RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Hypocrisie bourgeoise.

Président de la République, Gouvernement, préfets, maires des grandes et petites communes, journalistes, bref tout l’appareil étatique et médiatique de la bourgeoisie est mobilisé pour « lutter contre le racisme et l’antisémitisme ». Le ministre de l’intérieur Manuel Valls va jusqu’à adresser aux préfets une circulaire qui commence ainsi « La lutte contre le racisme et l’antisémitisme est une préoccupation essentielle du Gouvernement et exige une action énergique » (1) . La France est ainsi invitée à mener ce grand combat élevé au rang des causes et des priorités nationales. Valls, qui rêve de devenir Président de la République, instrumentalise ainsi « la lutte contre le racisme et l’antisémitisme » pour plaire à la bourgeoisie et pour mieux détourner les travailleurs et les masses populaires des vrais problèmes qui les rongent au quotidien. L’agitation du gouvernement autour de ce thème n’a d’égal que son silence sur la souffrance sociale, sur le chômage et la précarité qui plongent l’individu dans l’incertitude et l’insécurité économique la plus totale.

L’Etat, à travers le ministre de l’intérieur Manuel Valls, donne directement des ordres aux juges leur demandant « de prendre leur responsabilité », c’est-à-dire interdire, vaille que vaille, le spectacle de l’humoriste Dieudonné. A peine l’ordonnance du Tribunal Administratif publiée, le Conseil d’Etat a pu statuer en un temps record ! Seulement quelques heures ont séparé la décision du tribunal administratif favorable à Dieudonné et celle du Conseil d’Etat interdisant son spectacle ! Tout était planifié d’avance. Le Conseil d’Etat, pour justifier sa décision va jusqu’à inventer des expressions étranges comme « l’atteinte à la cohésion nationale » par exemple ! Comprenne qui pourra.

Depuis, toutes les décisions prises par les tribunaux administratifs et le Conseil d’Etat vont dans le même sens : le spectacle est interdit conformément à la volonté du ministre de l’intérieur Manuel Valls. Le principe de séparation des pouvoirs cher à Montesquieu, une fois encore, est démenti par les faits. L’Etat de Droit, c’est le droit au service de l’Etat. Le droit bourgeois ne peut s’élever au dessus des intérêts de la classe qui l’impose. Il est le reflet même de ces intérêts.

Valls et Hollande ne sont pas antiracistes , ils sont les serviteurs de la classe qui les a hissés à la tête de l’Etat. Ils ne sont là que pour consolider les privilèges de la classe dominante. Le nouveau cadeau offert au patronat dans le cadre du « pacte de responsabilité » en est une preuve supplémentaire. Car autant Valls est prompt et « énergique » à censurer et à interdire le spectacle de Dieudonné, autant il est resté muet sur les licenciements des travailleurs de Goodyear et de la Redoute pour ne citer que ces deux entreprises. Censurer une représentation est beaucoup plus facile que d’interdire les licenciements collectifs. La soumission de Valls, de Hollande et de tout le gouvernement au despotisme patronal est totale.

Valls qui fait le fanfaron aujourd’hui en jouant les antiracistes, est d’une grande lâcheté, d’une hypocrisie et d’un opportunisme sans bornes. Comment peut-il encore oser affirmer haut et fort qu’il lutte contre « toutes les formes de racisme » lorsque, en même temps, il affiche fièrement et ostensiblement un mépris sans limites à l’égard des Roms et inflige aux sans papiers des souffrances et des humiliations insupportables ? Ses propos concernant les Roms, population sans défense, rejoignent ceux tenus par Le Pen, président d’honneur du Front National et ami de Dieudonné, pour qui « les Roms comme les oiseaux volent naturellement ». Mais Le Pen et le FN, protégés par la classe dominante et ses médias qui déversent quotidiennement des flots de propos racistes, sont des habitués de ce genre de déclarations. Ainsi ce qui est interdit pour les uns est permis pour les autres.

Rappelons également que lorsque Monsieur Valls était Maire d’Evry, il trouvait qu’il y avait trop de noirs dans sa ville. Il demande alors à Christian Gravel, son directeur de cabinet : « (…) Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… » !

Toute la carrière de valls est construite sur le terrain de la sécurité, de la xénophobie et de la haine des travailleurs immigrés et de leurs enfants comme les Le Pen, père et fille, et Sarkozy. Il attise la haine entre citoyens pour mieux les diviser en jouant sur les préjugés nationaux, raciaux et religieux.

