Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

...homme d’affaires et entrepreneur franco-israélien résidant fiscal en Suisse

Drahi casseur d’emplois avec le soutien des banques

L’annonce de l’offre de rachat de Bouygues Télécom par Patrick Drahi ne manque pas de surprendre. Le groupe Altice a un appétit insatiable, mais, surtout, un endettement colossal, 33 milliards d’euros. Et, pourtant, la BNP est prête à lui offrir une nouvelle ligne de crédit de plus de 10 milliards pour s’offrir Bouygues Télécom.

Les salariés peuvent s’attendre à des saignées très importantes dans les effectifs, y compris les salariés du groupe de médias constitué par Drahi en quelques mois. Les banques vont exiger des retours sur investissement rapides et les salariés savent que, dans de telles situations, elles imposent d’abord des suppressions d’emplois.
Déjà, Drahi a annoncé des rapprochements entre Libération et les magazines comme L’Express, Mieux vivre son argent, Lire, Classica et les titres de la presse professionnelle constituée par Bernard Mourad, placé à la tête de l’activité dans les médias du groupe Altice. Les journalistes seront sans doute mis à contribution pour alimenter les sites du groupe. Et, pourquoi pas, la chaine i24news ?

Dans de telles conditions, on peut s’attendre à une hémorragie dans les effectifs des rédactions et des coupes claires dans les budgets. C’est l’information qui va en pâtir, car les dirigeants donneront la priorité au « tout publicité ».

On peut s’étonner de la véritable fièvre des milliardaires pour la presse, comme Drahi, Bernard Arnault ou Iskandar Safa alors qu’elle est prétendument en crise et même annoncée en état de mort clinique.

On peut s’étonner aussi de la générosité des banques envers des milliardaires qui suppriment des emplois, alors que les petites entreprises se voient fermer les robinets des prêts, même modestes.

Enfin, on peut s’étonner du mutisme du président de la République et de son gouvernement devant la concentration des médias entre les mains de quelques raiders et du recul sans précédent du pluralisme.

Manuel Valls, le premier ministre, est plus prompt à s’attaquer au code du travail et aux acquis sociaux qu’aux véritables empires industriels tissés par les hommes de paille des acteurs financiers.

Le SNJ-CGT appelle la profession à la plus grande vigilance et il se déclare prêt à toutes les actions interprofessionnelles pour défendre l’emploi, le pluralisme et contraindre les banques à investir dans la création d’emplois pérennes plutôt que dans leurs destructions.

Le 22/06/2015. SNJ-CGT

SNJ-CGT, 263, Rue de Paris – Case 570 - 93514 MONTREUIL CEDEX.
Tél. : 01.55.82.87.41 Fax : 01.48.51.58.08 www.snjcgt.fr - snj@cgt.fr

Note du GS.

* Patrick Drahi, né le 20 août 1963 à Casablanca au Maroc, est un homme d’affaires et entrepreneur franco-israélien résidant fiscal en Suisse depuis 1999 (Wikipédia). Il vit essentiellement à Tel-Aviv et Paris. Il est l’homme d’affaires le plus riche d’Israël selon le classement 2015 du magazine américain Forbes.

URL de cet article 28844
   
DEPUIS LA NUIT ET LE BROUILLARD - FEMMES DANS LES PRISONS FRANQUISTES - de Juana Doña
traduit par à ngeles Muñoz avec la collaboration de Sara Albert Madrid, février 1939. La Guerre d’Espagne touche à sa fin. Leonor va connaître l’exode, la torture, la condamnation à mort, et les longues années de prison... L’horreur quotidienne de l’univers carcéral franquiste tel que l’ont vécu des milliers de femmes et d’enfants est décrite ici par Juana Doña avec un réalisme sans concession et sans complaisance. Ce livre est son témoignage. Écrit en 1967, publié seulement après la mort du dictateur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le plus grand crime depuis la deuxième guerre mondiale a été la politique étrangère des Etats-Unis.

Ramsey Clark
Ministre de la Justice des Etats-Unis sous la présidence de Lyndon Johnson


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.