RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Bernard GENSANE

Á propos des titres de film

Bernard GENSANE

Les règles typographiques, de l’édition en général, sont passionnantes. Elles nous viennent de la nuit des temps et nous renseignent sur notre histoire, sociale en particulier. Ce qui suit concerne les titres de film.

1/ Le titre commence par un article défini (Le, La, Les) : seul le premier substantif qui suit l’article prend la majuscule. Exemple : Le Train sifflera trois fois ; Le Jour le plus long. Mais : L’adjectif prend lui aussi la majuscule quand il précède le substantif. Exemples : La Grande Illusion ; Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain. En revanche, l’adjectif ne prend pas de majuscule quand il suit le substantif. Exemple : Le Petit Chaperon rouge. 2/ Quand le titre commence par un article indéfini : le ou les mots qui suivent l’article ne prennent pas de majuscule (sauf s’il s’agit de noms propres). Exemples : Un flic. 3/ Le titre contient un verbe conjugué et correspond à une phrase : aucun des mots qui suivent l’article ne prend la majuscule (sauf s’il s’agit de noms propres). Exemples : Le dernier qui s’en va éteint la lumière, Le jour se lève ; Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes. 4/ Le titre est seulement composé de deux ou trois mots placés sur le même plan : (...) Lire la suite »

Quitter son emploi bon gré mal gré au Royaume-Uni

Bernard GENSANE
Quand l’emploi n’est pas au beau fixe (depuis près de 50 ans, en fait), dans le privé, mais aussi dans le public ou para public, soit on vous montre la porte sans vous flanquer officiellement dehors, soit c’est vous qui vous préparez à faire doucement vos bagages. En particulier si vous êtes proche de l’âge légal de la retraite. Vous pouvez prendre une retraite anticipée ou quitter de vous-même l’emploi que vous occupez. Dans le premier cas, on parlera de “ early retirement ”, dans le second cas de “ voluntary severance ” (départ volontaire). Ainsi en 2012, le secteur public a procédé à un réajustement des effectifs (“ right sizing exercise ” – ah, le mot “right” !), dans le cadre d'une grande réforme du service public. Le nombre de fonctionnaires a été fortement réduit, par le biais d'un programme de départs volontaires (“ voluntary severance scheme ”). Le verbe “ to sever ”, qui vient de l’ancien français “ severer ”, signifie rompre, couper. “ Severance ” implique l’idée de rupture, de séparation. C’est un (...) Lire la suite »

Le Monde Diplomatique, juin 2024

Bernard GENSANE
Mais que font donc les journalistes et commentateurs français, d’ordinaire si friands de « documents secrets » sur la Russie ! Eux qui traquent tout « plan caché » de Moscou visant à dissoudre la cohésion des sociétés démocratiques, toute « taupe » russe tapie dans l’appareil d’État ? Le 28 avril, le quotidien conservateur allemand Die Welt leur servait sur un plateau d’argent un projet confidentiel venu de l’Est, la dernière mouture de l’accord de paix négocié par Kiev et Moscou au début de la guerre. Un texte d’importance donc, dont l’adoption aurait pu éviter deux ans d’affrontements et des centaines de milliers de morts. Les médias hexagonaux n’en ont presque rien fait, peut-être soucieux de ne pas creuser une affaire où le camp des va-t-en-guerre occidentaux ne tient pas le meilleur rôle. Pour Dominique de Villepin, la guerre n’est pas le plus court chemin vers la paix : « Dans un monde où nombre d’États – l’Ukraine, la Russie, la Palestine, Israël – perçoivent les conflits qui les engagent comme (...) Lire la suite »

Le Monde Diplomatique, mai 2024

Bernard GENSANE
Dans son éditorial, Benoît Bréville prévient que les assureurs se porteront pâles face aux changements climatiques : « Monsieur Henri de Castries, alors patron du groupe Axa, avait prévenu dès 2015 : si la crise climatique vient à s’aggraver, mieux vaut ne pas trop compter sur les compagnies d’assurances. « Une augmentation de deux degrés de la température moyenne dans le monde peut encore être assurable, annonçait l’homme d’affaires, mais ce qui est certain, c’est qu’une hausse de quatre degrés ne l’est pas. » Finalement, un réchauffement de 1,2 °C a suffi pour que State Farm, l’un des poids lourds du secteur, tourne le dos à la Californie. En cause ? Une « augmentation rapide de l’exposition aux catastrophes ». Depuis un an, l’entreprise n’y signe donc plus de nouveaux contrats pour les habitations et les commerces, et elle vient de résilier 72 000 polices. Un procédé de plus en plus courant aux États-Unis, notamment en Louisiane, où 17 % des propriétaires ont vu leur contrat annulé en 2023. Les clients (...) Lire la suite »

Des nouvelles de l’armée la plus “morale” du monde.

Bernard GENSANE
Ceci est le corps d'une femme mutilée dans une explosion et qui est restée accrochée par ses vêtements. Les corps d'environ 100 civils palestiniens, dont des femmes et des enfants ont été retrouvés après le retrait de l'armée israélienne de Tel al-Hawa sur la côte méditerranéenne, dont la plupart ont été exécutés par balle, à bout portant. (Merci à Jacques Marie Bourget) PS : J'ai mis ceci sur Facebook, avec un titre neutre (Des nouvelles de l'armée la plus “ morale ” du monde). Dans la minute, mon post a été semi-censuré, rétrogradé dans le fil de lecture. Lire la suite »

