RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Industrialisation de la fraude fiscale… et rondes effrénées de millionnaires dans les rangs du personnel politique.

Industrialisation de la fraude fiscale… et rondes effrénées de millionnaires dans les rangs du personnel politique. (Ou comment les « parasites fiscaux » ruinent l’économie mondiale)

(Première partie)

Vous avez dit crise ? (Les paradis fiscaux, ne sont pas que fiscaux, car toutes les grandes banques internationales, les fonds spéculatifs, et « la toute puissante finance spéculative », sont largement représentés dans ce genre de "territoires". (Les banques JP Morgan et Goldman Sachs, nuisent à un niveau et sur un créneau tout à fait particulier) Les grandes banques françaises, y sont quant à elles, surreprésentées ! * La Société générale, le Crédit Agricole et BNP Paribas, disposent d’une multitude de filiales dans ces territoires parasites.

* La Société générale dispose de 91 filiales offshore, la Crédit Agricole, 150 filiales offshore, BNP Paribas, 334 filiales offshore…

Par duplicité, les postillonneurs accrédités, les spécialistes autoproclamés, les présentateurs-rices de journaux télévisés ou radiophoniques, et les "reporters" de médias "papiers", – dont une partie non-négligeable, appartiennent au cercle (très discrets-es) des « millionnaires » ! –, minimisent la chose… n’évoquant que « optimisation fiscale » "permise" ou « évasion fiscale » "légale", etc. Cette rhétorique bien huilée, n’a pas d’autre fin en soi que de minimiser le plus possible les faits réels. Il est devenu impératif d’édulcorer ces pratiques…, urgent de taire ce "savoir-faire" qui ne sert que les intérêts des plus riches, creuse les inégalités et ruinent l’économie réelle. Ces pratiques malsaines, contribuent à tous les dérapages que l’on sait. C’est avant tout, une forme de délinquance, dont la seule règle est de « contourner la loi » ! (il s’agit d’interpréter * les lacunes juridiques, que le personnel politique a peut-être intentionnellement négligé (?))

* La finance spéculative, c’est : des milliers de bureaux d’avocats "fiscalistes" et de cabinets comptables dans le monde…, c’est des centaines de milliers de consultants et de "conseillers" fiscaux, qui travaillent au repérage minutieux de lacunes dans la législation. Ces "experts" de la triche fiscale, passent à la loupe le maquis des réglementations fiscales les plus complexes, pour y débusquer les failles où ils pourront s’engouffrer… Ce savoir faire (très spécial) est rémunéré à prix d’or ! Les pratiques fiscales douteuses aboutissent à l’élaboration de montages financiers complexes, s’étendant à plusieurs pays, que ces spécialistes en « dissimulation fiscale » proposent à leurs riches clients, afin que ceux-ci payent le moins d’impôts possible… ou carrément pas d’impôts ! A titre d’exemple, il est sain de rappeler le pourcentage d’imposition de deux géants de l’économie étasunienne. Le pourcentage d’imposition de General Electric et de Google se situe respectivement, à 2,3% et 2,4%, une misère ! (le géant du net, loge aux Bermudes le droit d’utiliser sa marque, droit qu’il fait payer à ses filiales) Ce ne sont évidemment pas les seuls à bénéficier d’un tel privilège…, toutes les entreprises françaises du CAC40 disposent de nombreuses filiales dans les « parasites fiscaux », et ont en moyenne un taux d’imposition de seulement 8% ! Certaines d’entre elles, se paient le luxe d’un taux à… 0% (et ne paient donc pas d’impôts !) C’est à cause de ces "conseillers" fiscaux (ou "conseillers" en « optimisation fiscale ») qui ne défendent que les intérêts de leurs riches clients, au détriment de l’intérêt général et de l’économie réelle, que la France perd entre 60 et 80 milliards d’euros par an ! Et au niveau mondial, ils font bien pire !…, leurs "conseils" grassement rémunéré, coûte à l’économie réelle mondiale, 26000 milliards de dollars par an ! C’est cette gigantesque montagne de fric qui serait dissimulée, via les « territoires obscures »…

