RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

88-76F Les deux seules classes...

88-76F

Les deux seules classes qui correspondent effectivement à la théorie de Marx, les deux classes pures vers lesquelles même toute l’analyse dans Le Capital, la bourgeoisie et le prolétariat, sont également les deux seules classes révolutionnaires de l’histoire, mais à des conditions différentes : la révolution bourgeoise est faites ; la révolution prolétarienne est un projet, né de la précédente révolution, mais en différant qualitativement. En négligeant l’originalité du rôle historique de la bourgeoisie, on masque l’originalité concrète de ce projet prolétarien qui ne peut atteindre sinon en portant ses propres couleurs et en connaissant « l’immensité de ses tâches ». La bourgeoisie est venue au pouvoir parce qu’elle est la classe de l’économie en développement. Le prolétariat ne peut-être lui-même le pouvoir qu’en devenant la classe de la conscience. Le mûrissement des forces productives ne peut garantir un tel pouvoir, même par le détour de la dépossession accrue qu’il entraîne. La saisie jacobine de l’Etat ne peut être son instrument. Aucune idéologie ne peut lui servir à déguiser des buts partiels en buts généraux, car il ne peut conserver aucune réalité partielle qui soit effectivement à lui.

Guy Debord, La société du spectacle (édition de 1967)

Le Fn ou la machine politicarde à (presque tout) recycler

Depuis pas mal de temps les théoriciens droitistes du Fn (fachos actifs évidemment) récupèrent et recyclent âprement « les thèmes républicains » et prioritairement ceux que * la gôche a plus ou moins renié, pour les intégrer soit tels quels (laissant la confusion faire son effet dévastateur…), soit en les détournant de leur signification (sens) première pour mieux se les approprier…

* méthode comparable à celle usitée par l’ancien locataire élyséen, sarkozy, qui truffait "ses" discours de citations et références à la culture d’hommes de gauche et plus généralement d’humanistes… ce qui dans son cas étaient autant d’incongruités…, citations récupérées et détournées via l’écrivaillon à sa solde, Guaino.

Deux pitres buissonnâtres (ils se reconnaîtront ! j’en suis sûr...), dignes représentants des Rances (d’hier, d’aujourd’hui et de demain), deux mutants « fnumpistes » détourneurs -adaptateurs (détrousseurs-recycleurs, etc.), des embrouilleurs bouffis d’importance et sans grand intérêt…, sinon l’accumulation sans précédent d’échecs successifs (profitant aux sociaux-démocrates)… Trio infernal, et piètres bricoleurs du catéchisme dogmatique droitiste, ("droitiste" sans doute par accident ?!) Sont-ce de vraies taupes à la solde de l’hydre sociale-démocrates ?, avec les succès que l’on connaît…, résultats plus qu’encourageants pour la social-démocratie ! * Une claque électorale pour l’ancien locataire élyséen, sarkozy, qui du coup se reconvertit en bavasseur professionnel, postillonnant des inepties à un public de demeurés friqués…

* une claque mémorable due à la stratégie gagnante de ces « trois "meilleurs conseillers" » mais pas payeurs pour un rond, au contraire !..., (trois ? que nenni, en réalité ils étaient quatre …, il serait bien dommage d’oublier l’irremplaçable Giacometti !, l’homme qui murmurait à l’oreille de l’ex-locataire élyséen, sarkozy, une pointure dans le genre !…), "géniaux stratèges" et réels pinailleurs !… Bravo, bis, bis… encore !

Entrisme, adaptation et transition (ne pas confondre avec « transit intestinal »)

Axiome : Le peuple (la classe dominée…, parce qu’elle le veut bien !) est supérieur en nombre à la classe dominante (le 1%) ; ce qui devrait-être sa force est en réalité sa faiblesse… Pourquoi ?

