Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’AFP refuse de publier les explications de Benalla : le Grand Soir les publie.

Maître Jacqueline Laffont, l'avocate d'Alexandre Benalla n'a pas réussi à convaincre l'AFP de publier un communiqué de son client... Il n'y a pourtant pas de quoi. Juste des mots en liberté. Et pas à nous de trancher n'étant pas experts de plongées en zone boueuses.

N’y aurait-il pas un problème de libre parole dans notre immense démocratie ? N’importe quel porteur de flash ball ou éditocrate des plateaux télévisés vous jurera que non. Pourtant, et la situation est ironique, voilà que Jacqueline Laffont, l’avocate d’Alexandre Benalla, s’est vue refuser, par l’Agence France Presse, la publication d’un communiqué exprimant le point de vue de son client. L’AFP, normalement légendaire porte-parole des informations et opinions qui concernent la Nation.

Le Grand Soir, soutien connu des grandes causes, parfois désespérées, se voit donc mis devant son devoir « démocratique », celui de publier le communiqué interdit. C’est-à-dire de faire parler Benalla par le biais de son avocate. Et ça nous fait drôle :

« Je constate encore une fois que l’on attaque le Président de la République à travers ma personne, je suis là cible depuis plusieurs mois d’attaques de presse calomnieuses, et souvent diffamatoires, la dernière en date étant celle de Mediapart, qui relève de la manipulation :

1) Je n’ai jamais donné, officiellement, d’interview à Médiapart, il y a eu un seul contact téléphonique à travers le téléphone de Monsieur Philippe Hababou Solomon qui m’a demandé de parler à son ami Fabrice ARFI.

2) Je n’ai jamais fait voir ou transmis le moindre sms, messages telegram ou Whatsapp qui relèvent d’échanges privés entre moi et les personnes concernées.

3) Je réaffirme que l’ensemble des déplacements que j’ai fait depuis mon départ de la Présidence de la République se sont fait à titre privé sans aucun lien avec l’Élysée, et que l’utilisation d’un passeport diplomatique s’est faite sous ma propre responsabilité, en tant que titre de transport.

Je répondrai à toutes les questions que souhaite me poser la justice à ce sujet.

En responsabilité, j’estime avoir commis des fautes, sur lesquelles je répondrais de mes actes, mais attaquer le Président de la République de cette façon relève de la lâcheté.

Je réaffirme mon soutien au Président de la République et je lui souhaite de réussir pour la France et les français. »

Voilà pourtant un texte intéressant pour les amateurs du feuilleton Benalla. Mentirait-il, comme devant le Sénat ? Pas une raison pour le faire taire.

URL de cet article 34345
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

URGENT : Il reste quelques places à prendre pour faire partir un deuxième bus.
Si vous ne pouvez pas participer, vous pouvez aider à financer une place pour quelqu’un. VOIR ICI https://www.lepotsolidaire.fr/pot/jglqu3rm

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Le Joueur. Jérôme Kerviel seul contre tous
Paul-Eric BLANRUE
Chris Laffaille, journaliste à Paris-Match, et moi venons d’écrire un livre consacré à Jérôme Kerviel : Le Joueur, Jérôme Kerviel seul contre tous (Scali, 2008). Il s’agit de la première enquête de l’intérieur sur cette incroyable gabegie, qui coûté 5 milliards d’euros à la Société générale (Socgen). Pourquoi un livre sur cette affaire ? Parce que les grands médias ne sont pas parvenus à faire leur job, et notamment à interviewer certaines personnes dont nous avons réussi à obtenir le témoignage. Qui donc ? Des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu’un objet n’est nôtre que lorsque nous le possédons.

Karl Marx


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.