Préambule : il est inutile, je crois (?), de fanfaronner sur le sort qui est promis à la France… Après le renvoi du clan sarkozyste par les Français-es, parce qu’ils-elles avaient lâché la France dans un triste état – un « pays en quasi faillite », selon Fillon –, non sans avoir soigneusement dilapidé les caisses de L’État… et contribué au doublement de la dette ! Ils-elles purent tranquillement reprendre leurs anciennes activités : conseiller et dissimuler de l’argent, faire du fric sur le dos des autres. Ceci dit, les deux principaux protagonistes de cette triste affaire, * le duo Copé-sarkozy, osent prétendre se présenter en "recours", au cas où les évènements tourneraient à une guerre civile (qu’ils-elles alimentent par des déclarations guerrières) ! Il est salutaire de rappeler, que non seulement ils ont activement participé à la ruine de la France, mais cela ne les a jamais empêché de "conseiller" (tout au long de leurs longues carrières politiques) leurs très riches clientèles, aux dépens de l’intérêt général et du peuple français !... Un "recours" on ne peut plus intéressé, donc !

* Son prédécesseur Chirac, ne fut pas en reste, et opéra durant 18 ans à la Méry de Paris, suivit de 12 années d’affilé à la présidence de la république (il touche actuellement 19081 euros de retraite par mois (et ne paie toujours pas de loyer) !

Un duo politico-affairiste, particulièrement actif…

Le duo décomplexé Copé-sarkozy et leurs complices, contribuèrent à accélérer la faillite de la France, à vider les caisses de L’État et à amplifier la dette… mais suite à l’effet produit par l’affaire Cahuzac dans l’opinion, et les nombreuses réactions (de faux-culs) qu’elle provoqua dans le microcosme politique, Copé déclara (très opportunément) pour la énième fois !, qu’il allait "raccrocher" sa « robe d’avocat » (après avoir cessé son activité dans le cabinet d’avocat d’affaires (voir plus bas), tout en continuant… son activité mais en qualité « de conseil à titre privé » !), bien que depuis 2007, il encaisse (imperturbablement) la modique somme de… 20000 (?) euros par mois… grâce aux "conseils" qu’il dispensait, (? Peut-être qu’actuellement, il "conseil" ses riches clients à titre privé ?), dans l’un des plus importants cabinets d’avocats d’affaires (Gide-Loyrette-Nouel) – conseils fiscaux et financiers, sans doute – et c’est encore lui, en tant qu’avocat-conseil du fameux cabinet d’avocats d’affaires, (alors qu’il avait occupé le poste de ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire, auquel il fut ajouté : de la réforme de l’État…), qui supervisa le dossier de privatisation de GDF-suez !… très certainement dans l’intérêt général !? – bonjour le « conflit d’intérêts » ! – Mais cet homme demeure une véritable énigme !… même en déclarant ne travailler qu’à temps partiel dans le fameux cabinet d’avocats d’affaires… « Comment faisait-il pour "gérer" autant d’activités lucratives à la fois ? Mystère ! » Jugez-en par vous-même… Ancien maître de conférence d’économie et de finances locales (? Voir plus bas, Dexia) à science-po (l’école qui formatent à la pensée unique les élites néolibérales), et simultanément membre du conseil de surveillance de Dexia Crédit local de France, qui fut renflouée deux fois par les États belge et français (mais en vain), cette dernière fut au centre d’une polémique portant sur des placements financiers plus que douteux…) secrétaire général de l’Ump (la seconde fois, il fut carrément accusé de tricherie !), maire de Meaux (et toutes les casquettes annexes), député de Seine-et-Marne, après avoir été obligé de démissionner de la fonction de conseiller régional… En ce qui concerne sarkozy, (de très nombreux articles, souvent parfaitement documentés, ont été écrit sur sa longue (trop longue) carrière politique, et les nombreuse affaires politico-judiciaires y attenant), mais il ne vous a certainement pas échappé que dans les annales de la Ve République, c’est le seul élu à la présidence de la république, à avoir exercé une activité, (avant… et après mandats électoraux … (entre, on n’en sait toujours pas ?)), qui est un rapport direct avec le "conseil" fiscaliste et financier dans l’intérêt exclusif de riches clients (encore aujourd’hui, il est l’un des associés d’un cabinet d’avocats d’affaires...) (re)Bonjour le « conflit d’intérêts » !

