RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’Allemagne achète des chars mis au rebut pour l’Ukraine

En illustration : un char de combat Leopard 1-A5 sur le terrain de la société de technologie militaire FF à Flensburg, Allemagne, le 20 juin 2023 © AFP / Axel Heimken

Le géant allemand de la défense Rheinmetall a acheté 49 chars de combat Leopard 1 à un marchand d’armes belge pour les utiliser en Ukraine, a déclaré mercredi un porte-parole de l’entreprise au Guardian. Les véhicules seraient en si mauvais état que nombre d’entre eux ne pourront servir que de pièces détachées.

Le porte-parole a déclaré que 30 des chars seraient remis en service et donnés à Kiev, les autres étant vraisemblablement cannibalisés pour les pièces détachées. Un porte-parole du gouvernement allemand a déclaré que ces chars feraient partie d’un programme d’aide militaire annoncé par le ministre de la défense Oscar Pistorius lors d’un sommet de l’OTAN en Lituanie le mois dernier.

Le marchand d’armes belge Freddy Versluys a annoncé la vente des chars mardi, déclarant à plusieurs médias qu’un État européen anonyme les avait achetés pour un prix non divulgué.

Le gouvernement belge a discuté de l’achat des Léopards avec Freddy Versluys au début de l’année, mais a finalement refusé de payer les 500 000 euros (549 000 dollars) par char qu’il demandait. La ministre belge de la défense, Ludivine Dedonder, a qualifié le prix demandé de "déraisonnable", considérant que Versluys avait acheté les chars comme de la "ferraille".

Un géant de l’armement allemand va réparer des chars en Ukraine

Versluys a acheté les chars pour 37 000 euros chacun lorsqu’ils ont été mis hors service par le gouvernement belge en 2014. S’adressant au Guardian au début de cette année, il a déclaré que les véhicules vieillissants étaient en mauvais état et avaient besoin "de nouveaux moteurs, d’amortisseurs, de systèmes de contrôle des tirs, de stations radar... la liste peut être poursuivie."

Bien que ni Rheinmetall ni Versluys n’aient révélé le prix final, Versluys a écrit sur LinkedIn que "nous avons demandé un prix de marché équitable et quelqu’un était plus qu’heureux de les prendre".

Fabriqué par Krauss-Maffei en Allemagne de l’Ouest, le "Leopard 1" est entré en service en 1965 et a été progressivement retiré du service à partir des années 1990. Berlin a approuvé la livraison de plus de 200 de ces véhicules obsolètes à l’Ukraine, dont environ 80 d’ici la fin de l’année.

Ni le "Léopard 1" ni son successeur, le "Léopard 2", n’ont eu d’impact significatif sur la réussite de Kiev sur le champ de bataille.

Selon le ministère russe de la défense, la contre-offensive ukrainienne contre les forces russes a coûté à Kiev 43 000 soldats et 4 900 pièces d’armement lourd en seulement deux mois. Des dizaines de chars Léopard sont inclus dans le décompte des pertes, a déclaré le ministère.

Comme disait Coluche : "Belge, mais pas con".

Il a acheté ces tas de ferraille en 2014 pour 15000 euros pièce en "épave" et les revend 500 000 euros l’unité dans le même état .

J’hésite entre entre l’hypothèse d’une intercession divine lui soufflant à l’oreille qu’il faisait un bon placement ou une initiation à des événements préparés d’avance par des personnes averties.

Il a payé en moyenne 15 000 euros pour des chars de 65 tonnes alors qu’en 2014 le prix de la ferraille "démontée" était inférieur à 100 euros, et que le matériel sensibles avait été enlevé, soit le double du prix et ça couvre pas le démontage et le stockage, faudra qu’on m’explique pourquoi il les a gardés entiers si longtemps dans ses hangars sans les démanteler.

D’autant que les canons sont toujours opérationnels alors que le matériel militaire doit être "démilitarisé" et "neutralisé" lors de la vent à des civils.

Geb.

On va voir qui de la presse spécialisée va lever le lièvre. ((- :

»» https://swentr.site/news/581055-germany-buys-leopard-ukraine/
URL de cet article 38833
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Toute manifestation à Cuba (ou à Miami, d’ailleurs) qui ne commence pas par "Abajo el bloqueo" (quoi qu’on dise ensuite) est une escroquerie ou une croisade de fous. Et brandir un drapeau états-unien à Cuba, c’est comme brandir un drapeau israélien à Gaza.

Viktor Dedaj

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.