Parce que la classe dominante s’active (grâce à une solidarité de classe sans faille) à diviser et a briser tout ce qui fait lien dans les rangs de la classe dominée. Destruction de liens=détruire ou paralyser toute forme de résistance comme l’anéantissement ou le dévoiement des moyens de communications, (par exemple : les portes voix ou * réseaux sociaux), détourner ou paralyser les actions (coordonnées ou spontanées) en créant des organisations tampons (pas seulement des « syndicats maisons » (généralement des organisations patronales, appelées aussi les « jaunes »), et toutes formes d’évènements (en réalité des non-évènements) pouvant couvrir ou dévoyer les vraies préoccupations du peuple… Les moyens énormes mis à leur disposition, (comme par exemple : l’acquisition - le rachat systématique - par des groupes financiers de presque tous les médias "importants" - thématiques, catégoriels et stratégiques) font qu’ils atteignent trop souvent leurs objectifs !...

* j’en profite pour vous inciter à aider notre-votre site préféré, (financièrement s’entend…, appuyer sur le lien : « Dons »), car sans nous-vous ils ne peuvent pas grand-chose…, merci pour eux !

La classe dominante accumule toutes les armes nécessaires à la domination, d’énormes moyens financiers, tout (celles et ceux) ce que compte l’intelligentsia (les idées étant rares et chères… leur acquisition demandent de gros moyens) et le personnel (y compris politique) (dé)voué corps et âmes à la cause (du plus fort…, bande de lâche !). Tout cela réuni, contribue au succès et au maintien au pouvoir de la classe dominante…, et cela depuis presque deux siècles ! (et bien avant que Marx ne décrive (et formule) avec précision (et une remarquable lucidité) les mécanismes (et les dispositifs nécessaires) à « l’exploitation de l’homme par l’homme » ! Une telle acuité n’a toujours pas été égalée à ce jour…, * l’intelligentsia de gôche, préférant privilégier les luttes intestines à un travail sérieux, ô combien plus productif…, et pourtant si tellement nécessaire !…, les dominants s’en frottent les mains ! (pour combien de temps encore…, nul ne sait ?)

* certains s’essaient, avec plus ou moins de talent, à défricher le terrain…, aussi faut-il signaler le travail de Moishe Postone : « Repenser « Le Capital » à la lumière des « Grundrisse », paru sur le site « Debord-encore » ; mais contrairement à ce qui est écrit ici, il ne faut pas seulement repenser (« Le Capital » de Marx) « une théorie critique du capitalisme adéquate » à la lumière de je ne sais quel texte inédit (paru seulement en 1939 !), ni même "redresser" l’une des faiblesses évidentes des discours post-marxistes (et une prise en compte sérieuse de l’absence de l’économie politique, une absence devenue flagrante face à la globalisation), non pas ! Mais s’atteler fissa (il y a urgence !) à réinventer une théorie politique nouvelle, et bien entendu, sans oublier le pendant « économie politique »… repenser globalement « la société post-crise systémique », pour agir efficacement, voilà le programme !...

"L’entrisme" pourquoi faire ?

"L’entrisme", sans une maitrise totale et une parfaite connaissance de l’ennemi, n’a aucun sens… Car pour être efficace (c.-à -d., « un redoutable combattant » capable de détruire le système capitaliste et d’anéantir l’ennemi, en l’occurrence « la classe dominante »…), il faut acquérir toutes connaissances (les tenants et aboutissants…, en clair et en abrégé : « la théorie de l’exploitation et ses nombreuses applications pratiques… ») il faut atteindre un niveau de contre-offensive tel, qu’il ne donne aucune perspective de salut à l’ennemi. Affutés ses idées comme des armes, et détruire celles développées par de "brillants" universitaires - oeuvrant imperturbablement à l’abri dans leur cocon, dans de confortables viviers à « think tanks » - à la solde du Capital ! Connaître à la perfection (et si possible devancer…) les projets de l’ennemi, être constamment sur la brèche, à l’affut de la moindre faille (d’une erreur, même infime !).

