RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Et pendant ce temps là à Fallouja...

Qu’est-ce qui retarde le rapport de l’OMS sur les malformations congénitales irakiens ?

Une étude de l’Organisation mondiale de la Santé de 2012 sur les malformations congénitales en Irak n’a toujours pas été rendue publique.
(6 juin 2013)
 
Mozhgan Savabieaszfahani

Le Dr Mozhgan Savabieasfahani, originaire d’Iran, est une toxicologue environnementale basée dans le Michigan. Elle est l’auteure de plus de deux douzaines d’articles et commentaire scientifiques et d’un livre : "Pollution et dommages reproductifs" (DVM 2009).

Stérilité, fausses couches à répétition, morts-nés, et sévères malformations congénitales ont augmenté dans certaines parties d’Irak

L’Irak est empoisonné (1) . Trente-cinq millions d’Irakiens se réveillent chaque matin avec un cauchemar vivant de cancers infantiles, des cancers de l’adulte et de malformations congénitales. Cancers familiaux, cancers en amas et cancers multiples chez le même individu sont devenues fréquents en Irak.
 
Stérilité, fausses couches à répétition, morts-nés et malformations congénitales graves - certains n’ont jamais été décrites dans les livres de médecine - sont partout, en nombre croissant. Pris au piège de ce cauchemar infernal, des millions d’Irakiens luttent pour survivre, et ils appellent à l’aide (2).

Après une longue attente, la pression du public et l’attention des médias à cette catastrophe de santé publique ont entraîné une étude menée conjointement par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le ministère irakien de la Santé afin de déterminer la prévalence des malformations congénitales en Irak. Cette étude a débuté en Mai-Juin 2012 et a été achevée au début Octobre 2012. 

Le site de l’OMS affirme que cette étude de grande envergure a été menée à Bagdad (Karkh et Rasafa), Diyala, Anbar, Sulaymaniyah, Babel, Bassorah, Mossoul et Thi-Qar, avec 10.800 familles dans 18 districts avec taille un échantillonnage de 600 familles par district. 

L’ Independent (journal du Royaume-Uni) a indiqué (3) que cette étude devait être publiée en Novembre 2012. Mais le rapport n’est pas encore sorti.

Rapport gardé secret

En Mars 2013, un haut fonctionnaire (4) au ministère de la Santé irakien à Bagdad a discuté de la question avec la BBC et a déclaré que « toutes les études réalisées par le ministère de la Santé prouvent avec des preuves accablantes qu’il y a eu une augmentation des malformations congénitales et des cancers » en Irak.
 
Au cours du même documentaire de la BBC, appelé « Né sous une mauvaise étoile", deux autres chercheurs du ministère de la santé ont discuté de l’étude non publiée. Ils ont confirmé que ces cancers et ces malformations congénitales constituent une crise majeure pour la prochaine génération d’enfants irakiens. Ils ont confirmé expressément les augmentations simultanées des cancers et des anomalies congénitales dans trois gouvernorats - Ninive, Anbar et Najaf - reliant ces augmentations aux munitions utilisées pendant la guerre.

Pourquoi un rapport aussi important devrait-il être gardé secret ?

Dans une situation d’urgence sanitaire grave, comme nous le voyons en Irak, une telle étude approfondie de la santé publique doit être largement diffusée pour susciter un soutien et des recherches internationaux. Les experts médicaux, épidémiologistes, toxicologues environnementaux, personnel d’assainissement et spécialistes de la décontamination de l’environnement doivent être convoqués pour résoudre cette crise et sauver des vies.
 
Un délai de six mois pour la publication d’un tel rapport critique a laissé beaucoup d’entre nous inquiets et craignant qu’il puisse être supprimé.

En réponse à ce retard coûteux de la publication de ce rapport par l’OMS, 58 scientifiques (5), professionnels de santé et défenseurs des droits de l’homme ont récemment écrit à l’OMS et au ministère irakien de la Santé, pour demander la publication immédiate de ce rapport. Nous avons demandé que ce rapport d’importance mondiale soit publié immédiatement. Nous n’avons reçu aucune réponse à cette lettre. 

La lettre a été signée par des irakiens, iraniens, libanais, japonais, australiens, des universitaires américains et nord-européens et des personnalités publiques. Elles comprenaient Noam Chomsky, Ken Loach, John Tirman, Human Rights Now (Japon), Health Alliance International et des membre du conseil d’administration de BlackCommentator.com.
 
Nous attendons toujours une réponse de l’OMS. Pourquoi cet important rapport est-il ajourné ?

Une possible réponse a été proposée le 26 mai par The Gardian (journal anglais) . Il a signalé les récents commentaires (6) de Hans von Sponeck, ancien secrétaire général adjoint des Nations Unies : « Le gouvernement américain a cherché à empêcher l’OMS d’expertiser les zones du sud de l’Irak, où l’uranium appauvri a été utilisé et a causé des dangers sanitaires et environnementaux graves. » 

Il serait profondément affligeant que ce rapport de l’OMS soit retardé pour une telle raison. Après tant d’années de sanctions et de guerre, la santé publique de 35 millions d’Irakiens ne doit pas être prise en otage. Au lieu de cela, nous devons nous efforcer de sauver des vies aujourd’hui et prévenir toute nouvelle contamination de la terre avec les polluants de guerre. 

Sanctions meurtrières de l’ONU sur l’Irak

Rappelez-vous les sanctions meurtrières de l’ONU sur l’Irak. En 1995, ces sanctions ont dévasté l’infrastructure de santé publique irakienne et ont peut-être tué jusqu’à 576 000 enfants (7), selon les scientifiques de la FAO (Food and Agriculture Organization des Nations Unies). 