Il est évidemment qu’ils ne sont pas les seuls dans ce cas, loin de là, car des mandatés de tous bords en firent tout autant… profitant d’un système qui leur était favorable, ils-elles purent s’enrichir (pendant et après) en s’appuyant sur leurs mandats électifs !, mais ces deux là aimait l’argent de manière très ostentatoire… et voulurent même, le "décomplexé" !…

Si la France est à l’agonie aujourd’hui, c’est à cause de ces 17 années de politique néolibérale (et ultralibérale en ce qui concerne le mandat de sarkozy), mais c’est aussi parce que les sociaux-démocrates ont adopté depuis plus d’un an, les mêmes objectifs économico-sociaux que leurs prédécesseurs ! Les turpitudes du clan sarkozyste, ajoutées aux nombreuses "saignées" sociale-démocrates, font que la combinaison * de ces deux "traitements de chocs", concoururent à installer durablement la France dans une spirale mortifère… Endettement… Austérité… Récession… qui finiront sans doute par l’achever !?…

* Le pillage systématique de la France au profit d’une minorité, et les "saignées" social-libérales.

Prochaine étape ? Les rats abandonnerons très prochainement le "Titanic" pour d’autres victimes… et la France rejoindra la cohorte des États qui ont faillis, c.-à-d., les États qui ont tellement été saigné à blanc par la "Troïka" (et leurs complices du personnel politique), qu’ils se trouvent acculés à la misère et où la colère gronde !…

– La "Troïka", est constituée d’un groupe de structures organisationnelles, représentatif d’intérêts strictement privés, dont les bénéficiaires sont ** de grands groupes financiers, d’importantes banques d’affaires (dont la banque Goldman Sachs, qui a su placer ses anciens collaborateurs à l’intérieur de ces organisations) et de nombreux fonds spéculatifs (hedge fund) et entreprises de capital-investissement, qui profitent en toute quiétude d’une situation (catastrophique pour le peuple) qu’ils ont largement contribué à créer !

** L’industrie financière ou la finance spéculative

Cette conjoncture ne peut pas nous réjouir, car, une fois que les rats (profiteurs et spéculateurs de tous poils) auront abandonné la France à son triste sort, non sans avoir vidé consciencieusement les caisses de l’État… et dévasté ce qui lui restait d’industrie !, l’une des conséquences prévisibles, – la plus injuste qui soit, puisqu’elle touchera prioritairement les plus démunis-es ! –, est d’imposer aux États d’importantes diminutions budgétaires, et tout particulièrement les budgets social et culturel (comme en Grèce actuellement, où de telles décisions font le lit de néo-nazis et de fachos de toutes espèces) !

En précisant bien, que d’autre États européens l’auront devancé, en ce sens qu’ils furent pillés de la même manière par les mêmes organisations (internationales et européennes) et que cela profita essentiellement à l’économie financière et au détriment des États… Tout cela ne provoqua pas de réelles réactions hostiles (sauf dans les pays concernés), ni ne souleva de vague de protestations ou d’indignations (idem), et encore moins un « rejet franc et massif » de la part des "partenaires" européens !… Nous voilà prévenus ! D’autre part, les États européens pris dans la nasse des spéculateurs financiers, se débattent (pour la plupart) seuls ! La tornade financière que ceux-ci auront méthodiquement créée, entrainera systématiquement lesdits États dans une spirale mortifère… Car ceux-ci s’épuisant à rembourser les intérêts de la dette (tout en respectant les clauses de l’"accord" – les diktats – les liant à la "Troïka"), s’endetterons massivement… en empruntant sur le marché financier à des taux prohibitifs… ! Ce qui amènera les gouvernants, (certains d’entre-eux sont d’anciens cadres de la banque Goldman Sachs), des États endettés jusqu’au trognon, à prendre des mesures de plus en plus restrictives qui contraindrons le peuple à subir des cures d’austérité à répétition… Tout cela aboutira immanquablement à une grave récession…