Ca réclame une énergie folle et une absolue lucidité (sans aller jusqu’à égaler celle de Marx, quasiment insurpassable…, mais rien ne nous-vous empêche de s’en rapprocher !?) * L’entrisme ne peut-être efficace qu’à condition de combiner toutes ces stratégies…

* pas celui développé par Trotski !… D’autre-part, cette approche est l’exact opposé de celle s’appuyant sur des techniques de sabotage (en solo ou en groupe organisé) qui ne serait opérante (c.-à -d., avec un taux de réussite décisif) qu’à condition d’annihiler partiellement ou totalement tous ° les flux importants - ultra-protégés - de la société capitaliste… Là encore, cette stratégie demande de solides connaissances, tous domaines confondus, pour paralyser efficacement…, et éventuellement détruire (et éliminer) le système capitaliste.
° ce sont les actions coordonnées (de style hacking) par les deux principaux groupes, Wikileaks (par exemple : la divulgation d’infos importantes classées « confidentiel » ou « ultra-confidentiel » et même parfois abusivement « secret-défense ») et Anonymus (je ne reproduirai pas présentement leur engagement concernant « la libre circulation de l’info » (« l’accès à l’information », « Abus du droit d’auteur », « Censure » ou « Wikileaks »), mais je suis en parfait accord avec ce qu’ils-elles déclarent sur le sujet !

L’adaptation

L’adaptation c’est la pire tactique politique !… L’adaptation, c’est abdiquer sa propre détermination…, c’est renoncer à ses convictions ! C’est l’impasse absolue ! S’adapter c’est s’interdire de créer, d’inventer, de résister, d’imaginer, et même de rêver ! S’adapter c’est la fuite en avant (c’est pour cette raison que je conchie la social-démocratie et sa détestable « realpolitik » ; Guy Debord inscrivait à la craie sur les murs, « Ne travaillez jamais ! », et bien moi j’inscrirai « Ne vous adaptez jamais ! », révoltez-vous, rebellez-vous, insurgez-vous, mais ne vous adaptez jamais !... Doutez encore et toujours !, doutez jusqu’à votre dernier souffle !

La transition

Il ne s’agit toujours pas de celle formulée par Trotski … mais celle prônée par le Normal et sa clique, politique du compromis (soi-disant réaliste), ou celles en pire (quand aux résultats désastreux) des soulèvements populaires au Maghreb et au Proche-Orient, (que les médias occidentaux traduire par « révolutions "arabes" », « révoltes populaires "arabes" », etc., ) seraient des "transitions" politiques, entre d’anciennes dictatures sanguinaires (les anciens dictateurs - très fréquentables quand ils écrasaient le peuple si tellement immature, et que les multinationales occidentales se remplissaient tranquillement les poches - soutenus, voire choyés par la sphère occidentale, quand celle-ci n’intervenait pas directement dans l’accession au pouvoir de ces « horribles dictateurs sanguinaires ! »), et la démocratie "représentative", version occidentale, et si on s’en tient la (stricte) réalité, et que j’inclue une contre-vérité (et faux axiome) très répandue : « La démocratie ne s’exporte pas », comment peuvent-ils atteindre un tel degré de cynisme ? Les groupes religieux (comme sarkozy et Cohn-Bendit la soupe avaient assimilé l’opportunisme politicard d’un moment donné… voir plus bas), profitèrent des "révolutions arabes", c.-à -d., assimilèrent l’opportunisme (l’hypocrisie politicienne dirent certains) de la situation créé par les soulèvements de « la rue arabe » (expression éminemment péjorative, utilisée à outrance par l’élite occidentale et reprise par les relais médiatiques racistes, pour désigner « le peuple »), pour tirer tous le bénéfice d’une pratique électoraliste, (il faut préciser qu’ils n’en sont pas les inventeurs, mais les "bénéficiaires"), la "démocratie représentative", qui chez nous (en occident) est confisquée puisque privatisée (à coup de milliards, c’est le coup global des campagnes électorales successives…, et « C’est le plus riches qui gagne ! », comme de bien entendu !), et le manque de coordination (d’organisation) de l’opposition (hors groupes religieux, qui comme en Egypte (collaboraient) participaient secrètement au pouvoir…)

