RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Colombie/Equateur : le gouvernement équatorien sur écoute ?

Décidément les services secret colombiens (DAS) n’arrêtent pas de faire parler d’eux. Après une affaire d’espionnage, de filatures et de pressions sur le parlement européen (Voir "le DAS devant les tribunaux") voici que surgit une affaire d’écoute téléphonique à l’encontre du gouvernement équatorien à l’aide d’une plate-forme d’écoute mobile et de la corruption d’officiers de police équatoriens.

Et dans tout cela n’oublions pas non plus les lourds soupçons de liens entre Santiago Uribe le frère du président Uribe et les paramilitaires, voire même de mise en place de son propre groupe (Voir pour cela "Les Douze Apôtres du señor Santiago Uribe (vidéo incluse)". Dimanche dernier, le quotidien argentin Pagina/12 a publié un nouvel article sur cette affaire "La prueba").

Les services secrets de la Présidence de la Colombie ont mis sur écoute les téléphones du président Rafael Correa, de ses proches collaborateurs, de militaires, d’hommes politiques, d’entrepreneurs et de journalistes, a révélé un agent colombien du service de contre-espionnage du Département Administratif de Sécurité (DAS), cet agent était en poste à Quito utilisant des équipements d’interception amenés de Colombie.

En mars 2008, après le bombardement de l’armée colombienne à Angostura, le DAS, organisme directement assigné à la présidence colombienne, a installé à Quito une plate-forme mobile afin d’écouter les téléphones fixes et cellulaires du gouvernement équatorien, y compris ceux du bureau de Correa, dans le cadre d’une opération d’espionnage appelée "Salomón". Deux agents ayant participé à ce projet ont été assassinés près de Bogotá le 31 octobre 2009 lors d’une fête d’Halloween(1), a ajouté l’informateur qui a parlé au quotidien El Universo sous couvert d’anonymat.


Deux appartements utilisés pour "Salomón" ont été loués "l’un au centre de Quito et l’autre dans un édifice de six étages de l’avenue González Suárez, où les équipements fonctionnaient mieux", a ajouté l’informateur, mais il s’est abstenu de préciser les adresses en alléguant qu’il se mettrait alors à découvert.

Le directeur du DAS, Felipe Muñoz, après avoir été consulté par téléphone par El Universo le 27 mai dernier, n’a pas confirmé, mais il n’a pas non plus nié la version : "Les instructions que j’ai sont de ne me prononcer à ce sujet qu’au travers de la Chancellerie" , a indiqué le fonctionnaire(2).

Pour sa part, lors d’une déclaration judiciaire classifiée, l’enquêteur du DAS Robert Ardila a parlé d’espionnage téléphonique en Équateur en ne référant seulement qu’à l’usage "de cabines" installées dans les régions frontalières.

http://www.primitivi.org/spip.php?article360

URL de cet article 11009
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Tais toi et respire ! Torture, prison et bras d’honneur
Hernando CALVO OSPINA
Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Quelques Colombiennes et Colombiens se regroupent à Quito pour faire connaître la violence et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas.

Mikhaïl Bakounine

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.