Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Immigration corvéable : le « Permis Z » de G.W. Bush soutenu par une majorité du Sénat.

Allan McDonald - Aucun mur ne pourra arrêter la faim.

solidaritéS, 30 mai 2007.

L’emploi d’une frange croissante de migrant-e-s sans statut légal exerce une pression croissante sur les conditions de rétribution et de travail de secteurs de plus en plus étendus du salariat.

C’est dans ce contexte, qu’on assiste aujourd’hui à la formalisation de régimes juridiques d’exception pour ces salarié-e-s discriminés, dans le cadre de l’OMC, mais aussi des grands Etats du Nord, comme la France ou les Etats-Unis. George W. Bush vient en effet d’obtenir une majorité au Sénat pour son « Permis Z », qui vise à enregister tous les « clandestins » en vue d’une admission très provisoire.

Depuis les années 80-90, dans les pays industrialisés, la montée régulière du taux de chômage, le développement d’un sous-emploi de longue durée, les attaques répétées contre la prévoyance sociale et les services publics, mais aussi la mise en concurrence accrue des salarié-e-s à l’échelle internationale (libre-échange et libéralisation des flux de capitaux) ont conduit à une dégradation durable des conditions de vie d’une fraction croissante des travailleurs-euses. Cette offensive généralisée repose sur la reconstitution d’une « armée de réserve industrielle » à l’échelle internationale, pour faire jouer directement la pression d’une masse de sous-employé-e-s sans droits sur les troupes actives du salariat. (...)

La régularisation temporaire dont il est question est réservée à ceux-celles des sans papiers qui pourront prouver qu’ils étaient sur le territoire en janvier 2007, moyennant une amende de 1000 $, une inscription au « casier judiciaire » de leur infraction et la requête d’un permis Z qui leur accorde un statut légal de trois fois 2 ans (avec une année passée au-dehors des USA entre chaque terme), mais sans droit aux prestations sociales. Ils-elles ne pourront faire venir leur conjoint ou leurs enfants, que s’ils-elles peuvent prouver qu’ils-elles ont les moyens de les entretenir et de les assurer contre la maladie. La mise au chômage signifiera aussi la perte immédiate de la régularisation temporaire ! (...)

- Lire l’ article www.solidarites.ch

L’Amérique lacérée par les barbelés, par Alesandro Portelli.

Travailleurs Sans-Papiers et Economie Informelle aux Etats-Unis : De Mal Empire, par par Richard D. Vogel.


L’organisation des soins aux Etats-Unis : la sacralisation du « tout privé », par José Caudron.

URL de cet article 5126
   
Même Thème
La Machine de guerre américaine
Peter Dale SCOTT
« J’avais dit du précédent livre éblouissant de Peter Dale Scott traitant de ce sujet, (Drugs, Oil and War) "qu’il faisait passer la plupart des explications journalistiques et universitaires concernant nos interventions passées et présentes pour une propagande gouvernementale écrite pour les enfants’. Son dernier ouvrage est encore meilleur. Lisez-le ! » - Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagone Papers Ce livre stimulant et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Moins vous êtes, plus vous avez... Ainsi, toutes les passions et toutes les activités sont englouties dans la cupidité.

Karl Marx


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.