On ne peut pas ne pas faire le lien avec les récentes élections qui se sont déroulées chez nos voisins grecs ou espagnols, etc., où les taux (record) d’abstention (lié au rejet du système électoral dit "représentatif", entre « bonnet blanc » (le Ps) et « blanc bonnet » (l’ump) pour reprendre l’expression usitée par Duclos), et les trois (élections) partielles françaises…

Sans parler du rejet massif par référendum, contre le projet de "constitution européenne" (à peine retouché) de 2005, ou encore le taux record d’abstention (c’était le début de la fin…) contre l’élection de soi-disant représentants (la brochette de "députés européens", en réalité des « faire-valoir » de la commission européenne, CE) qui avait profité essentiellement à l’ump et au gadget électoral de « Cohn-Bendit la soupe », EELV, dont les accords secrets entre ces deux chefs politicards, avaient soulevé l’indignation du peuple français !…

Quadrature du cercle…

Et pour en finir avec ce chapitre, la discipline quasi psychorigide des adhérent-es et sympathisant-es droitistes, fait (encore) la différence !…, entre l’abstentionnisme massif du "peuple de gôche", dépité, frustré, refusant mordicus la fausse alternance et exigeant l’abolition du système politico-électoraliste actuel, et surtout un changement radical ! (une meilleur représentation proche de nos-vos centres d’intérêt (capable de résolutions équitables), une système décisionnelle horizontale ouvert au plus grand nombre, une « démocratie réelle » en somme…) Les dernières élections partielles françaises en sont la démonstration incontestable, le peuple de gôche boude les urnes…, et les droitistes en profitent pour faire le plein (malgré une très forte abstention !...) exemple frappant d’un électorat (conservateur et ultra-conservateur) s’accrochant contre vent et marée à ses avantages, préférant crever plutôt que d’abdiquer la moindre miette de prérogatives ! Si nous-vous voulons changer le monde, il nous-vous faudra attendre soit qu’ils crèvent tous !..., soit imposer de nouveaux rapports humains !… Voilà l’objectif (nous-vous sommes en guerre totale et irréversible contre « le vieux monde », il n’est que d’observer la posture psychorigide du pouvoir social-démocrate et l’attitude ultra-violente des forces de « maintien du désordre social » contre de paisibles militant-es ZADistes pour en être totalement convaincu !...

Soyons "Clous" comme des fous !

Comme il existe des "maisons clous", expression utilisée par les autorités chinoises (le pouvoir communiste chinois ou PCC), pour désigner les résistants (de plus en plus tous azimuts !) aux expropriations…, et qu’on devrait pouvoir utiliser à la désignation de touts actes de résistance (en particulier contre tous pouvoirs abusifs !), résistance aux contre-réformes, aux expulsions, au racisme, à la ségrégation sociale, etc. Soyons Clous !

Allez, portez-vous bien… et à bientôt sans doute ? sergio

PS : 9-7F, toujours tiré de La Société du spectacle, (édition de 1967).

Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment de faux.

Sauf que même dans « le monde réellement renversé », si un "moment de faux" parfait existait… (et qu’il fasse vraiment son effet, c.-à -d., ce à quoi il est destiné), il n’y aurait plus ni « faux moment de vrai », ni « vrai moment de faux » ! Tout serait faux et vrai simultanément !... (Tiens, mais ne serait-ce pas là l’énoncé d’un théorème quantique ?..., diantre !)

URL de cet article 18657
  

Les trajectoires chinoises de modernisation, Jean-Claude Delaunay
La Chine est entrée dans les temps modernes, au xixe siècle, avec un mode de production inapte à assurer sa modernisation. La dynastie Qing en a fait l’expérience. Le républicain Sun Yatsen n’a pas réussi à le dépasser. Seule la révolution communiste a débarrassé ce pays de ses structures anciennes. Depuis lors, son économie a suivi de nouvelles trajectoires. La première partie du livre décrit les trajectoires réelles contemporaines de la Chine (démographiques, agricoles, industrielles, commerciales). Elle (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Partout où l’antisémitisme n’existe pas, le sionisme le fabrique »

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.