RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Cet été...

Cet été, j’ai vu un patron d’un petit restaurant préparer ses tables en terrasse pour le repas du soir, avec beaucoup d’application : nappes, couverts, serviettes… Et puis les heures ont passé et, de la place où j’étais assis, je l’ai vu attendre les clients qui ne sont pas venus. Pas un ! Personne pour lui, ce soir là. Alors il est parti. Sa femme est restée seule dans la salle, à attendre, en vain…

J’ai entendu la responsable de cette petite galerie de peinture dans laquelle je me trouvais, dire à un visiteur qu’elle devait certainement connaître, que le jour du vernissage il ne s’était trouvé personne ! Personne n’avait répondu à son invitation, aucun visiteur !

Dans cette autre station balnéaire le soir au moment du repas, j’ai bien vu les terrasses, les seules qui faisaient le plein : celles où l’on servait du « moule-frites » à 11 euros…

J’ai vu, attablés face à face avec leur famille, le beau-père et son gendre. Le plus âgé, disons « bon beau-père de famille » et l’autre plutôt, carrément même « destroy ». Au milieu, leur femme, les enfants. Quelle communication entre les deux hommes, à quel prix ? A une autre table, deux femmes seules. Visiblement la fille et la mère. La fille sortant sa mère au restaurant. Si la fille avait une canne pour l’aider à marcher, c’est la mère qui avait un visage profondément marqué par les soucis. Traits particulièrement tirés dont elle n’arrivait pas à se défaire, même en ce moment de détente.

Je n’ai pas eu en retour le bonjour que je lançais pour l’encourager à cette jeune femme, déjà « destroy », elle aussi, se rendant visiblement à son travail, d’un pas pressé. Déjà perdue dans ses soucis, si tôt le matin ?

Sur la plage, j’ai vu beaucoup de couples de retraités. J’ai vu aussi de jeunes enfants, de tous jeunes enfants. Ils n’étaient pas avec leurs parents mais avec leur papy et leur mamy.

Cet été, j’ai lu la plaquette « On vaut mieux que ça » (Flammarion).

Oui, on n’en peut plus de cette France qui se défait de partout, par en bas...IL faut que ça change !

Eh Oh ! Arrêtez vos conneries ! Donnez une chance à l’avenir ! Une seule candidature à la gauche du PS. !

URL de cet article 30709
  

Chávez. L’homme qui défia l’histoire
Modesto E. Guerrero
Cette biographie complète du commandant Hugo Chávez, écrite par un intellectuel vénézuélien reconnu, révèle les traits essentiels d’un personnage qui n’appartient pas seulement à la légende mais aussi à l’histoire de son temps. Le lecteur est entraîné dans ce parcours exceptionnel, de la province de Barinas jusqu’aux plus hautes charges de la plus grande révolution d’après la guerre froide. Le portrait intime et politique rejoint ici l’épopée de la libération d’un peuple et de tout un continent. 514 pages (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En Occident, la guerre deviendra la norme, la guerre constante. Les gens grandiront, atteindront la maturité, deviendront adultes, avec l’idée qu’il y a toujours une guerre. Alors la guerre ne sera plus une chose exceptionnelle, inhabituelle ou horrible. La guerre deviendra la nouvelle normalité.

Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.