Les premières victimes de cette injustice programmée, furent l’Irlande, la Grèce, l’Espagne, le Portugal, Malte… les autres États européens sont sur liste d’attente !, car les charognards, qui se sont enrichis en s’acharnant sur ces États, ne lâcherons pas leur proie aussi facilement, et iront le moment venu ruiner d’autres États européens… sans que l’Europe, (la CE ou le Parlement européen, ni personne d’ailleurs…), intervienne pour stopper le massacre et ne les inquiète !… Voilà la vérité.

De la fuite dans les idées…

Comme d’hab., c’est le peuple qui paiera le plus lourd tribut !... Mais ses épreuves ne s’arrêteront pas là, car en désespoir de cause, le peuple déboussolé, écœuré par tant de servilité de la part du personnel politique (et pour certains-es membres de la représentation nationale, par un tel niveau de corruption…), se tournera (pour son malheur) vers d’autres discoureurs, en l’occurrence, vers une "alternance-fusionnelle" droitiste. Ce fut (hélas) le cas dans de nombreux pays européens ; et en France, ce sera très certainement une sorte de coalition circonstancielle, entre, ce qui restera de l’Ump (après de mémorables gamelles dans l’opinion publique, voir plus bas) et le Fn… gonflé à bloc ! De cette pseudo-alliance, – où l’un voudrait bouffer l’autre –, c’est très probablement le Fn qui en sortira victorieux ?! Il s’emparera prestement du manche…, fera prévaloir ses exigences et imposera ses propres directives !… – étant donné le fonctionnement du système électoral actuel, il réclamera l’occupation de postes clés par ses cadres et la suprématie du nombre de ses élus-es – Les ralliés-es umpistes, (j’allais écrire, « les rescapés-es umpistes », y compris la Droite forte, qui ne s’est jamais fait pas prier pour "piller" les thèmes frontistes… ne pourra continuer à faire illusion ! Il en sera de même en ce qui concerne la Droite populaire (les fachos honteux…), privée d’une surenchère commode pour donner le change, sera vite absorbée, et ira alimenter la "popularité" de la cheftaine frontiste ! Ce scénario catastrophe, (pour les stratèges umpistes et pour la France), n’a été possible qu’après adoption des thèses frontistes par le clan sarkozyste, puis par une majorité de mandatés umpistes. Le Fn peut les remercier chaleureusement, car avant et après leur (quasi certaine) défaite, les anciens mandatés umpistes se dissoudrons, et/ou se rallierons comme un seul homme… derrière leur nouveau "grand" parti et son chef !, et dans ce cas, il sera fortement question de cheftaine !… Voilà la triste réalité…

(Fin de la première partie)

Allez, portez-vous bien… et à bientôt sans doute ?

sergio

URL de cet article 20712
  

HOLLYWOOD PROPAGANDA
MATTHEW ALFORD
Examinant le fonctionnement interne de l’industrie hollywoodienne, cet ouvrage révèle les liens étroits entre le cinéma et les forces politiques américaines les plus réactionnaires. Ses analyses détaillées de nombreux films démontrent qu’Hollywood, loin d’être le lieu d’expression de la gauche américaine, n’est que le versant culturel d’une politique impérialiste. Alors que des films comme Transformers, Terminator ou La Chute du faucon noir, ouvertement financés par l’armée, glorifient l’hégémonie (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ne nous flattons pas trop de nos victoires sur la nature ; elle se venge de chacune d’elles.

Friedrich Engels

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.