RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Appel à la solidarité internationale avec la Grève Nationale Agraire et Populaire en Colombie

Dans le cadre des principes qui guident notre mouvement au niveau mondial, de la solidarité de classe et de l’internationalisme, nous, organisations paysannes, indigènes, de pêcheurs, de femmes et de salariés agricoles qui composons La Via Campesina, nous exprimons notre soutien aux près de 200.000 paysans, paysannes, transporteurs et mineurs qui se mobilisent depuis 10 jours dans la Grève Nationale Agraire et Populaire organisée par les secteurs paysans et populaires en Colombie.

La Grève Nationale Agraire et Populaire qui a commencée le 19 août dernier a comme cadre le refus du président colombien Juan Manuel Santos d’entamer des négociations avec les mouvements sociaux afin de surmonter la grave crise qui affecte la campagne. Une crise qui est principalement due aux politiques néolibérales telles que l’approbation et l’application des Traités de Libre Echange (TLE).

Les principales conséquences de la signature de ces traités par l’Etat colombien sont mises en évidence par le haut niveau de concentration des terres, la dépossession des paysans et des paysannes de leurs terres, la violation systématique de leurs droits et l’aggravation de la violence exercée par les forces de l’ordre qui criminalisent la protestation sociale. C’est aussi le renforcement d’un modèle d’exploitation minière qui favorise les grandes multinationales et qui appauvrit encore plus la paysannerie. Et cela dans un pays si riche mais où 8 millions de personnes souffrent de la faim – selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO).

Dans ce sens, il est lamentable que malgré cette grande mobilisation de la Grève Nationale Agraire et Populaire, le président Santos affirme « que la grève nationale agraire n’existe pas » alors qu’il y a des millions de personnes dans les rues, au moins 4 morts, des personnes emprisonnées, des routes bloquées et un vaste déploiement policier. Nous considérons que cette attitude rend impossible le dialogue et affaibli l’exercice de la démocratie.

Dans ce contexte, en tant que Via Campesina nous exigeons :

  • que les gouvernements amis se manifestent afin que le gouvernement colombien accepte de s’asseoir à une table de négociations nationales avec les organisations qui ont appelé à la Grève Nationale Agraire et Populaire
  • du gouvernement colombien qu’il procède à la libération immédiate de notre camarade Hubert de Jésus Ballesteros Gomez, qui a été arrêté le 25 août dernier à Bogota sous de fausses accusations. Libération immédiate également pour les 250 personnes emprisonnées et jugées pour leur participation à la protestation
  • pas de criminalisation de celles et ceux qui protestent pour une vie digne dans les campagnes, c’est leur droit
  • la dérogation de la Loi 90.7 de contrôle technique de la production et de la commercialisation des semences qui favorise les multinationales et empêche les paysans d’utiliser leurs propres semences propres qu’ils gardaient traditionnellement
  • que les organisations internationales de défense des droits humains interviennent et exigent une solution réelle et rapide à la situation présente dans le pays
  • que la communauté nationale et internationale et les organisations de défense des droits humains exigent des garanties pour la protection des participants et des porte-parole de la Grève Nationale Agraire et Populaire.

Conscients de l’importance de concrétiser la paix et la démocratie en Colombien, nous affirmons qu’il est indispensable de transformer la structure économique et politique du pays, une revendication que le peuple et les organisations sociales colombienne exigent historiquement et que les gouvernements successifs n’ont pas écoutée. Il est temps de négocier à égalité de conditions et avec un agenda clair qui exprime la lutte et les rêves de tous les secteurs de la société.

Dans ce contexte, et avec la volonté d’articuler les expressions de solidarité avec la lutte paysanne en Colombie, nous lançons un appel international pour que les organisations de la Via Campesina au niveau mondial, ses alliés et organisations amies, se manifestent en faveur de la juste protestation de la population colombienne.

Globalisons la lutte, globalisons l’espérance !

Signataires :

La Via Campesina
CLOC- Via Campesina
Marche Mondiale des Femmes
Alliance pour la Souveraineté Alimentaire des Peuples d’Amérique Latine et des Caraïbes
ATALC -Amis de la Terra Amérique Latine et des Caraïbes
Mouvement de Jeunesse Kuna
Conseils International des Traités Indiens

Source :

http://viacampesina.org/es/index.php/temas-principales-mainmenu-27/der...

Traduction française pour Avanti4.be

»» http://www.avanti4.be/actualite/article/appel-a-la-solidarite-internat...
URL de cet article 22343
   

Même Thème
La rose assassinée
Loic RAMIREZ
Vieilles de plus de 50 ans, souvent qualifiées par les médias de narco-terroristes, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC), restent avant tout une organisation politique avec des objectifs bien précis. La persistance de la voie armée comme expression ne peut se comprendre qu’à la lumière de l’Histoire du groupe insurgé. En 1985, s’appuyant sur un cessez-le-feu accordé avec le gouvernement, et avec le soutien du Parti Communiste Colombien, les FARC lancent un nouveau parti politique : (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Moins vous êtes, plus vous avez... Ainsi, toutes les passions et toutes les activités sont englouties dans la cupidité.

Karl Marx

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.