Hollande, qui est derrière Valls dans cette affaire de censure, a choisi de lui apporter son soutien, du pays le plus démocratique et le plus respectueux des droits de l’homme et surtout ceux de la femme, l’Arabie Saoudite ! En visite dans ce pays en compagnie d’une kyrielle de patrons (Ariva,Thalès,Veolia, Vinci, BNP, Sanofi etc.), le Président de la République martèle son soutien à Valls et sa détermination à combattre le racisme, l’antisémitisme et tutti quanti. Rappelons tout de même que les travailleurs étrangers sont considérés et traités dans ce pays comme des esclaves. Cette monarchie d’un autre âge dont « Les châtiments cruels et inhumains sont régulièrement prononcés par les tribunaux saoudiens. Le nombre d’hommes et de femmes décapités dans ce pays ami des États-Unis et de l’Europe ne cesse d’augmenter (2). En Arabie Saoudite, les manifestations sont strictement interdites comme d’ailleurs les partis politiques, les syndicats et les associations. Aucune critique du roi et aucune opposition à son gouvernement ne sont tolérées dans cette monarchie absolutiste » (3) . « La lutte contre toutes les formes de racisme » claironnée en France s’efface totalement face aux intérêts de la bourgeoisie.

Mais c’est surtout Israël que Hollande et Valls admirent le plus. Selon le Président de la République « c’est sans doute au PS que l’on trouve le plus grand nombre d’amis d’Israël et du peuple juif » (4). « Je suis lié de manière éternelle à Israël » renchérit le premier flic de France lors des primaires socialistes (5). Or Israël est considéré par l’immense majorité des peuples de la planète comme l’Etat le plus raciste au monde. Ici le racisme est érigé en institution. Israël est un Etat replié sur lui-même et dirigé par un gouvernement d’extrémistes et de fanatiques. Israël est au-dessus des lois, des conventions et de toutes les résolutions des Nations Unies. Il ne supporte ni contradiction, ni critique. Toute contestation, toute opposition et toute dénonciation de l’entité sioniste sont impitoyablement réprimées. Et l’antisionisme est confondu délibérément avec l’antisémitisme.

Dieudonné au lieu de combattre le sionisme en tant que mouvement politique et idéologique, qui au départ était loin d’être représentatif de tous les juifs du monde, a préféré s’allier avec l’extrême droite ennemie des travailleurs et des classes populaires. Dieudonné au lieu de s’attaquer au capitalisme et à la classe qui le porte, la bourgeoisie, il a choisi de concentrer sa critique sur une communauté religieuse. Son « anti-système » est une imposture.

La propagande de Hollande et de Valls contre le racisme et l’antisémitisme n’est qu’une manière, parmi tant d’autres, de cacher leur véritable mission, servir les riches et les puissants.

Toute l’histoire du Parti « Socialiste » n’est que trahisons des aspirations et des intérêts des classes populaires.

Mohamed Belaali

(1) http://www.leparisien.fr/politique/la-circulaire-anti-dieudonne-de-valls-aux-prefets-06-01-2014-3467133.php

(2) http://www.amnesty.org/fr/region/saudi-arabia/report-2012

(3) http://www.belaali.com/article-arabie-saoudite-le-silence-complice-des-bourgeoisies-occidentales-sur-les-revoltes-populaires-109557989.html

(4) http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/fran%C3%A7ois-hollande-re%C3%A7oit-le-crif

(5) http://jforum.fr/forum/france/article/francois-hollande-et-israel


URL de cet article 24122
  

SALARIÉS, SI VOUS SAVIEZ... DIX IDÉES RECUES SUR LE TRAVAIL EN FRANCE
Gérard FILOCHE
« Le droit du licenciement doit être assoupli », « les 35 heures n’ont pas profité aux salariés », « les charges sociales sont trop lourdes », « les fonctionnaires sont des privilégiés », « à terme, on ne pourra plus financer les retraites », etc. Telles sont quelques-unes des idées reçues qui dominent le débat public sur le travail en France. En dix réponses critiques, chiffres à l’appui, Gérard Filoche bat ici en brèche ces préjugés distillés par la vulgate néolibérale pour tenter de liquider un siècle de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Nous avons abattu un nombre incroyable de personnes, mais à ma connaissance, aucune ne s’est jamais avérée être une menace"

Stanley McChrystal,
ex Commandant des forces armées U.S en Afganistan
(Propos rapportés par le New York Times, 27/3/2010).

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.