RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
21 

Communiqué de René Balme : Le Parti de Gauche a courbé l’échine.

Le Parti de gauche a publié sur son site internet une
déclaration me concernant
, particulièrement ambiguë, qui m’oblige à réagir et à rendre publique la lettre de démission que je lui ai envoyée le 18 juin 2012 et qui est restée sans réponse. (lettre ci-jointe à l’article en document pdf - NdR)

Ce communiqué qui dans dans sa rédaction peut laisser entendre que j’aurai participé à la promotion d’idées racistes, antisémites ou négationnistes est parfaitement choquant et diffamatoire. Il démontre s’il en était besoin, que le PG n’a pas pris la peine de s’informer sur mon parcours militant et politique. Il ne connait rien de mes engagements contre le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme. Il ne sait rien de la politique humaniste que nous menons collectivement sur la commune de Grigny depuis plus de 30 ans.

Le Parti de Gauche a décidé de privilégier le « politiquement correct », abandonnant en cela les visées révolutionnaires dont il se disait porteur tout au long des différentes campagnes électorales qui ont jalonné les derniers mois écoulés. Il a aussi, décidé de courber l’échine face aux promoteurs de la pensée unique, préférant accompagner la campagne de dénigrement et de diffamation, à mon endroit, qui a été orchestrée par certains sites internet largement soutenus pas le monde de la finance.

En attendant que les censeurs d’aujourd’hui nous disent, demain, quels ouvrages et quels auteurs auront droit de cité dans nos médiathèques municipales, voire nos bibliothèques personnelles, je prends acte du positionnement du PG.

Il rend beaucoup moins douloureuse la décision que j’ai prise le 18 juin 2012. Je dirai même qu’il la conforte.

René Balme
Maire de Grigny
le 5 juillet 2012

Documents joints
Lettre de démission de René Balme au Parti de Gauche
PDF 753.4 ko
URL de cet article 17162
  

Un nouvel art de militer
DIVERS
Ils sont le visage de la contestation des années 2000. Jeudi Noir, Déboulonneurs, Brigade activiste des clowns, Désobéissants, Anonymous... au-delà des formes traditionnelles que sont la grève ou la manifestation, une nouvelle génération de militants est apparue dans l’espace médiatique et agite régulièrement le cours de l’actualité. Chez eux, pas de chef, pas de violence, pas de longs discours théoriques, mais un goût prononcé pour l’humour et les mises en scènes spectaculaires, et un sens manifeste de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’emprise des multinationales sur l’opinion publique des Etats-Unis est une des choses incroyables du monde occidental. Aucun pays développé n’a réussi à éliminer des média, et avec autant d’efficacité, toute forme d’objectivité - sans même parler de dissidence.

Gore Vidal

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.