RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

BOLIVIE : « Un Révolutionnaire est incorruptible, humble, travailleur, et au service des pauvres »

19 décembre 2011 - ABI - Le vice-président Bolivien, à lvaro Garcà­a Linera, a affirmé samedi que le Révolutionnaire véritable n’a pas de bénéfices personnels, mais qu’il est incorruptible, humble et travailleur , et qu’il est toujours au service des opprimés et des pauvres.

Garcà­a Linera a affirmé cela lors de sa participation à la Rencontre Nationale des Groupes de Formation Politique qui a eu lieu au siège de la Vice-Présidence, avec la participation d’environ 150 représentants des Universités Techniques de Oruro, Nacional Siglo XX, Indà­gena Aymara Túpac Katari, Tomás Frà­as et de l’Ecole de Formation des Maîtres.

(…) « Un révolutionnaire est un être incorruptible, dont on ne change pas les idées pour une charge, pour un poste, dont on ne change pas les idées avec un salaire, une moto, un compte en banque ou une maison. Il est incorruptible », a-t-il souligné. Il a rappelé que le Président Evo Morales a assumé le mandat confié par le pays parce qu’il n’a jamais négocié ses idées ou son âme, parce qu’en tant que dirigeant, il n’a jamais remis en question la cause et la lutte du peuple pour de l’argent ou des charges publiques.

Garcà­a Linera a dit que ceux qui veulent être utiles à ceux qui sont dans le besoin contre les abus et l’arrogance de quelques riches que l’on compte doivent suivre l’exemple donné par Jésus-Christ, , Ernesto "Che" Guevara, Túpac Katari, Bartolina Sisa, Zarate Willka, et d’autres qui ont donné leur vie pour que les autres aient une vie meilleure.

« Aujourd’hui nous allons célébrer la naissance du Christ. Catholiques et non- catholiques sont d’accord pour considérer qu’il s’agit d’un homme par qui les autres ont eu une meilleure vie. Comme nous sommes d’accord au sujet du "Che, de Katari, de Willka, du fait qu’aucun d’entre eux n’a lutté pour avoir des châteaux, ou donner du travail à ses amis ou à sa famille. »

Il a précisé qu’au contraire, pour tous, leurs familles ont été punies, persécutées, assassinées « parce que tous, le Christ à sa façon, puis Willka, Bartolina Sisa, Che Guevara, et beaucoup d’autres qui ont lutté pour que ce soient d’autres qui en retirent le bénéfice, étaient des révolutionnaires. » .

(…) « Que je me pare aujourd’hui du titre de Vice-Président et demain de celui de Gardien de But, c’est pareil, parce que ça ne m’apporte rien d’être Vice Président ou Gardien de But puisque la seule chose que j’ai est dans ma tête et que je le porte et le répand partout. La seule chose qui fasse la valeur d’une personne c’est ce qu’il a dans la tête et ce qu’il a dans le coeur, c’est cela être Révolutionnaire, et ce que nous avons à apprendre, ce sont des idées mais aussi des actes. », a-t-il insisté.

Son opinion est que le Révolutionnaire et la Révolutionnaire sont les premiers à se sacrifier et il a dit qu’un leader est celui qui assume les tâches les plus difficiles, celui qui, par l’exemple, montre ce qu’il y a à faire qu’il soit Président ou Vice Président, c’est toujours le même « incorruptible, se sacrifiant, engagé, simple, travailleur, et enseignant par la parole en donnant des exemples vécus », a-t-il souligné.

« Je rends hommage à votre effort, à votre but, à votre engagement : il n’est pas facile de se former, de lire, de se préparer, de se remplir le coeur de dispositions affectives pour aller parler à un autre frère dans un grand groupe, dans une réunion, car pour continuer à se former, c’est plus difficile » , a-t-il conclu.

URL de cet article 15440
  

Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Lorsque j’ai pris mes fonctions, j’étais déterminé à faire entrer les Etats-Unis dans le 21ème siècle, toujours comme le plus grand facteur de paix et de liberté, de démocratie, de sécurité et de prospérité."

Bill Clinton, 1996

"A travers le monde, chaque jour, un homme, une femme ou un enfant sera déplacé, torturé, assassiné ou "porté disparu", entre les mains de gouvernements ou de groupes politiques armés. Et la plupart du temps, les Etats-Unis en sont complices. "

Amnesty International, 1996

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.