RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Chavez est attaqué de partout avant les présidentielles de 2012 !

Résumé des chapitres précédents. Au Vénézuéla, des élections présidentielles doivent avoir lieu en Décembre 2012. Hugo Chavez a obtenu en février 2009 l’amendement constitutionnel lui permettant de pouvoir être candidat à ces élections. Ca ne plait pas à la droite, qui s’appelle elle-même « opposition », peut-être parce qu’elle est opposée à l’ALBA, la CELAC, et autres organismes dont les Etats-Unis seraient exclus, et dont il est le promoteur. La santé du candidat résistera-t-elle aux attaques dont il est l’objet ?

Sur le plan politique, par les médias internationaux :

- Roy Chaderton, représentant permanent du Vénézuéla à l’OEA :

(Les perspectives électorales) "sont d’une solide victoire du président Chavez pour l’an prochain et donc l’Empire, avec l’appui de la dictature médiatique internationale, est en train de faire les efforts et de prendre des décisions dans le but de perturber le processus électoral et d’affaiblir le président, mais cela va avoir l’effet contraire".

Aporrea

- Eva Gollinger :

"Les sanctions [contre l’entreprise pétrolière Vénézuélienne PDVSA] ont quelque chose à voir avec le lancement de la CELAC, car c’est une manière de délégitimer le gouvernement du Vénézuéla à un moment où il a pris beaucoup de poids dans la région en tant qu’acteur diplomatique qui va dans le sens de l’intégration latino-américaine. (...) Au niveau international se poursuit alors une campagne de diabolisation contre le président de la Republique, Hugo Chávez (...) Les pays qui seront membres de la CELAC ont subi des pressions pour qu’ils ne fassent pas partie d’un organisme où est inclus le Vénézuéla. C’est une campagne qui cherche à lier le Vénézuéla avec des armes de destruction massive et le terrorisme" .

yvke

Sur le plan de la santé :

Chavez a été opéré à La Havane

10 Juin 2011 - Depuis la ville de La Havane, le ministre Nicolas Maduro a fait part d’un communiqué officiel par lequel il informe que le Président Hugo Chavez a été opéré d’une infection pelviene détectée par les médecins de l’île. "Le corps médical estime que dans quelques jours le président retournera au Vénézuéla", a-t-il indiqué (...)

Communiqué officiel :

Le Commandant Président de la République Bolivarienne du Vénézuéla Hugo Chavez Frias, en accord avec les principes de la Révolution Bolivarienne de communiquer de manière direste et opportune les faits d’intérêt public, a ordonné d’informer notre peuple de ce qui suit :

Après les visites de travail couronnées de succès rendues au Brésil et à l’Equateur, qui ont abouti à des accords importants qui vont renforcer la coopération entre nos pays, et pendant que de déroule la XI° Comission Mixte Vénézuéla-Cuba, le président Chavez, déjà quasiment totalement rétabli d’une lésion à l’un de ses genoux, a présenté un nouveau souci de santé, qui a été immédiatement diagnostiqué par son équipe médicale de confiance.

Avec l’appui inestimable de Fidel, de Raul et de l’excellent système de santé de la République-soeur de Cuba, ont eu lieu les examens diagnostics, lesquels ont révélé l’existence d’une infection pelvienne qui méritait la décision du Président Hugo Chavez de se faire opérer immédiatement.

(...) Le commandant Chavez a confirmé sa volonté inébranlable de continuer à travailler pour les intérêts suprêmes de la patrie, et envoie ses
directives à tout le peuple Vénézuélien pour continuer à avancer dans le processus de consolidation de la Révolution Bolivarienne.

"Il me plaira de me dépenser au service du peuple qui souffre"

La Havane le 10 Juin 2011

URL de cet article 13963
   

Même Thème
Chávez. L’homme qui défia l’histoire
Modesto E. Guerrero
Cette biographie complète du commandant Hugo Chávez, écrite par un intellectuel vénézuélien reconnu, révèle les traits essentiels d’un personnage qui n’appartient pas seulement à la légende mais aussi à l’histoire de son temps. Le lecteur est entraîné dans ce parcours exceptionnel, de la province de Barinas jusqu’aux plus hautes charges de la plus grande révolution d’après la guerre froide. Le portrait intime et politique rejoint ici l’épopée de la libération d’un peuple et de tout un continent. 514 pages (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"le monde ne se meurt pas, il est en train d’être assassiné et les assassins ont un nom et une adresse"

Utah Philips

Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.