RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : LA RIPOSTE

Face à la guerre économique, solidarité avec la révolution vénézuélienne !

LA RIPOSTE
A la veille des élections municipales du 8 décembre, au Venezuela, les actions de spéculation, de stockages clandestins et de surévaluation volontaire des prix se sont intensifiées. Le gouvernement vénézuélien du Président Maduro a dénoncé un « coup d’Etat au ralenti ». L’inflation annuelle est montée à 74 % et l’index de pénurie atteint le niveau record de 22 %. Ces dernières semaines, le gouvernement bolivarien a pris des mesures de contrôle des prix d’une série de marchandises et a ordonné à certains magasins de réajuster leurs prix. Dans de nombreux cas, les inspecteurs du gouvernement ont découvert des prix excessifs de 1000 % par rapport au prix normal, voire davantage. Les magasins importent des produits en les payant avec les dollars qu’ils reçoivent du gouvernement au prix du marché régulé, pour ensuite les vendre à des prix calculés sur les taux du marché noir. Le gouvernement a dénoncé cette pratique, qui revient à voler le consommateur. Le gouvernement a également pris des mesures contre le (...) Lire la suite »

Risque de coup d’Etat au Venezuela - Mobilisation !

LA RIPOSTE
Ce dimanche 14 avril, le candidat bolivarien Nicolas Maduro a remporté les élections présidentielles du Venezuela. Le résultat est serré. Après décompte de 99,12 % des voix, sur la base d'une participation de 78,71 % des électeurs, Maduro a recueilli 7 505 378 voix, soit 50,66 %, contre 7 270 403 voix pour le candidat de l'opposition Capriles, soit 49,07 %. Capriles a déclaré contester le résultat du vote et exige un recomptage intégral des bulletins de vote. Depuis, le décompte de 100 % des votes a légèrement augmenté l'avantage de Maduro. Le lundi 15 avril, Capriles a fait une déclaration, retransmise en direct par toutes les chaînes de télévision privées vénézuéliennes et par CNN Espagnol, dans laquelle il a appelé à des marches de protestation vers les bureaux régionaux du Conseil National Electoral (CNE) - et à une marche vers le CNE de Caracas le mercredi 17 avril. Au même moment, le gouvernement des Etats-Unis et le président de l'Organisation des Etats Américains, Monsieur Insulza, ont déclaré être (...) Lire la suite »

La crise du capitalisme européen

LA RIPOSTE

Ce document a été rédigé dans la perspective du Congrès mondial de la Tendance Marxiste Internationale, qui s’est tenu fin juillet 2012 en Italie.

La crise de l'euro fait penser à une interminable agonie. Les « sommets décisifs » se succèdent, chacun proclamant la fin de la crise. Chaque fois, les marchés boursiers se relèvent pendant quelques heures, au mieux quelques jours, avant de rechuter. Les bourses européennes ressemblent à un thermomètre enregistrant l'évolution d'un malade en phase terminale. Cette turbulence des marchés est un reflet exact de l'humeur de la bourgeoisie, qui se caractérise par une nervosité extrême. C'est aussi une expression de la gravité sans précédent de la crise actuelle. La bourgeoisie est à la dérive dans des eaux inconnues, sans carte ni boussole. L'avenir de l'euro Nous ne devons jamais perdre de vue le fait que les deux grands obstacles à la croissance économique, sous le capitalisme, sont la propriété privée des moyens de production et les Etats-nation. La création de l'Union Européenne était une tentative, de la part de la bourgeoisie européenne (principalement française et allemande), de dépasser les limites (...) Lire la suite »
Papon était aux commandes...

Le 8 février 1962, métro Charonne : la police tue des manifestants anti-OAS

LA RIPOSTE

Paris, février 1962. La perspective d’une fin de la guerre d’Algérie semble s’être éloignée depuis la suspension des pourparlers de paix, le 28 juillet 1961, entre le GPRA. (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne) et le gouvernement français. Cependant, dans les arcanes du pouvoir, tout le monde s’accorde à dire que la seule issue possible est l’indépendance de l’Algérie. S’accrochant désespérément à leur rêve d’une Algérie française, les fascistes de l’OAS. (Organisation Armée Secrète), multiplient les attentats en Algérie et en Métropole.

