RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Des Israéliens saluent le boycott, par UJFP.








UJFP, 14 juillet 2007.


Lancée depuis deux ans la campagne BDS (boycott, désinvestissements, sanctions) contre l’occupation israélienne, commence à se faire visible.

Récemment, une responsable du mouvement israélien Profil Hadash contre la militarisation d’Israël, apprenant que le syndicat britannique des travailleurs des transports avait voté le boycott des produits israéliens, a déclaré : « Tandis que les gouvernements américain, britannique et européens continuent à soutenir Israël, il y a quelque espoir à voir que des syndicats, des églises et d’autres décident d’exprimer leur mécontentement et leur opposition à la conduite d’Israël. Le processus est lent mais croissant. Et peut-être, comme pour l’Afrique du Sud, lorsque le jeu de boules de neige aura mis suffisamment de pression sur les gouvernements, alors eux aussi imposeront des sanctions ». (D. Naor).

Actuellement la liste s’allonge des organisations qui annoncent le boycott ou le désinvestissement. Aux Pays Bas c’est le gouvernement qui s’exprime par la voix du ministre des affaires étrangères, s’appuyant sur l’avis de la Cour Internationale de Justice de La Haye déclarant le Mur illégal, lorsqu’il rappelle à l’ordre la société Riwal qui fournit des grues pour la construction du Mur.

En Grande Bretagne, d’autres syndicats ont pris position : le syndicat des services publics UNISON, le syndicat Université et Collège préconise l’arrête des cofinancements de recherche avec des universités israéliennes et l’exclusion de scientifiques israéliens de séminaires internationaux tenus en Grande Bretagne.

Le Congrès des syndicats sud africains appelle à un boycott diplomatique global à l’image de celui qui a été imposé à l’apartheid sud-africain.

Ce qui est important dans le boycott, autant que l’acte lui-même dans sa portée économique et politique éventuelle sur les acteurs sociaux israeliens, c’est de le faire connaître. C’est à force de le faire et de le dire que les certitudes sur le droit que s’arroge Israël d’agir à l’encontre des droits humains fondamentaux et du droit international seront ébranlées.

En France les voix pour le boycott peinent à se faire entendre, face à un gouvernement qui ne fait rien contre l’implication d’Alstom-Veolia dans la construction du tramway d’apartheid à Jérusalem, face à un CRIF qui soutient indéfectiblement la colonisation et l’occupation et face à des organisations juives progressistes qui se satisfont de protestations mesurées contre les exactions et refusent d’attaquer de front le régime israélien.

L’UJFP se joint au mouvement international pour le boycott jusqu’à la fin de l’occupation. Ce boycott peut prendre des formes diverses : s’abstenir d’acheter des produits alimentaires, informatiques ou médicaux en provenance d’Israël, dénoncer la collaboration d’entreprises telles Alstom-Veolia, manifester conte l’organisation de galas de soutien au moral des troupes israéliennes. Mais le boycott, comme jadis pour l’Afrique du Sud, n’est qu’un moyen : non pas « d’affamer le peuple israélien » comme certains veulent le faire croire, mais bien de faire comprendre aux israéliens comme au reste du monde qu’il ne saurait y avoir d’impunité pour les crimes de guerre, les assassinats ciblés, l’enfermement arbitraire, le vol des terres, de l’eau, des droits de douane, le déni des droits y compris les plus élémentaires.

De nombreux israéliens engagés contre l’occupation soutiennent ces initiatives. Ils appellent à leur renforcement, convaincus que leur gouvernement ne sera stoppé dans sa stratégie destructrice que par les sanctions qui seront prises à son encontre.


- Lire aussi : Avant qu’il ne soit trop tard ! <BR>
Les Juifs Européens pour une Paix juste (JEPJ) réclament une initiative européenne audacieuse au Proche-Orient.




Omar Barghouti : « Un choix moral ». Le boycott d’ Israël secoue Tel Aviv, par Michelangelo Cocco.






URL de cet article 5265
  

Même Thème
Europe Israël : Une alliance contre-nature
David CRONIN
Israël est souvent perçu comme le 51ème État des États-Unis. Désormais, il serait en passe de devenir membre de l’Union européenne. David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d’une enquête déroutante qui montre comment le prix Nobel (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.