Le Monde Diplomatique, février 2024

Bernard GENSANE
Benoit Bréville décrit la révolte des tracteurs : « Lors de son monologue télévisé de deux heures, le 16 janvier dernier, M. Emmanuel Macron n’a pas consacré plus de cinq secondes au sort des agriculteurs. Une clairvoyance indéniable : deux jours plus tard éclatait l’une des plus importantes révoltes agricoles des dernières décennies. Aux quatre coins de France, des tracteurs bloquent les autoroutes, des éleveurs déversent du lisier devant les supermarchés, des pneus brûlent sur le parvis des mairies, préfectures et permanences d’élus sont prises pour cibles… Les signes annonciateurs de cette colère paysanne s’étaient pourtant multipliés au cours des dernières semaines. En Europe, où des mobilisations avaient agité ¬l’Allemagne, la Pologne, la Roumanie, les Pays-Bas, l’Espagne, la Belgique. Mais aussi en France où, depuis novembre 2023, des agriculteurs retournaient les panneaux de signalisation plantés à l’entrée des communes, en symbole d’une profession qui « marche sur la tête ». Le 10 janvier, dans un (...) Lire la suite »

Deux initiatives scandaleuses d’Élisabeth Borne

Bernard GENSANE

Non, je n’évoquerai pas son habitude ridicule de descendre les marches de l’Élysée en jupe bien au-dessus du genou pour se persuader qu’elle ne fait pas ses 63 ans.

Je voudrais d’abord évoquer la manière dont elle récupère à son profit les épreuves terribles endurées par son père pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le père de l’ancienne Première ministre est né, russe, en Pologne, sous le nom de Joseph Bornstein. Le père d’Élisabeth et ses frères se font appeler Borne en intégrant la Résistance, après s’être réfugiés à Anvers puis dans le sud de la France. Le 24 décembre 1943, des miliciens perquisitionnent leur appartement. Le père et ses trois fils sont arrêtés. Ils sont incarcérés à Drancy, puis déportés à Auschwitz et Buchenwald. Dans leur convoi, ils côtoient les parents de Raymond Aubrac et Alfred Nakache. Lorsqu’ils reviennent en France, Joseph et son fils Isaac, qui ont survécu à l’enfer, sont accueillis par Marguerite Lescène, une bénévole de Livarot. Joseph épousera Marguerite. De cette union naître Élisabeth en 1961 et une sœur prénommée Anne-Marie. Pour des raisons inconnues en dehors de la famille, Joseph se suicidera en 1972, à l’âge de 48 ans, alors que sa fille (...) Lire la suite »

Plus entreprenants qu’Amélie et Frédéric Oudéa-Castera, tu meurs !

Bernard GENSANE
Je reprends en le complétant un article publié dans mon blog le 14 mars 2023. Ainsi donc Amélie s’est vue propulsée et promue ministre de l'Éducation Nationale, de la Jeunesse, des Sports et des jeux Olympiques et Paralympiques. Si mes souvenirs ne sont pas trop brumeux, c’est la première fois qu’un ministre de l’Éducation Nationale consacrera une bonne partie de son temps à tout autre chose que l’Éducation. Chacun dans leur domaine, les époux Oudéa-Castera sont des sportifs. Amélie vient du tennis de haut niveau. Un temps la compagne de Gustavo Kuerten, 1er à l’ATP, elle fut classée 251ème mondiale. On la vit membre de l'association « Ensemble pour un autre tennis », liste d'opposition, dans la Fédération française de tennis, soutenue par Gilles Moretton, candidat au poste de président de la FFT. Gilles Moretton ayant été élu président le 13 février 2021, Amélie Oudéa-Castera est nommée directrice générale le 5 mars. Elle perçoit une rémunération de 35 000 euros nets par mois. Son mari Frédéric Oudéa est (...) Lire la suite »
19 

Le Monde Diplomatique, janvier 2024

Bernard GENSANE
Julien Brygo envisage une élection étasunienne de tous les dangers : Dans la liste des primaires précédant l’élection présidentielle américaine de 2024, la Caroline du Sud attirera tous les regards en février prochain. Côté démocrate, la victoire du président Joseph Biden paraît acquise ; côté républicain, le scrutin dans cet État conservateur devrait sceller le sort des concurrents de M. Donald Trump. Seul problème : une majorité des Américains ne veut ni de l’un ni de l’autre… Pour Benoit Bréville, au regard du droit international, la situation est limpide : la Russie occupe illégalement son voisin ukrainien, tout comme Israël occupe illégalement son voisin palestinien, ce que les Nations unies ont maintes fois condamné. Tous deux devraient inspirer la même réprobation aux Occidentaux, qui défendent l’idée d’un « ordre fondé sur des règles » (ruled-based order). Il n’en est rien. Dans un cas, les États-Unis et l’Union européenne se tiennent aux côtés du pays agressé ; dans l’autre, du pays agresseur. Dès les (...) Lire la suite »

Le Monde Diplomatique, novembre 2023

Bernard GENSANE
Benoît Bréville et Pierre Rimbert défendent la cause du Monde Diplomatique comme celle d’un journal non-aligné : « De l’effondrement financier de 2008 à l’embrasement du Proche-Orient en passant par la crise climatique et l’invasion de l’Ukraine, la planète a connu ces quinze dernières années une série de secousses qui affolent les boussoles intellectuelles et géopolitiques. Pas celle du Monde diplomatique, qui défend, presque seul désormais, le non-alignement. Et sollicite ses lecteurs pour soutenir son combat. […] Dans les médias français, la focalisation sur les crimes de guerre commis par les combattants du Hamas reformule l’ensemble du conflit israélo-palestinien en termes de « terrorisme islamiste ». Sitôt ce recadrage effectué dans un pays meurtri par de multiples attentats de ce type, il ne s’agit plus pour les médias d’informer, mais de relayer les consignes de fermeté du pouvoir et de pourchasser ceux qui les discutent. Depuis sa création en 1954 jusqu’aux années 1980, Le Monde Diplomatique a (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 490