RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Israël : Walker dit la vérité mais la Ligue Anti-diffamation* ne veut pas le savoir (Countercurrents)

… l’ADL a violemment fustigé Walker pour avoir qualifié ce qu’Israël fait aux Palestiniens de “génocide,” “nettoyage ethnique,” “crimes contre l’humanité,” et de “cruauté et torture diabolique” (Haaretz, 18 juin 2013).

Le dernier livre d’Alice Walker, The Cushion in the Road ("Le coussin sur la route"), consacre plus de 80 pages à l’état d’Israël et à la manière dont cet état traite les Palestiniens. Il semble que la Ligue Anti-diffamation (ADL) ait pris ombrage du fait qu’elle a exprimé librement ses opinions sur l’idéologie sioniste qui est parvenue à emprisonner les Palestiniens sur leur propre terre tout en leur en volant la plus grande partie. Pour eux c’est de l’antisémitisme. La liberté d’expression est réservée à ceux qui ne critiquent pas Israël, et aux Sionistes et à leurs supporters qui critiquent tous ceux qui critiquent Israël. Ils ne supportent pas l’idée qu’Israël puisse être amené devant la justice pour déterminer si cet état a ou non commis des crimes contre l’humanité et c’est pour éviter cela qu’ils ont déversé d’immenses quantités d’argent sur notre Congrès afin que le peuple Etasunien mette son veto à toute poursuite légale contre Israël. La vraie question est : Walker dit-elle la vérité ou non, et est-ce que l’ADL dénigre un grand auteur étasunien parce que ce qu’elle écrit menace de révéler au grand jour la réalité du génocide qu’Israël commet contre les Palestiniens ?

En tant que rédacteur en chef d’un livre qui soulève les mêmes questions que celui de Walker, j’aimerais souligner que ceux qui s’intéressent à la vérité, sachant que les Etats-Unis ne permettront pas que l’état d’Israël soit poursuivi en justice, n’ont qu’à lire les 20 auteurs internationaux qui ont collaboré à l’ouvrage The Plight of the Palestinians : a Long History of Destruction (Le calvaire des Palestiniens : une longue histoire de destruction) publié par Macmillan Company en 2010, pour comprendre qu’un génocide est en cours en conformité à la volonté politique d’Israël depuis 1947. Tous les auteurs qui ont participé à cet ouvrage sont des experts reconnus de l’histoire du Moyen-Orient comme Dr. Ilan Pappe, Dr. Richard Falk, Chris Hedges, Robert Fisk, Jeff Halper, etc. ; ce sont tous des observateurs compétents et sérieux de cette épouvantable entreprise qui condamne le peuple palestinien à l’humiliation, la dépression, la privation économique, l’isolation, la destruction, le désespoir et la mort.

L’introduction établit, à l’aide de documents précédemment classifiés, que la politique de l’Agence juive a été, dès le départ, de débarrasser la Palestine des Arabes. La Nakba en a été le moyen et le terrorisme contre le Mandat Britannique la conséquence, et, depuis, les efforts pour radier un peuple de son propre pays se poursuivent sans relâche. Il est vraiment détestable et hypocrite de la part de l’ADL de tenter de discréditer une humanitaire de la stature de Walker en affirmant qu’elle est raciste et qu’elle ne sait pas de quoi elle parle alors qu’en fait ce sont les attaques de l’ADL et de ses sympathisants qui sont hypocrites, odieuses et méprisables. IL faut que le monde sache la vérité ; il faut qu’Israël soit amené devant le Tribunal International de Justice pour que le monde entier puisse prendre la mesure du génocide dont sont victimes les Palestiniens depuis plus de 65 ans.

William A. Cook

William A. Cook est professeur d’Anglais à l’Université de La Verne au sud de la Californie. Il collabore fréquemment à des sites Internet comme The Palestine Chronicle, MWC News, Atlantic Free Press, Pacific Free Press, Countercurrents, Counterpunch, World Prout Assembly, Dissident Voice, et Information Clearing House. Il est l’auteur de Tracking Deception : Bush Mid-East policy, The Rape of Palestine, The Chronicles of Nefaria, un roman, et bientôt de The Plight of the Palestinians.

Note :

*L’Anti-Defamation League (ADL, « Ligue antidiffamation ») est une ONG fondée par l’organisation B’nai B’rith aux États-Unis dont le but premier est de soutenir les Juifs contre toute forme d’antisémitisme et de discrimination, par tous les moyens légaux possibles et des campagnes d’information et de sensibilisation. Ses statuts précisent qu’elle « combat l’antisémitisme et toute forme d’intolérance, défend les idéaux démocratiques et sauvegarde les droits civiques pour tous ».

Pour consulter l’original : http://www.countercurrents.org/cook190613.htm

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.countercurrents.org/cook190613.htm
URL de cet article 21061
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent.

Bertolt Brecht

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.