RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Coronavirus : les effets inattendus du confinement sur la pollution et les écosystèmes

Dans cette période tragique que connaît le monde entier, une chose demeure certaine. Nos modes de pensées vont être profondément changés. Et, si pour le moment rien n’est certain quant au fait que les gouvernements tireront les leçons des conséquences désastreuses des politiques ultralibérales sur nos systèmes de santé, tout le monde peut en revanche observer les effets sur la nature et sur les écosystèmes de la réduction des industries et de l’activité économique.

Pour l’heure les scientifiques semblent clair. Les phénomènes de réduction de la pollution, observés dans les zones en quarantaine à travers le monde (France, Chine, Italie etc.), sont dus à ces dîtes mesures de confinement. Néanmoins, ils semblent aussi sûrs d’eux lorsqu’ils affirment que cela n’aura pas, à moyen et à long terme, un effet sur le réchauffement climatique. Et il est facile de comprendre pourquoi. D’abord parce qu’on ne peut pas enrayer en quelques semaines, ou en quelques mois, ce que l’on a mis des dizaines d’années à détruire. Ensuite parce que sitôt cette pandémie vaincue, les pays voudront redémarrer rapidement leurs activités pour atténuer les effets d’une crise économique qui s’annonce pire que celle de 2008.

En attendant une prise de conscience et un changement de système économique nécessaire, voici une liste non-exhaustive des phénomènes observés en Italie, en Chine, et en France.

En Italie, pays [au 20 mars] où le nombre de morts est le plus haut du monde (devant la Chine) la quarantaine est imposée dans tout le pays depuis 9 mars. A Venise, pour la première fois depuis des dizaines d’années, l’eau des canaux de la Sérénissime est devenue claire. Les cygnes sont également revenus. Cela s’explique par l’absence des gros et des petits navires déversant chaque jour leur lot de touristes. Evidemment cela entraîne aussi une baisse de la pollution, non seulement à Venise mais dans toute la région du Nord.Copernicus a ainsi rapporté, mardi 17 mars, la baisse de la concentration de dioxyde d’azote (NO2) dans le Nord du pays. En Italie toujours, mais dans le Sud cette fois, les canards ont réinvesti les fontaines de Rome et des dauphins ont été aperçus dans le port de la ville de Cagliari.

En Chine aussi la mise en quarantaine d’une région entière, l’arrêt de l’industrie dans cette zone et la baisse drastique du trafic de voiture ont contribué à une chute de la pollution. La qualité de l’air a nettement progressé grâce à la baisse des particules fines. Selon la NASA, entre le 25 janvier et le 8 février, les mesures de confinement prises en Chine auraient provoqué la baisse des émissions de CO2 de 25%. De même, toujours selon la NASA, entre le 1er et le 25 février, les émissions de dioxyde d’azote auraient baissé, aux alentours de la ville de Wuhan, de 10 à 30%. Enfin, les autorités chinoise ont également annoncé, à la fin du mois de février, l’interdiction complète et immédiate du commerce et de la consommation d’animaux sauvages.

"En Chine, la baisse de la pollution va épargner plus de vies humaines que le virus en aura coûté"
FRANÇOIS GEMENNE, MEMBRE DU GROUPE D’EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L’ÉVOLUTION DU CLIMAT (GIEC)

En France beaucoup de personnes, dans les campagnes, mais aussi dans les villes, observent et écoutent, de plus en plus, les chants des oiseaux. La Ligue de protection des animaux lance d’ailleurs un défi : les aider à réaliser un comptage. L’arrêt d’une partie des usines et de l’industrie devraient aussi permettre de diminuer la pollution dans l’air, et dans les cours d’eau. En attendant d’avoir des chiffres plus précis sur la pollution en France, une étude a révélé que depuis le début du confinement, la consommation d’électricité avait baissé de 15%.

»» https://lesnouvelleslibres.com/2020/03/21/coronavirus-les-effets-inatt...
URL de cet article 35817
  

Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes.

Karl Marx

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.