Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Je suis un dangereux récidiviste de la délinquance routière.

Lettre envoyée le 25 août au centre de recouvrement des péages forcés, à Rennes.

Madame, Monsieur,

Cette lettre qui accompagne le paiement de ma contravention ne sera lue que par une personne maximum dans vos services, et encore, mais je tiens à ce qu’elle soit écrite. D’autant qu’elle sera lue aussi par quelques visiteurs de certains sites Internet.

Comme une première fois en 2008, j’ai laissé agir mon frein moteur au lieu d’écraser les freins. Erreur de 5 à 10 km/h, fatale pour le porte-monnaie, même si elle n’entraîne aucune conséquence pour la sécurité routière. Il va falloir que j’apprenne à piler même si j’ai une moto derrière moi, au moins serai-je dans mon droit ! (En 2008, vos collègues surveillaient entre 7h et 7h30 du matin le début d’une zone de travaux, donc avant le chantier proprement dit et avant l’arrivée des ouvriers !)

Quelques remarques donc :

Premièrement : je fais le plein de ma C5 tous les 1000 km. Je n’y mets jamais plus de 55 litres, et je descends parfois à 48 litres : faites le calcul et vous verrez si je suis un fou du volant.

Deuxièmement : je prends une fois par an aller-retour la route entre Saint-Etienne et Albi, où je me suis fait flasher. Il y a des radars, et il y avait des figurines commémoratives d’accidents mortels … avec jamais moins d’un km entre un radar et un lieu dangereux ! Depuis, on y a remédié … en enlevant les figurines !

Une carte de France des PV et des accidents graves confirmerait cette distance d’un km, à très peu d’exceptions près.

Troisièmement : j’ai été cambriolé en 2004. A l’époque, vos collègues gendarmes ont juste su me dire : « Oh, c’est des bandes locales, on n’y peut rien ». Traduit en bon français, j’ai compris : « Adhérez au Front National et allez faire votre bavure personnelle chez les gitans du village voisin. Nous, on a du chiffre à faire au bord des routes. » Pour le prix de mon PV, j’ai peut-être droit à un petit service : quelqu’un pourrait-il me dire quand l’enquête va commencer ?

Quatrièmement : il est évident que je vais boycotter quelques achats pas vraiment nécessaires jusqu’à concurrence d’au moins 45 euros de TVA et autres taxes. Et tant que les radars surveilleront des endroits pas vraiment dangereux, toutes les victimes de ce racket devraient en faire autant.

Cette lettre n’a rien de personnel. Je sais que vous faites ce qu’on vous dit et que votre corporation serait sans-doute plus fière de résoudre plus de 9% des cambriolages plutôt que de faire du chiffre au bord des routes ou la chasse aux Etrangers. (9% : chiffre entendu récemment à la TV).

Vous comprendrez d’autant mieux l’exaspération du citoyen honnête et prudent qui se fait régulièrement avoir à un jeu de cache-cache sans intérêt aucun pour la sécurité.

Veillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

URL de cet article 17604
   
Roms de France, Roms en France - Jean-Pierre Dacheux, Bernard Delemotte
Population méconnue, la plus nombreuse des minorités culturelles, présente en Europe depuis des siècles, les Roms comptent plus de dix millions de personnes. Ils ont subi partout l’exclusion et les persécutions : l’esclavage en Roumanie du XIVe au XIXe siècle, l’extermination dans les camps nazis… Peuple à l’identité multiple, son unité se trouve dans son histoire, sa langue et son appartenance à une "nation sans territoire" . La loi Besson de juillet 2000 a reconnu les responsabilités de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si un homme blanc veut me lyncher, c’est son problème. S’il a le pouvoir de me lyncher, c’est mon problème. Le racisme n’est pas une question d’attitude ; c’est une question de pouvoir. Le racisme tire son pouvoir du capitalisme. Donc, si vous êtes antiraciste, que vous en soyez conscient ou non, vous devez être anticapitaliste. Le pouvoir du racisme, le pouvoir du sexisme, vient du capitalisme, pas d’une attitude.

Stokely Carmichael


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.