Dans cet état de vulnérabilité, l’Irak a été envahi. Le MSNBC (site informatif US) a rapporté(8) : "Entre 2002 et 2005, les forces américaines ont tiré 6 milliards de balles en Irak (quelque chose comme 300.000 pour chaque personne tuée) Ils ont également largué de 2.000 à 4.000 tonnes de bombes sur les villes irakiennes, laissant derrière elles un brouet de sorcière de contaminants et métaux toxiques, dont le plomb et le mercure qui sont des neurotoxines. " 

Depuis 2003, la santé de la mère et de l’enfant se sont encore détériorées en Irak, et les indicateurs de santé du pays sont maintenant parmi les plus pauvres du monde. L’état actuel de santé maternelle et infantile en Irak sera encore plus altéré si le rapport de l’OMS sur les malformations congénitales continue d’être inaccessible au public.

Le rapport de l’OMS permettra de préciser l’ampleur et l’évolution des malformations congénitales dans plusieurs gouvernorats irakiens, d’identifier les facteurs de risque possibles de ces anomalies congénitales, et d’évaluer le fardeau public de cet environnement sur la nation irakienne. L’information contenue dans ce rapport est essentielle pour informer et établir des priorités de politique de santé publique en Irak et dans la région au sens large.

La publication immédiate de ce rapport sera la première étape pour la mobilisation d’efforts mondiaux visant à protéger la santé publique d’une dégradation supplémentaire en Irak et dans toute la région. Une fois publié, le rapport permettra aux chercheurs de collaborer, poser les questions les plus pertinentes et conduire des études pour remédier à cette situation d’urgence sanitaire. 

Notes

(1) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3464374/pdf/128_2012_Article_817.pdf
Metal Contamination and the Epidemic of Congenital Birth Defects in Iraqi Cities - Bull Environ Contam Toxicol (2012) 89:937–944 DOI 10.1007/s00128-012-0817-2

(2) http://news.sky.com/story/606364/did-us-army-cause-iraq-birth-defects
Did US Army Cause Iraq Birth Defects ? 29 Mai 2008 (site info Britannique)

(3) http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/health-new...
Iraq records huge rise in birth defects : New study links increase with military action by Western force
Sarah Morrison 14 Octobre 2012

(4) https://www.youtube.com/watch?v=-W5TvnYaeN4
Un reportage de la BBC sur les malformations congénitales en Irak

(5) http://www.zcommunications.org/a-call-to-release-the-who-report-on-ira...
Un appel pour la publication du Rapport de l’OMS sur les malformations congénitales en Irak 18 Mai 2013 signé par 58 personnalités, médecins, chercheurs, scientifiques, personnalités politiques et autres.

(6) http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2013/may/26/iraqis-cant-turn-b...
We’ve moved on from the Iraq war – but Iraqis don’t have that choice 26 Mai 2013 article du Journal Britannique The Gardian A lire !

(7) http://www.nytimes.com/1995/12/01/world/iraq-sanctions-kill-children-u...
Les sanctions contre l’Irak tuent des enfants, selon le rapport de l’ONU
1er Décembre 1995 New York Times (grand journal US)

(8) http://tv.msnbc.com/2013/03/18/president-bush-promised-iraqi-civilians...
Bush a promis aux civils irakiens un avenir meilleur. Comment vivent-ils maintenant ?
18 Mars 2013

(traduction de l’anglais : Marie d’independentwho)

PS :En avril 2013, L’association japonaise Human Rights Now avait publié le rapport sur les malformations congénitales à Fallouja en Iraq. dues à l’utilisation d’arme à uranium appauvri et phosphore blanc par des soldats de même nationalité que ceux qui avaient employé l’agent orange au Viet-Nam. En toute impunité.

Ce n’est pas un hasard si c’est une association japonaise qui relève cette ignominie ; c’est le même très grand crime actuellement chez eux. Kazuko Ito souhaite que ce rapport soit diffusé aux média internationaux pour attirer l’attention du monde.

http://hrn.or.jp/eng/activity/area/iraq/press-release10-years-after-th...
C’est en anglais mais les photos…devraient être montrées à tous ces soldats et politiciens complètement dépassés. http://bellaciao.org/fr/IMG/pdf/leTresGrandCrime_2_-2.pdf

(source http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134995)

Mais ce rapport a du mal a sortir de l’OMS. Comme il se trouve encore des personnes pour s’en étonner :

voir le collectif independentwho Santé et nucléaire qui a organisé un forum scientifique et citoyen sur la radioprotection en 2012.
www.independentwho.org

Comme rien ne bouge, il organisera en 2014 un deuxième sur le thème des dommages génétiques dus à la contamination radioactive.

»» http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2013/06/201365101540408281.html
URL de cet article 21148
  

Eric Hazan. Changement de propriétaire. La guerre civile continue. Le Seuil, 2007
Bernard GENSANE
Très incisif et très complet livre du directeur des éditions La Fabrique (qui publie Rancière, Depardon, Benjamin etc.), ce texte n’est pas près de perdre de son actualité. Tout y est sur les conséquences extrêmement néfastes de l’élection de Sarkozy. Je me contenterai d’en citer le sombrement lucide incipit, et l’excipit qui force l’espoir. « Dimanche 6 mai 2007. Au bureau de vote, la cabine dont on tire les rideaux derrière soi pour mettre son bulletin dans l’enveloppe s’appelle un isoloir. On voit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je suis pour la vérité, peu importe qui le dit.
Je suis pour la justice, peu importe en faveur ou au détriment de qui.

Malcolm X

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.