RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Quitter son emploi bon gré mal gré au Royaume-Uni

Quand l’emploi n’est pas au beau fixe (depuis près de 50 ans, en fait), dans le privé, mais aussi dans le public ou para public, soit on vous montre la porte sans vous flanquer officiellement dehors, soit c’est vous qui vous préparez à faire doucement vos bagages. En particulier si vous êtes proche de l’âge légal de la retraite.

Vous pouvez prendre une retraite anticipée ou quitter de vous-même l’emploi que vous occupez.

Dans le premier cas, on parlera de “ early retirement ”, dans le second cas de “ voluntary severance ” (départ volontaire). Ainsi en 2012, le secteur public a procédé à un réajustement des effectifs (“ right sizing exercise ” – ah, le mot “right” !), dans le cadre d’une grande réforme du service public. Le nombre de fonctionnaires a été fortement réduit, par le biais d’un programme de départs volontaires (“ voluntary severance scheme ”).

Le verbe “ to sever ”, qui vient de l’ancien français “ severer ”, signifie rompre, couper. “ Severance ” implique l’idée de rupture, de séparation. C’est un terme fort, qu’on utilise par exemple pour évoquer la rupture diplomatique entre deux États.

L’important est que, dans les deux cas de figure, les vrais responsables n’apparaissent pas. Leur tranquillité est d’autant plus assurée que neuf fonctionnaires sur 10 ont désormais un statut de droit privé et peuvent tous être licenciés.

URL de cet article 39647
  

Même Auteur
La Désobéissance éthique, par Élisabeth Weissman
Bernard GENSANE
Le livre d’Élisabeth Weissman fait partie de ces ouvrages dont on redoute de poursuivre la lecture : chaque page annonce une horreur, une bonne raison de désespérer, même si, de ci delà , l’auteur nous concède une ou deux flammèches d’espoir. Un livre de plus qui nous explique magistralement, avec rigueur et humanité, pourquoi et comment la classe dominante française met à mort l’État, les valeurs républicaines, la citoyenneté, la solidarité, la société au sens classique du terme. Préfacé par ce grand (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’avenir appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.