Cette stratégie de la terreur vise à mettre la pression sur le gouvernement français, qui se dit de plus en plus favorable à de nouvelles négociations avec le GPRA. Face à ce « péril brun », les milieux de gauche se mobilisent autour du Comité Audin (Comité d'intellectuels luttant pour faire la lumière sur la disparition de Maurice Audin, militant du Parti Communiste Algérien), du PCF, de l'UNEF, et du PSU. Dans les universités, des journées de grève sont organisées avec succès, ce qui pousse de Gaulle à déclarer : « Le peuple n'a pas à se préoccuper du problème de l'OAS ; c'est aux forces de l'ordre d'agir ». Cependant, les forces de l'ordre ne sont pas aussi zélées dans leur lutte contre le terrorisme de l'OAS que dans la répression des sympathisants de la cause algérienne. Le 7 février 1962, dix attentats sont commis, à Paris, par l'OAS. Les cibles sont des universitaires, des élus du PCF, des officiers, des journalistes ainsi que le Ministre de la Culture, André Malraux. La bombe qui visait ce dernier (...) Lire la suite »

L’appel des 16 cyniques

LA RIPOSTE
L'appel de seize patrons milliardaires, publié fin août par le Nouvel Observateur, a fait le tour des autres médias. Ils demandent de payer une « contribution exceptionnelle » au Trésor Public. On y lit : « Au moment où le déficit des finances publiques et les perspectives d'aggravation de la dette de l'Etat menacent l'avenir de la France et de l'Europe, au moment où le gouvernement demande à tous un effort de solidarité, il nous semble nécessaire d'y contribuer. » Parmi les signataires figurent Jean-Paul Agon et Liliane Bettencourt (L'Oréal), Antoine Frérot (Veolia), Maurice Lévy (Publicis) et Christophe de Margerie (Total). Prenons tout d'abord la véritable mesure de cette proposition. Le gouvernement a mis un chiffre sur « l'effort » collectif auquel ces bonnes âmes veulent bien consentir : 200 millions d'euros. Quand on gagne le SMIC, cela semble être beaucoup d'argent. Mais quand on possède une fortune aussi colossale que les signataires de cet appel, ce n'est rien. Prenons le seul cas de Mme (...) Lire la suite »

France Télécom : le témoignage d’un syndicaliste

LA RIPOSTE
J'ai lu et entendu beaucoup de choses sur les suicides chez France Télécom. Retraité depuis peu de cette entreprise, j'ai vu et connu la détresse de mes collègues. Dans mon établissement, à Nice, j'ai été délégué du personnel CGT et secrétaire du Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). J'écris donc en connaissance de cause. Tous les jours, comme syndicaliste, j'étais confronté à l'impact désastreux des choix stratégiques et financiers de l'entreprise sur ses salariés. En 2005, le gouvernement a nommé Mr Lombard à la tête de France Télécom. Il succédait à Thierry Breton, devenu ministre des finances. En 2007, le nouveau PDG était promu commandeur de la légion d'honneur. Il n'y en a que pour les copains ou coquins ! A la tête d'une entreprise qui engrange des millions d'euros à chaque bilan semestriel, Lombard a commencé par se faire voter par le Conseil d'administration de belles augmentations de salaire. On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Par contre, il refusait de discuter (...) Lire la suite »

Témoignage d’une infirmière de Saint Etienne.

LA RIPOSTE

Ce témoignage d’une infirmière du public date de juin 2008. Depuis, le projet de loi « Bachelot » a aggravé les menaces qui pèsent sur l’hôpital public et la qualité de ses soins.

Je suis assez catastrophée en ce moment, car dans aucun média, aucune presse, même dans les discours de nos chers politiques, personne ne parle de ce qui se passe du côté de l'hôpital public... Et pourtant, moi qui le vis de l'intérieur, je vous garantis qu'il y a de quoi sauter au plafond. Tout ce qui va suivre est un peu compliqué, peut-être, mais nécessaire pour vous expliquer ce qui se passe sur le terrain. Je suis infirmière dans un service de Médecine adulte (Médecine interne et thérapeutique, pavillon 5, hôpital Bellevue, à St-Etienne), avec une capacité d'accueil de 21 patients, dont 95% sont mutés directement des urgences. Autrement dit, la plupart ne sont pas encore très stabilisés sur le plan médical, et ont donc besoin d'une surveillance étroite et efficace de la part des infirmiers et aides-soignants. Les femmes de ménage (ASH) ont elles aussi un rôle important, car au détour d'un couloir ou pendant qu'elles nettoient une chambre, elles peuvent être les premiers signaux d'alarme d'un (...) Lire la suite »

