Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Fake News : Ce titre du Washington Post est une fausse nouvelle.

Le 30 mars, le Washington Post, le blog du PDG d’Amazon Jeff Bezos, a publié un article sur l’expulsion de quelques diplomates ’occidentaux’ de Russie. Il s’agissait d’une mesure de rétorsion attendue et proportionnée à l’expulsion de diplomates russes de quelques pays ’occidentaux’.

L’article a été publié à l’origine sous le titre :

La Russie informe, l’un après l’autre, les ambassadeurs européens des dernières expulsions diplomatiques.

Cela apparait dans l’adresse web (URL) de l’article qui a été formée à partir du titre original lorsqu’il a été publié pour la première fois.

.../washingtonpost.com/world/europe/europe/one-by-one-by-one-russia-tells-european-ambassadors-of-latest-diplomatic-expulsions/2018/03/30/...

Les rédacteurs n’ont apparemment pas aimé le titre original. Il était factuellement correct, mais ne donnait pas de raison suffisante de haïr la Russie. Le titre original a donc été remplacé par un titre factuellement faux :

Un par un, les ambassadeurs européens apprennent qu’ils sont expulsés de Russie.

Pour mémoire : ’Ils’, c’est-à-dire les ambassadeurs, n’ont rien appris de tel. La Russie n’a expulsé aucun ambassadeur. L’article qui suit ce titre mensonger ne prétend d’ailleurs à aucun moment que la Russie l’ait fait.

Le mensonge flagrant du titre a été immédiatement pointé dans les commentaires de l’article. Le compte Twitter @WashingtonPost Twitter a été informé de ’ l’erreur ’.

Trois jours plus tard, le Post n’a toujours pas corrigé le titre. Le titre mensonger est toujours en ligne sur son site web. La plupart des visiteurs du site du Washington Post ne liront pas l’article. Ils parcourent les gros titres du site et, ce faisant, ils absorbent une dose quotidienne de haine de la Russie.

La devise du Post, écrite bien en évidence sous son nom, est ’La démocratie meurt dans les ténèbres’. Lorsqu’il se livre à une pareille propagande, le journal est de toute évidence un ennemi de la démocratie et du droit du public à être bien informé. Se mettre bien avec des tyrans sans foi ni loi, comme le fait Bezos, le propriétaire du Post, est évidemment plus rentable que le reportage factuel.

La prochaine fois que le Post se plaindra des fausses nouvelles et exigera que des blogs comme le nôtre soient censurés, tout ce qui précède lui sera jeté à la figure.

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2018/04/this-washington-post-headline-is-...
URL de cet article 33152
   
Communication aux lecteurs
N’extradez pas Julian Assange ! #FreeAssange #Unity4J
Via Wikileaks, Julian Assange a rendu un fier service au monde entier, en rendant compte des crimes de guerre américains, de l’espionnage de leurs alliés, et d’autres secrets peu reluisants des organisations, entreprises et régimes les plus puissants de la planète. Cela n’a pas fait de lui l’ami de l’État profond américain. Tant Obama que Clinton ou Trump ont déclaré que son arrestation devrait être une priorité. Récemment, nous avons reçu la confirmation [1] qu’il a été inculpé en secret de manière à le faire extrader vers les USA aussitôt qu’il aura pu être arrêté.

suite : https://internal.diem25.org/fr/petitions/1


Vous avez une minute ?

Même Thème
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« La politique étrangère américaine est ignoble car non seulement les États-Unis viennent dans votre pays et tuent tous vos proches, mais ce qui est pire, je trouve, c’est qu’ils reviennent vingt ans plus tard et font un film pour montrer que tuer vos proches a rendu leurs soldats tristes. »

Frankie Boyle, humoriste écossais


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.