Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Selon le président Obama, Manning "a enfreint la loi". C’est ça le procès ?

Le président Barak Obama a fait une déclaration stupéfiante concernant le PFC Bradley Manning accusé d’être la source de Wikileaks en affirmant clairement que Manning "avait enfreint la loi". Apparemment le président des USA qui se dit expert constitutionnel se moque que Manning n’ait pas encore été jugé ni convaincu du moindre crime.

Dans un entretien hier avec Logan Price, un supporter de Bradley Manning qui faisait partie d’un groupe de militants qui s’est mis à chanter pendant la soirée des donateurs du Président à San Francisco, le président Obama a déclaré tranquillement que Bradley Manning avait "copié" des fichiers électroniques et qu’il "avait enfreint la loi."

Voici une transcription de l’échange fournie par les amis anglais de Bradley Manning qui n’a pas été mise en forme :

OBAMA : On peut avoir des opinions philosophiques [sur Bradley Manning] mais je ne peux pas faire de la diplomatie en toute transparence.... Ce n’est pas comme cela que le monde marche.

Et si vous êtes un militaire... Et je dois respecter certaines lois concernant l’information classifiée. Si je communiquais des informations que je n’avais pas le droit de communiquer, j’enfreindrais la loi.

Nous vivons dans un état de droit ! On ne peut pas laisser des individus décider par eux-mêmes de ce qui est légal. Il a enfreint la loi.

[Q : Est-ce qu’il n’a pas révélé des crimes de guerre ?]

OBAMA : Ce qu’il a fait c’est copier...

[Q : Est-ce que ce n’est pas exactement ce qu’a fait Daniel Ellsberg ?]

OBAMA : Non, pas du tout. Les informations fournies par Ellsberg n’avaient pas le même niveau de classification."

C’est le président des USA qui parle d’une soldat emprisonné depuis presque un an parce qu’il est accusé d’avoir fait fuiter des documents classifiées (mais pas top secrets, comme l’étaient les dossiers que Ellsberg avait révélés). l’avocat de Manning a l’intention (avait l’intention car il a été transféré depuis) de déposer une ordonnance d’habeus corpus* portant sur la durée et la quantité des mauvais traitements subis par Manning pendant sa détention militaire.

Le président Obama a déjà pris sa décision. Selon lui, Manning "a enfreint la loi". Il ne faut donc pas s’étonner qu’il considère que les mauvais traitements infligés à Manning "sont conformes aux normes de base" puisqu’il sait déjà que Manning est coupable.

C’est une honte.

Pour mémoire : le Pentagone a l’intention de garder Manning en prison indéfiniment. C’est normal puisqu’ils savent déjà qu’il est coupable.

Note : *L’ordonnance, bref ou mandat d’habeas corpus (en anglais writ of habeas corpus), plus exactement habeas corpus ad subjiciendum et recipiendum, énonce une liberté fondamentale, celle de ne pas être emprisonné sans jugement. En vertu de cette loi, toute personne arrêtée a le droit de savoir pourquoi elle est arrêtée et de quoi elle est accusée. Ensuite, elle peut être libérée sous caution, puis amenée dans les trois jours qui suivent devant un juge. (Wikipédia)

Pour consulter l’original : http://fdlaction.firedoglake.com/2011/04/22/obama-on-manning-he-broke-...

Traduction : D. Muselet pour LGS

URL de cet article 13508
   
Contre-discours de mai de François Cusset
Bernard GENSANE
François Cusset. Contre-discours de mai. Ce qu’embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne disent pas à ses héritiers. Actes Sud, 2008. Bizarrement, on a très peu célébré le cinquantenaire de Mai 58, la chute de la Quatrième République, le coup d’État feutré de De Gaulle, l’instauration d’une nouvelle République, donc d’un nouveau partage institutionnel du pouvoir, avec un renforcement du rôle de l’État, de sa prééminence, tout ce que les " gaullistes " libéraux d’aujourd’hui vomissent. J’ai lu peu (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de vous n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, n’importe où dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire.

Ernesto "Che" Guevara


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
96 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.