Trois dirigeants syndicaux assassinés au Venezuela

LA RIPOSTE
Nous venons d'apprendre que Richard Gallardo, Luis Hernandez et Carlos Requena, trois dirigeants syndicaux de l'Etat d'Aragua, au Venezuela, ont été assassinés. Les militants de la campagne internationale Pas touche au Venezuela ! tiennent à exprimer leur plus sévère condamnation de ces assassinats, qui constituent une attaque contre la classe ouvrière d'Aragua et de tout le Venezuela. Ces crimes sont la preuve que les assassinats politiques sont une menace réelle contre le mouvement révolutionnaire vénézuélien. Ils sont encouragés par l'impunité dont bénéficient les criminels contre-révolutionnaires qui les organisent et les financent. Il ne fait aucun doute que les progrès limités de la contre-révolution, lors des récentes élections régionales, ont renforcé la confiance des gangs fascistes, comme on le voit dans un certain nombre d'Etats où la réaction a remporté les élections. Les trois camarades assassinés sont les premières victimes de cette offensive des gangs contre-révolutionnaires. Le but de ces (...) Lire la suite »

Perspectives mondiales 2008 : Tout cela finira par se payer.

LA RIPOSTE

Aujourd’hui, tous les ingrédients d’une récession sont réunis, en particulier aux Etats-Unis. En 2000, l’éclatement de la bulle technologique a provoqué une récession relativement légère. Mais rien ne garantit qu’il en sera de même pour la prochaine récession. En économie, le passé n’est pas un guide pour l’avenir. La crise actuelle des marchés monétaires renforce la perspective d’une récession affectant l’ensemble de l’économie.

Illustrations : Delize et Edian. Perspectives mondiales 2008 - Première partie : l'économie mondiale Mercredi 25 juin 2008 « L'économie décide, mais seulement en dernière analyse. Les processus politico-psychologiques qui ont lieu actuellement au sein du prolétariat allemand, et qui ont également leur logique propre - ont une signification plus directe. » (Léon Trotsky, Les cinq premières années de l'Internationale Communiste, Introduction à l'édition de 1924). (...) Les crises économiques jouent un rôle très important, comme on l'a vu en Asie, en Russie et en Argentine lors des crises de 1997-2001, qui ont eu de sérieuses répercussions sociales et politiques. Mais dans la situation actuelle du capitalisme mondial, où les contradictions s'accumulent à tous les niveaux, n'importe quel choc externe - qu'il soit lié à l'économie mondiale ou à d'autres facteurs - peut avoir des conséquences majeures. (...) La chute de l'Union Soviétique - puis l'incorporation, dans le marché mondial, de près de (...) Lire la suite »

Pourquoi Sarkozy inquiète son propre camp

LA RIPOSTE
En chute libre dans les sondages, la popularité de Sarkozy avoisine celles des présidents et premiers ministres du passé dans les moments les plus tourmentés de leurs mandats. Derrière cet effondrement, il y a tout d'abord la désillusion chez tous ceux qui, aux présidentielles, ont écouté les sirènes de la presse et de l'industrie audiovisuelle, et comprennent qu'ils se sont fait avoir. Mais il y a un élément de ce retournement qui mérite d'être examiné de plus près. A peine moins d'un an après son élection, les mêmes journaux, les mêmes magazines, les mêmes journalistes de télévision qui formaient un vaste orchestre de propagande en sa faveur - l'accablent désormais de critiques, s'offusquent de son comportement, l'affublent de surnoms, le ridiculisent même. Ceci est très significatif. Cela indique que la classe capitaliste, qui voyait en Sarkozy son champion, est aujourd'hui profondément inquiète des possibles conséquences de son comportement. Le magazine allemand Der Spiegel du 27 janvier se demandait (...) Lire la suite »
17 
afficher la suite 0 | 10