RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Enfin, revoilà la France, porteuse de civilisation...

C’est fait, Laurent Gbagbo est sous les verrous en Côte d’Ivoire. Vous voyez bien que les véritables actions coloniales payent ! Nous ne sommes pas au retour de la France-Afrique... mais bien mieux encore, pour soumettre ces peuples qui ont des velléités d’indépendance politique et économique, en voulant exploiter eux-mêmes les immenses richesses naturelles de leurs pays.

Bien sûr, on y mettra les formes. On dira aux opinions publiques que l’intervention de la France n’est qu’humanitaire, pour protéger nos ressortissants et séparer ces belligérants infernaux, avec un mandat de l’ONU bien entendu.

Ce n’est pas le retour de l’Empire Français... mais en fait, la consolidation de l’empire des multinationales françaises et alliées. Et il faut bien des hommes de paille pour couvrir cela, comme Ouattara pour la politique (formation USA FMI) et Soro pour la guerre, puisque Gbagbo a l’outrecuidance d’être parfois séduit par d’autres puissances (Chine, Russie…) qui pourraient contester une partie de la domination française.

UNE DES PLUS BELLES FARCES ELECTORALES

En conclusion, l’opération de reconquête de la Côte d’Ivoire par les néocolonialistes a été rondement menée. Depuis 2001, soutien actif et discret de la France aux rebelles pour conquérir le nord. Puis appel de Gbagbo à la France -accords de défense - suivi d’un non-soutien et d’une action de l’ONU pilotée par la France et les USA pour protéger en fait les rebelles de Soro et Ouattara. Accords de "papier froissé" de Marcoussis, Pretoria et Ouagadougou pour, entre autres, que l’ONU désarme le nord et rétablisse la légalité républicaine dans tout le pays, pour permette des élections libres et démocratiques. Mais au final, surtout pas de désarmement du nord et pression maximum pour que les présidentielles se déroulent quand même.

S’ensuivent évidemment des fraudes massives aux élections dans le nord tenu par la rébellion (au minimum, 591 000 faux votes estimés) pour donner la victoire à Ouattara, "président reconnu par la communauté internationale" et "garanti par l’ONU". Une des plus belles farces électorales qui nous fait revenir au 19ème siècle et première moitié du 20ème, avec "la France porteuse de civilisation" (confirmée par le discours de Sarkozy à Dakar).

CONSOLIDER UN NEO-ESCLAVAGISME DES POPULATIONS

Et pour terminer, soutien logistique actif de l’ONUCI, avec de nouveaux légionnaires français, "pour régulariser la situation à Abidjan, ...établir notre légalité à nous", en capturant le président Gbagbo, vainqueur des élections dans les zones non contrôlées par la rébellion, même si ce président n’est vraiment pas un modèle pour la démocratie, avec lui aussi pas mal de sang sur les mains.

La Côte d’Ivoire rentre donc dans le rang... de l’empire des multinationales qui pourront tout à loisir piller ce pays francophone d’Afrique et le Golfe de Guinée, les polluer un maximum et consolider un néo-esclavagisme des populations, maintenues dans un état de pauvreté extrême... ce qui génèrera comme à l’habitude un exode massif et vital vers la France... pour tenter de survivre, face au racisme et à la xénophobie du Front National qui feront bientôt consensus dans la Droite dure française. Après les "réserves humanistes" pour la forme, le MEDEF sera trop heureux de se procurer une main-d’oeuvre presque gratuite, serviable et corvéable à merci, en gagnant sur les deux tableaux, en France et en Afrique.

LA FRANCE POURRAIT BENEFICIER D’UN PRESTIGE CONSIDERABLE

Ainsi va l’Afrique, merveilleux continent, avec des populations d’une grande gentillesse, prêtes à vous accueillir et à vous rendre service, qui ne demandent qu’à vivre en paix et se développer socialement... mais qui ont le grand malheur de posséder des richesses naturelles, minières et pétrolières considérables sur leurs territoires.

Il n’est donc pas question d’exploiter et de partager équitablement ces richesses avec les populations locales, dans le cadre d’un développement durable et écologiquement responsable, ce qui donnerait à la France un prestige international considérable comme pays des Droits de l’Homme, humaniste et progressiste. Avec des avantages concurrentiels décisifs dans le monde pour notre économie, dans le cadre d’échanges gagnant-gagnant.

La vision néolibérale est toute autre. Les rapaces cupides du néocolonialisme et du néo-esclavagisme de la mondialisation sauvage pillent et exploitent les ressources des peuples jusqu’à épuisement, en manipulant les pouvoirs locaux à leur botte et en organisant s’il le faut des conflits armés, comme en Côte d’Ivoire.

En Afrique, les progressistes et humanistes sont balayés comme fétus de paille, tel Lumumba au Congo Kinshasa. Son discours d’accession à l’indépendance signant son arrêt de mort.

Bon, la Côte d’Ivoire, c’est fait... A qui le tour ? ... pour le rôle de la France "apporteuse de civilisation", pour "sortir l’homme Africain de son immobilisme" ? ... avec mandat de l’ONU, de préférence.

Sarkozy veut toujours en découdre au service de ses amis mais en Libye, ça se complique. Le dictateur Kadhafi semble plus coriace que prévu…

Jancap

URL de cet article 13531
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Philippe Bordas. Forcenés. Paris, Fayard 2008.
Bernard GENSANE
Ce très beau livre, qui montre à quel point le cyclisme relève du génie populaire et comment il a pu devenir une « province naturelle de la littérature française », me donne l’occasion d’évoquer des ouvrages qui m’ont, ces dernières années, aidé à réfléchir sur la pratique du vélo, sur le cyclisme professionnel et la place du sport dans notre société. Ce n’est pas l’argent qui pourrit le sport (l’argent, en soi, n’est rien), c’est le sport qui pourrit l’argent. La première étape du premier Tour de France en 1903 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Tout le savoir-faire de la politique conservatrice du 20ème siècle est déployé pour permettre à la richesse de convaincre la pauvreté d’user de sa liberté politique pour maintenir la richesse au pouvoir."

Aneurin Bevan (1897-1960)

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.