ouvert la porte à l’ogre de la région. Un expansionnisme chinois qui, par ailleurs, exerce depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale sa pression sur les îles Paracels (Hoang Sa) situées face aux côtes du Centre du Viêt Nam et celles du sud-est de la Chine. Souvenons-nous de la bataille des îles Paracels entre la Chine et le Sud-Viêt Nam en janvier 1974. La même pression s’exerce sur les îles Spratleys (Truong Sa) situées au large des côtes sud du Viêt Nam, à mi-chemin entre ce pays et le Brunei. De (...) Lire la suite »

Vietnam : mal bouffe plus que napalm ?

José FORT

Il y a un mois, à Hô Chi Minh-Ville, le premier McDonald’s a servi 20.000 clients durant les deux jours qui ont suivi son ouverture. Objectif : cent restaurants dans le pays au cours des dix prochaines années.

Burger King avait déjà inauguré le marché en 2011 provoquant l’engouement d’une jeunesse avide de produits occidentaux alors que les plus anciens avaient survécu aux guerres contre les envahisseurs japonais, les colonisateurs français, les massacreurs yankees. L’arrivée de McDonald’s va-t-elle effacer l’image de la fuite des étasuniens et leurs hélicoptères décollant du toit de leur ambassade à Saigon ? Ce que les Etasuniens n’ont pas fait avec le napalm vont-ils le réussir avec la mal bouffe et son cortège d’obèses ? Un chef occidental installé à Hanoï donne une réponse : « L’euphorie actuelle est due à la nouveauté. Les fondations de la culture culinaire locale sont trop solides pour pouvoir être ébranlées. » Lire la suite »

L’Agent Orange et la guerre du Vietnam.

combat-monsanto.org

De 1962 à 1971, on estime que 80 millions de litres de défoliant ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares de forêts et de terres. Plus de 300 villages ont été contaminés et 60% des défoliants utilisés étaient de l’Agent Orange, représentant l’équivalent de quatre cents kilos de dioxine pure...

En 2005, l’hôpital Tu Du a recensé 800 cas d’enfants nés avec des malformations, ce qui est largement supérieur à la moyenne internationale. Aujourd’hui, d’après les autorités vietnamiennes150.000 enfants souffrent de malformations supposément dûes la dioxine et 800.000 personnes sont malades.

Monsanto partenaire de l’armée américaine ; l’Agent Orange, désherbant ou arme chimique ? Après les révélations sur la toxicité de la dioxine TCDD émise lors de la fabrication de l’herbicide 2,4,5-T, Monsanto ne remet pas en cause sa production et bien au contraire, elle entre en contact avec le Pentagone pour développer l’usage militaire de son herbicide … L’économie de guerre a toujours été une importante manne financière pour la poignée de firmes multinationales qui dominent le marché des produits chimiques. Les chercheurs de Monsanto entrevoient déjà les avantages de leur puissant herbicide en temps de guerre, car il permet l’éradication des cultures et donc d’affamer les armées et les populations ennemies. Après des essais de l’herbicide réalisés en 1959 au Vietnam par l’armée américaine, celle-ci semble satisfaite puisque au bout de deux ans 90% des arbres et buissons ont été détruits sur les zones aspergées. Ces tests déclenchent le feu vert de l’ « Opération Ranch Hand » qui commence officiellement le 13 (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40