Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’AFP refuse de publier les explications de Benalla : le Grand Soir les publie.

Maître Jacqueline Laffont, l'avocate d'Alexandre Benalla n'a pas réussi à convaincre l'AFP de publier un communiqué de son client... Il n'y a pourtant pas de quoi. Juste des mots en liberté. Et pas à nous de trancher n'étant pas experts de plongées en zone boueuses.

N’y aurait-il pas un problème de libre parole dans notre immense démocratie ? N’importe quel porteur de flash ball ou éditocrate des plateaux télévisés vous jurera que non. Pourtant, et la situation est ironique, voilà que Jacqueline Laffont, l’avocate d’Alexandre Benalla, s’est vue refuser, par l’Agence France Presse, la publication d’un communiqué exprimant le point de vue de son client. L’AFP, normalement légendaire porte-parole des informations et opinions qui concernent la Nation.

Le Grand Soir, soutien connu des grandes causes, parfois désespérées, se voit donc mis devant son devoir « démocratique », celui de publier le communiqué interdit. C’est-à-dire de faire parler Benalla par le biais de son avocate. Et ça nous fait drôle :

« Je constate encore une fois que l’on attaque le Président de la République à travers ma personne, je suis là cible depuis plusieurs mois d’attaques de presse calomnieuses, et souvent diffamatoires, la dernière en date étant celle de Mediapart, qui relève de la manipulation :

1) Je n’ai jamais donné, officiellement, d’interview à Médiapart, il y a eu un seul contact téléphonique à travers le téléphone de Monsieur Philippe Hababou Solomon qui m’a demandé de parler à son ami Fabrice ARFI.

2) Je n’ai jamais fait voir ou transmis le moindre sms, messages telegram ou Whatsapp qui relèvent d’échanges privés entre moi et les personnes concernées.

3) Je réaffirme que l’ensemble des déplacements que j’ai fait depuis mon départ de la Présidence de la République se sont fait à titre privé sans aucun lien avec l’Élysée, et que l’utilisation d’un passeport diplomatique s’est faite sous ma propre responsabilité, en tant que titre de transport.

Je répondrai à toutes les questions que souhaite me poser la justice à ce sujet.

En responsabilité, j’estime avoir commis des fautes, sur lesquelles je répondrais de mes actes, mais attaquer le Président de la République de cette façon relève de la lâcheté.

Je réaffirme mon soutien au Président de la République et je lui souhaite de réussir pour la France et les français. »

Voilà pourtant un texte intéressant pour les amateurs du feuilleton Benalla. Mentirait-il, comme devant le Sénat ? Pas une raison pour le faire taire.

URL de cet article 34345
   
Communication aux lecteurs
N’extradez pas Julian Assange ! #FreeAssange #Unity4J
Via Wikileaks, Julian Assange a rendu un fier service au monde entier, en rendant compte des crimes de guerre américains, de l’espionnage de leurs alliés, et d’autres secrets peu reluisants des organisations, entreprises et régimes les plus puissants de la planète. Cela n’a pas fait de lui l’ami de l’État profond américain. Tant Obama que Clinton ou Trump ont déclaré que son arrestation devrait être une priorité. Récemment, nous avons reçu la confirmation [1] qu’il a été inculpé en secret de manière à le faire extrader vers les USA aussitôt qu’il aura pu être arrêté.

suite : https://internal.diem25.org/fr/petitions/1


Vous avez une minute ?

We Feed The World (documentaire)
DIVERS
Synopsis Un film pour éveiller les consciences sur les absurdités et les gachis de la production, la distribution et la consommation des produits alimentaires. Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destrction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz... Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Au Salvador, les escadrons de la mort ne tuent pas simplement les gens. On les décapite, on place leurs têtes sur des piques et on garnit ainsi le paysage. La police salvadorienne ne tuait pas seulement les hommes, elle coupait leurs parties génitales et les fourrait dans leurs bouches. Non seulement la Garde nationale violait les femmes salvadoriennes, mais elle arrachait leur utérus et leur en recouvrait le visage. Il ne suffisait pas d’assassiner leurs enfants, on les accrochait à des barbelés jusqu’à ce que la chair se sépare des os, et les parents étaient forcés de garder."

Daniel Santiago,prêtre salvadorien
cité dans "What Uncle Sam Really Wants", Noam Chomsky, 1993

Commandos supervisés par Steve Casteel, ancien fonctionnaire de la DEA qui fut ensuite envoyé en Irak pour recommencer le travail.


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.