RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Embargo des États-Unis sur le sucre pour obliger le Costa Rica à adopter une loi draconienne sur la propriété intellectuelle

Embargo des États-Unis sur le sucre costaricain pour obtenir l’adoption d’une loi draconienne sur la propriété intellectuelle

Nous nous étions poséq la question il y a peu de savoir s’il existe des pays réellement capables de repousser les tentatives étasuniennes d’exporter leur politique draconienne anti-concurrence et anti-innovation sur les brevets et sur le copyright. Michael Geist nous a signalé deux cas où les représentants étasuniens au commerce ont dépassé les limites en essayant de forcer d’autres nations à mettre en place des règles strictes de propriété intellectuelle.

Le premier cas concerne le Costa Rica, membre de l’Accord de Libre-Échange d’Amérique Centrale (CAFTA). Comme d’autres accords de libre-échange contractés par les États-Unis ailleurs, celui-ci inclut des conditions légales draconiennes sur la propriété intellectuelle.

Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi la protection du monopole intellectuel " à l’exact opposé du libre-échange " est inclus dans ces traités de libre-échange. Au moins, au Costa-Rica, des manifestants ont commencé à protester contre ces règles, en pointant le fait qu’elles seraient néfastes à l’économie, à l’éducation et à la santé. La conséquence de la mobilisation est que le gouvernement costaricain n’a pas adopté ces lois. Qu’ont répondu les États-Unis ? Ils ont bloqué l’accès du sucre costaricain au marché étasunien jusqu’à ce que le Costa Rica adopte ces nouvelles lois sur le copyright. Fairplay de la part des États-Unis, non ? Pousser les agriculteurs costaricains à la faillite pour forcer le Costa Rica à mettre en place un régime de copyright dont il ne veut pas.

L’autre cas concerne les Bahamas, où les représentants américains au commerce exigent de nouvelles lois sur la propriété intellectuelle, arguant du fait que le pays ne respecte pas les traités de l’OMC. Apparemment, le représentant américain au commerce (USTR) est particulièrement fâché que les forces de police bahaméennes ne sévissent pas contre la vente de CDs, DVDs et vêtements contrefaits. Mais, comme le signale le président de la chambre de commerce des Bahamas, quasiment la totalité des produits de contrefaçon proviennent des États-Unis, et la majorité des acheteurs sont des touristes étasuniens. En d’autres termes, le problème vient en réalité des États-Unis, mais il semble que ceux-ci veulent que d’autres le règlent à leur place.

http://www.primitivi.org/spip.php?article195

URL de cet article 9850
  

Europe Israël : Une alliance contre-nature
David CRONIN
Israël est souvent perçu comme le 51ème État des États-Unis. Désormais, il serait en passe de devenir membre de l’Union européenne. David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d’une enquête déroutante qui montre comment le prix Nobel (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Une petite fille dans la rue, en robe jaune, qui allait souvent chercher des bonbons et autres auprès des soldats américains. Un jour un char passe et pour une raison inexplicable, un tireur sort du char américain et abat la petite fille. Il y a tellement d’incidents de ce genre"

Julian Assange - Wikileaks
interviewé sur Democracy Now, donnant un exemple des crimes commis en Irak et révélés par Wikileaks

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.