RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

FEU – poèmes Jaunes

Recueil de textes né au cœur des ronds-points et des manifestations de Gilets Jaunes, il témoigne de ce combat historique, par le biais d’une évocation poétique sans concession de la répression contre ce mouvement mais aussi de la ferveur et du courage des militants. Les droits d’auteur seront reversés intégralement au Collectif des Mutilés pour l’Exemple. Merci de votre soutien sur : poemesjaunes@gmail.com

FEU – poèmes Jaunes

FEU - comme symbole des ronds-points où tout a débuté.

FEU - comme l’âtre auprès duquel on se réunit, on se serre, on se réchauffe, on fait fraternité, on fait corps pour ne plus avoir froid, pour ne plus être seul, pour ne plus avoir peur de la nuit autour.

FEU - comme une rencontre entre humains, citoyens où l’on parle enfin, on échange, on démystifie, on pose des mots, on réfléchit, on théorise, on organise, on milite, on planifie, on construit un avenir en commun.

FEU - comme la joie, comme l’énergie, comme la force, comme la folie, comme la lumière, comme l’espoir qui a animé et anime encore les Gilets Jaunes.

FEU - de nos colonies de vacances, de nos campings en campagne, de nos cabanes sauvages, de nos rêves d’enfants et de notre liberté retrouvée.

FEU - comme un phare que l’on perçoit de loin, comme un repère, comme une bouée, comme un lieu de ralliement, comme le sentiment d’exister et d’être vu.

FEU - comme un cri de fête, un cri d’étonnement, un cri de colère, un cri de peur, comme un slogan.

FEU - d’artifice, de Bengale, de cocktail, de barricade comme la rage de ne pas être entendu, comme violence d’être méprisé, comme la dévastation de n’avoir rien à perdre, comme l’embrasement de la révolte.

FEU - comme un ordre donné de tirer sur la foule en liesse, comme les salves des grenadiers, comme la mitraille sur les champs, comme la fusillade dans les rues, comme la rafale des condamnés.

FEU - comme les tirs de flash-ball, de LBD40, de GLIF4, de GMD, de DMD, de GM2L, de lacrymos, comme les poumons suffoqués, les yeux éborgnés, les mains amputées, les visages fracassés, les bleus et les plaies, les corps mutilés, les âmes dévastés, les vies sacrifiées, les citoyens assassinés.

FEU - comme tir de barrage, comme réplique d’images face à l’insoutenable, comme salve de mots face à l’indicible, comme révolte de poésie face à la peur, comme insurrection de pages face à l’oppression.

FEU - pour dire la vérité et la dire en poète, pour consoler les blessés, pour ancrer la mémoire, pour porter les voix, pour libérer de la colère, pour attiser l’indignation, pour continuer de ne plus accepter l’inacceptable.

FEU - rebelle et Jaune, comme le soleil.

FEU !


L’automne 2020 marquera le deuxième anniversaire du mouvement des Gilets Jaunes qui a durablement impacté le paysage social et politique français et qui n’a pas fini de peser dans les luttes actuelles.

Feu - poèmes Jaunes, est un recueil de textes né au cœur des ronds-points et des manifestations et qui témoigne de ce combat historique, par le biais d’une évocation poétique sans concession de la répression contre ce mouvement mais aussi de la ferveur et du courage des militants.

Ecrit par deux poètes engagés aux côtés des Gilets Jaunes, ce livre est également un hommage à différentes personnalités liées directement ou indirectement à ces mobilisations qui continuent de nous inspirer (Fred Vuillaume, Zineb Redouane, Christophe Dettinger, Steve, François Boulot, David Dufresne, Les mutilés...).


Les auteurs :

- Cathy Jurado, autrice.

- Laurent Thinès, neurochirurgien et militant contre les armes sub-létales (LBD 40, grenades).

Editeur : Le Temps des Cerises – Collection Le Merle Moqueur


Ce recueil, dans l’esprit GJ, est un livre solidaire : les droits d’auteur seront reversés intégralement au Collectif des Mutilés pour l’Exemple* et l’ouvrage n’existera que grâce à la participation de tous.

Il est proposé en souscription (prix de vente : 12€) : pour recevoir le formulaire de précommande du livre par retour de courrier – envoyez vos nom, prénom et adresse postale à :

==> poemesjaunes@gmail.com

Liens à partager :

Tweeter https://twitter.com/ThinesAuteur/status/1284193631235186688

Facebook https://www.facebook.com/Thinesauteur/posts/308894767157212

Merci de votre soutien !

* le Collectif des Mutilés pour l’Exemple aide et soutient les Gilets Jaunes grièvement blessés.

»» https://blogs.mediapart.fr/laurent-thines/blog/180720/feu-poemes-jaune...
URL de cet article 36314
  

La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si le Président se présente devant le Peuple drapé dans la bannière étoilée, il gagnera... surtout si l’opposition donne l’impression de brandir le drapeau blanc de la défaite. Le peuple américain ne savait même pas où se trouvait l’île de la Grenade - ce n’avait aucune importance. La raison que nous avons avancée pour l’invasion - protéger les citoyens américains se trouvant sur l’île - était complètement bidon. Mais la réaction du peuple Américain a été comme prévue. Ils n’avaient pas la moindre idée de ce qui se passait, mais ils ont suivi aveuglement le Président et le Drapeau. Ils le font toujours ! ».

Irving Kristol, conseiller présidentiel, en 1986 devant l’American Enterprise Institute

Le 25 octobre 1983, alors que les États-Unis sont encore sous le choc de l’attentat de Beyrouth, Ronald Reagan ordonne l’invasion de la Grenade dans les Caraïbes où le gouvernement de Maurice Bishop a noué des liens avec Cuba. Les États-Unis, qui sont parvenus à faire croire à la communauté internationale que l’île est devenue une base soviétique abritant plus de 200 avions de combat, débarquent sans rencontrer de résistance militaire et installent un protectorat. La manoeuvre permet de redorer le blason de la Maison-Blanche.

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.