RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Amérique Centrale : Progrès et reculs

Récemment est paru le Quatrième Rapport sur l’Etat de la Région (2008-2011), avec en sous-titre "Un rapport depuis l’Amérique Centrale et pour l’Amérique Centrale" , élaboré avec la participation active de chercheurs et de centres de recherche de tout l’Isthme, et appuyé par le Gouvernement du Danemark au travers de son Agence pour le Développement International (Danida). Le Rapport entend être un instrument pour réfléchir de manière informée sur le présent et le futur de l’Amérique Centrale ; pour promouvoir des processus effectifs de pétition et de reddition de comptes ; pour identifier des actions possibles pour amplifier les opportunités et accroître les capacités de la population, et procurer les bases techniques pour un dialogue social et politique conduisant à la promotion du développement humain soutenable dans la région.

Une des hypothèses de base du Document est qu’en Amérique Centrale, malgré les mauvais temps, on continuera à enregistrer des progrès, mais aussi de préoccupants reculs qui, en général, viendront augmenter les brèches dans la région et dans les pays. Voyons de manière concise quels ont été les progrès et quels ont été les régressions :

Le Rapport identifie des progrès dans des domaines-clé pour le développement humain soutenable, bien qu’à des rythmes lents et d’une ampleur encore insuffisante. Il signale, par exemple, le bon fonctionnement des marchés internes et du commerce inter-régional qui ont atténué l’impact de la crise internationale ; les flux d’envoi d’argent aux familles qui, s’ils se réduisirent bien durant la crise, contribuèrent à ce que ne produise pas une plus grande réduction dans le revenu national disponible ; l’accroissement de l’investissement social pour protéger les secteurs les plus vulnérables ; l’augmentation de l’espérance de vie à plus de 70 ans dans tout les pays de la zone ; l’impulsion de programmes sociaux soulageant la situation d’indigence, influant de manière immédiate sur les revenus des familles pauvres ; la démocratie électorale avec l’alternance de partis qui reste la règle normale pour l’accès au pouvoir, à l’exception des cas que nous mentionnerons plus loin.

Le Rapport signale, d’autre part, que l’ampleur des retards, les faibles capacités institutionnelles et l’actuelle complexité des problèmes qui se vivent en Amérique Centrale, donnent une valeur très relative aux progrès. Le régime politique a connu de sérieux reculs : les multiples implications du renversement du gouvernement au Honduras, la haute pénétration du crime organisé dans l’Etat guatémaltèque, et la concentration du pouvoir depuis l’Exécutif, au Nicaragua et au Panama, sont des aspects qui rendent vulnérable le système démocratique, selon les auteurs du Document. Ils exposent aussi, que le domaine de la sécurité présente des traits de véritable crise ; la région s’est transformée au cours des trois dernières années comme le territoire le plus violent de l’Amérique latine et, pour des causes distinctes de celle d’un conflit belliqueux, en une des zones les plus dangereuses de la planète. En 2009 et 2010, le taux régional d’homicides par tranche de 100.000 habitants se situait au-dessus de 40. Aussi, comme préoccupation, ils remarquent que comme tendance régionale, les homicides contre les femmes ont augmenté à un taux beaucoup plus fort que pour les hommes, sans que les Etats paraissent attribuer une attention adéquate au problème.

Une autre préoccupation signalée par les auteurs du Rapport, est que l’inefficacité des mesures adoptées pour renverser les climats d’insécurité, a entraîné un autre effet négatif sur les Etats de droit et la coexistence démocratique : la participation quasi-régulière des armées dans les tâches de sécurité intérieure ; ce phénomène s’observe au Guatemala, au Honduras et au Salvador.

En matière économique, il est indiqué que la crise internationale de 2008-2009 entraîne avec elle des reculs qui aggravent les déjà insuffisants niveaux de développement de l’Isthme. Cette année, le taux de croissance de l’Amérique Centrale a été le plus bas comparé avec toute autre sub-région latino-américaine, se situant dans l’ordre de-0,7%. Il y a eu aussi une régression dans le domaine social, en particulier un accroissement de la pauvreté et du chômage. A la fin de la première décade du XXIe siècle, environ 17 millions de personnes dans l’Isthme subsistent dans des conditions de pauvreté extrême ; avec des accès nuls ou précaires aux marchés du travail et de très bas niveaux d’instruction publique. Au Guatemala, au Salvador, au Honduras et au Nicaragua, l’exclusion sociale affecte près de 40% des foyers.

De son côté, le taux de chômage a montré une augmentation généralisée en 2009 et, comme c’est le cas pour la pauvreté, il se situe au-dessus de la moyenne latino-américaine.

En ce qui concerne l’intégration régionale, on constate une tendance à sa paralysie, motivée par une combinaison d’événements. En premier lieu les séquelles laissées par le coup d’Etat au Honduras, mais aussi le conflit territorial entre le Costa Rica et le Nicaragua ainsi que les dénonciations sur des irrégularités dans la nomination de fonctionnaires de haut niveau dans le Système d’Intégration d’Amérique Centrale (SICA).

Finalement, un autre des reculs est lié à la dette écologique de notre région. En général, les pays de la zone apparaissent comme les pires situés au niveau latino-américain dans le degré d’exposition et de vulnérabilité environnemental. Et dans ce contexte, le Honduras et le Nicaragua montrent les conditions de plus grande gravité.

Apparemment, dans la balance des progrès et des reculs, ces derniers pèsent le plus. Néanmoins, l’esprit du Document estime que le contexte négatif doit se constituer en une oppportunité pour la recherche pragmatique de solutions à des problèmes qu’aucun Etat n’a la capacité d’affronter de manière individuelle. Par conséquent, l’action régionale conjointe, maintenant, doit être possible, nécessaire et urgente.

Carlos Ayala Ramirez

directeur de Radio YSUCA

Source : http://alainet.org/active/50063

Traduit de l’espagnol par GJ

URL de cet article 14867
  

Karl Marx, le retour - Pièce historique en un acte
Howard ZINN
Moins de cinq cents personnes contrôlent deux mille milliards de dollars en actifs commerciaux. Ces gens sont-ils plus nobles ? Travaillent-ils plus durement ? N’ai-je pas dit, voilà cent cinquante ans, que le capitalisme allait augmenter la richesse dans des proportions énormes mais que cette richesse serait concentrée dans des mains de moins en moins nombreuses ? « Gigantesque fusion de la Chemical Bank et de la Chase Manhattan Bank. Douze mille travailleurs vont perdre leur emploi… Actions en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

(...) je suis d’accord avec le fait que le tsunami a été une merveilleuse occasion de montrer, au-delà du gouvernement des Etats-Unis, le coeur du peuple américain.

Condoleezza "oui, j’ai un grain" Rice
devant la commission sénatoriale des relations étrangères US - janv. 2005

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.